Accueil

L'actualité bolivienne en 1996

Si les onze années de politique économique ultra-libérale ont permis de maintenir la stabilité macroéconomique du pays, leur coût social s'est révélé particulièrement élevé; et la vague de manifestation qui a secoué la Bolivie en 1996 a clairement montré que les syndicats étaient prêts à durcir le ton.
La nouvelle direction de la Confédération des travailleurs boliviens (COB), qui a pris ses fonctions en septembre 1996, a paru bien décidée à engager l'épreuve de force avec le gouvernement, en appelant ses adhérents à l'insurrection populaire. C'est ainsi que des milliers de travailleurs ont défilé le 18 septembre dans les rues de la capitale bolivienne pour exprimer leur opposition à la privatisation du secteur pétrolier et au plan de réforme des pensions et retraites. Une démonstration de force sans équivalent depuis dix ans, alimentée par une rhétorique sans ambiguïté: «Désormais les travailleurs passeront de la résistance passive à la résistance subversive, assenant des coups au régime néolibéral pour l'affaiblir, jusqu'à le mettre en pièces.» Outre leur opposition à la politique conduite par le Mouvement nationaliste révolutionnaire (MNR, centre droit au pouvoir), les manifestants ont également exprimé leur solidarité avec les paysans menacés par un projet gouvernemental de redistribution des terres. Les manifestations de septembre, tout comme celles qui, en mars, avaient paralysé la Bolivie pendant plus d'un mois, n'ont toutefois pas paru de nature à freiner la course contre la montre engagée par le président Gonzalo Sanchez de Lozada pour boucler son plan de réformes: s'il respecte son programme, plus une seule entreprise publique ne devrait exister au début de 1997. Par ailleurs, la Bolivie a signé un accord avec le Mercosur qui entrera en vigueur le 1er janvier 1997. Il reste que 70 % de la population vivent dans une extrême pauvreté, et le blocage politique actuel ne laisse guère présager une amélioration rapide de leur sort.

© Hachette Multimédia / Hachette Livre, 2002

 L'actualité en 1994  -  1995  -  1996  -  1997  -  1998  -  1999  -  2000  -  2001 

La BOLIVIE en France, Belgique, Suisse et Canada

Facebook