Accueil

TOURISME & VOYAGE en BOLIVIE

La Paz, la plus grande ville du pays est située à 3.632 mètres au-dessus du niveau de la mer et c'est la plus haute capitale du monde, avec le pic Illimani enneigé en toile de fond (6.402 mètres). La ville a beaucoup de musées, de restaurants, de lieux de divertissement et offre des hôtels modernes et confortables. 
Les attractions proches sont le Lac Titicaca, la région de Los Yungas, entre l'altiplano et les terres basses amazoniennes, la station de ski de Chacaltaya, avec la plus haute piste du monde, et les formations rocheuses de la Vallée de la Luna.
 
Cochabamba est connue comme la ville jardin car elle est située dans une vallée fertile à 2.558 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle est fière de sa longue tradition de culture locale et folklorique. 
 
L'état de Santa Cruz est riche en ressources naturelles, la ville, malgré la modernisation, a conservé son passé colonial et se caractérise pour sa diversité ethnique (due à la grande quantité d'immigrés qui sont arrivés ces dernières années). 
Santa Cruz partage beaucoup de vignobles avec ses voisins argentins et brésiliens et est reliée avec eux par chemin de fer. C'est la ville bolivienne qui s'est le plus développée ces dernières années et elle est le centre du développement économique du pays. Cette région est aussi riche en tradition et en folklore et la proximité de la jungle tropicale offre de nombreuses opportunités aux amoureux des activités à l'air libre (pêche, natation, etc.). Il faut impérativement goûter les richesses culinaires de la région. 
 
Potosi connue comme la ville impériale, fut fondée en 1545 après la découverte des filons d'argent dans le Cerro Rico, qui deviendront les mines d'argent les plus productives du monde et qui approvisionnèrent la couronne espagnole pendant deux siècles. Dans les débuts de la période coloniale, Potosi fut la capitale la plus importante et la plus habitée de tout le continent. Aujourd'hui c'est un grand monument qui commémore son histoire: la Maison Royale de la Moneda. 
 
Oruro est un centre minier traditionnel qui conserve beaucoup de reliques de son passé colonial. C'est une des villes les plus animées culturellement. Une des expressions les plus extraordinaires et fidèles à son folklore est, La Diablada, le samedi du Carnaval (février/mars), avec des défilés de diables masqués. 
 
Sucre, dans l'état de Chuquisaca, est la ville où fut proclamée l'indépendance du pays, et son propre nom, Sucre, commémore le Général qui déclencha le mouvement d'indépendance. Elle est encore la capitale officielle du pays et est le siège du Tribunal Suprême bien que le gouvernement se trouve à La Paz. La ville est riche en musées, en bibliothèques et en dossiers historiques. Il y a la Cathédrale et son Musée (le Musée de l'Eglise), la Bibliothèque Nationale, le Musée Colonial, le Musée Anthropologique, le Musée de l'Histoire Naturelle et l'Eglise de la Recoleta. 
 
Tarija, à 1.957 mètres au-dessus du niveau de la mer, a un climat excellent, elle est festive et hospitalière. Avec ses magnifiques fleurs et ses vins fins, Tarija est l'endroit idéal pour trouver la paix et la tranquillité. 
 
Les états de Beni et Pando, au coeur de la jungle bolivienne, offrent au visiteur des paysages chauds et colorés. Le " Dorado " Pantiti offre beaucoup de fleuves navigables et une route idéale pour réaliser des excursions sur la terre et sur les eaux. C'est une bonne zone pour la pratique de la chasse et de la pêche. Les principales villes de la région sont Trinidad et Cobija.
 

Les sites boliviens classés au patrimoine de l'UNESCO:

Ville de Potosi - 1987
Missions jésuites de Chiquitos - 1990
Ville historique de Sucre - 1991
Fort de Samaipata - 1998
Tiwanaku : centre spirituel et politique de la culture Tiwanaku - 2000
Parc national Noel Kempff Mercado - 2000

 

Préparez votre voyage en Bolivie:

 

 #

 
 #

 
 #

 
 #

 Extrait d'un récit de voyage

Lundi 24 juin 2012 (Salar d’Uyuni)
 
Le dernier jour est une apothéose. Après un réveil la nuit, à 5h30 du matin, nous voila partis pour observer le lever du soleil sur l’immensité blanche du Salar d’Uyuni : 12000 kms carrés de sels, couverts par une grosse vingtaine d’îles qui abritent des cactus géants, dont certains sont millénaires ! Après la visite de l’une d’entre elles et un petit déjeuner sur une table en sel, on repart pour traverser le désert (ce qui est uniquement possible en saison sèche) et prendre des photos étranges, en profitant du blanc qui nous entoure. 
Difficile d’enchaîner après le Sud Lipez et le Salar, on a déjà l’impression que les paysages traversés resteront comme les plus beaux et irréels de notre voyage. 
A faire pour ceux qui rêvent de dépaysement !
 
 

Facebook