Accueil

BAHIA

Dans l'état de Bahia, plus que partout ailleurs au Brésil, les cultures et les races se sont mélangées, donnant naissance à l'authentique âme brésilienne. Bahia abrite les plus vieilles églises, les monuments coloniaux les plus importants.
Salvador est une ville où les sens sont sollicités en permanence: par la vue des églises surchargées de dorures, le goût exotique des boissons et des plats traditionnels, l'odeur des épices et des aromates, les cris des vendeurs et surtout, le rythme caractéristique de la musique bahianaise. La musique et la religion sont aussi importantes pour le Bahianais que le boire et le manger, son apogée étant le carnaval. Officiellement, le carnaval dure quatre jours, mais à Salvador, il se prépare pendant tout l'été. Les clubs organisent des bals de pré carnaval, et le week-end, les rues se remplissent de danseurs qui s'entraînent pour le grand jour. Le carnaval de Salvador ne ressemble en rien à la fête organisée de Rio ou São Paulo. A Salvador, le carnaval c'est la fête à l'état pur. Hormis le carnaval, Salvador connaît de nombreuses autres célébrations religieuses ou para religieuses (une par mois au moins).
 
Salvador fut fondée quelque trente ans après la découverte du Brésil (en 1530). C'est en 1549 que Salvador devint la capitale du Brésil. Depuis cette époque Salvador a perdu de son importance politique et économique, mais elle est devenue célèbre en se qualité de centre de la culture brésilienne. 
Avec près de deux millions d'habitants, elle est aujourd'hui la quatrième ville du Brésil.
Les rues de Salvador permettent de longer le front de mer, depuis Barra, près du centre jusqu'aux plages du nord de la ville, considérées comme les plus belles de tout le Brésil.
Dans les environs, l'Ilha de Itaparica est une île superbe de la Baia de Todos os santos. Cette véritable merveille tropicale fait à peine 36 km de long sur près de 20 km de large. Ses 20.000 habitants sont pour la plupart des pêcheurs ou de riches vacanciers.
L'Estrada de Coco, la route des cocotiers, mène vers le nord et la plage de Salvador la plus éloignée du centre, Itapuã. Cette route longe ensuite les superbes plages de Jaua, Arembepe, Jucuípe, Abaí et Itacimirim, et se prolonge encore pendant 80 km avant d'arriver à l'un des plus beaux endroits de Bahia, Praia do Forte. 
Là, cent mille cocotiers bordent une plage de sable blanc, de 12 km, protégée du tourisme et des atteintes à l'environnement par une fondation privée. 
 
La route qui mène de Salvador vers l'état d'Espirito Santo,au sud, traverse la ville de Valença, vieille de quatre siècles. On y trouve la première manufacture de textile du Brésil.
L'une des plus belles plages de la région, Guaibim, se trouve à une quinzaine de kilomètres de Valença. Elle abrite de très bon restaurants de fruits de mer et des bars agréables.
Ilhéus, capitale du cacao fondée en 1534, est une ville moderne qui a su préserver les trésors de son passé. Les plages y sont nombreuses, et le carnaval est l'un des plus animés de Bahia.
C'est à Pôrto Seguro, sur la côte méridionale , que l'explorateur portugais Pedro Alvarez Cabral a tout d'abord accosté le 22 avril 1500. Cette ville de 5.000 habitants a résisté à la marche du temps et a conserver son atmosphère coloniale. 
 
A 200 km des côtes, vers l'intérieur, s'étend le région aride du Nordeste, appelée sertão. De longues période de sécheresse poussent régulièrement les paysans du sertão vers les villes de la côte à la recherche de travail. Lorsque revient la pluie, ils retournent chez eux. 
Le meilleur point de départ pour visiter le sertão est le Recôncavo da Bahia il s'agit de l'un des centres économiques et agricoles les plus importants de Bahia. A quelques kilomètres seulement commence le sertão, une région aride à la végétation pauvre et à la chaleur étouffante.
Le sertão a également sa musique, bien différente de la samba ou de la bossa nova.
La région connue sous le nom de Chapada Diamantina est l'une des plus belles de Bahia. De nombreuses sources de montagne luttent efficacement contre la sécheresse et permettent à une végétation luxuriante de pousser. 
En chemin, on rencontre de nombreuse grottes qu'il est possible de visiter. Une chute d'eau, la chute de verre qui s'écoule d'une hauteur de 400m . Le sommet du Morro do Pai Inácio, recouvert d'une multitude de plantes exotiques, permet de découvrir un somptueux panorama sur l'ensemble de la Chapada.

 

Préparez votre voyage à Bahia:

 
Meteo Salvador

 

Facebook