Accueil

MINAS GERAIS

Le minas Gerais est un géant de 587.000 km² (un peu plus grand que la France), peuplé de 15 millions d'habitants. Minas Gerais signifie "Mines généreuses". Les filons, apparemment inépuisables, ont approvisionné le monde entier en or, en diamants et en minerai de fer.
Les Mineiros forment presque un peuple à part tant ils sont différents de leurs compatriotes. Loin de l'extravagant Carioca ou de l'industrieux Paulista. Le Mineiro est obstiné, prudent et peu enclin à montrer ses émotions. Courageux et économe, il est en outre doté d'un solide sens du devoir. Au 18 éme siècle, l'or du Minas Gerais a envahi le monde entier. Entre 1700 et 1820, plus de 1200 tonnes du précieux métal ont été extraites des mines, c'est à dire 80% de la production d'or pendant cette période. 
 
Ouro Prêto était au centre de la ruée vers l'or, les bandeirantes à la recherche d'or trouvèrent une étrange pierre noire, ils la firent analyser, ils avaient trouvé de l'or. La coloration noire était le résultat de l'oxydation du fer contenu dans le sol. Vila Rica nom du petit village de montagne où ils trouvèrent la pierre devint Ouro Prêto (or noir), et la ruée vers l'or débuta. 
En 1760, la ville comptait 80.000 habitants, elle n'en compte plus que 40.000. A l'heure actuelle, Ouro Prêto présente la plus belle collection d'art et d'architecture baroque du Brésil. Les rues tortueuses bordées de maisons aux magnifiques balcons en bois ou en fer forgé, les vieilles fontaines sculptées, les musées et les églises innombrables, séduisent d'emblée. 
C'est pourquoi, en 1981, l'UNESCO déclara Ouro Prêto tout entière "monument historique".
 
Ouro Prêto, encastrée dans les montagnes, ne pouvait s'agrandir, aussi fut-il décidé qu'une nouvelle capitale devait voir le jour. Belo Horizonte fut fondée (en 1897) sur un plan semblable à celui de Washington: rue à angles droits. Mais le plan initial fut très vite dépassé et de nombreux bâtiment se construisirent de façon anarchique pour faire face aux impératifs de développement de la ville.
Comparée à Ouro Prêto, cette métropole agitée de 3 millions d'habitants ne comporte que peu de monuments anciens, mais elle est un excellent point de départ pour visiter les villes historiques des environs. 
 
Dans une vallée ombragée, à 23 km au nord de Belo Horizonte, se cache un autre joyau de l'art baroque, la petite ville coloniale de Sabará.
Au nord de Belo Horizonte, sur la route qui mène à Brasilia, s'étend une ville que d'aucuns considèrent comme l'égale d'Ouro Prêto pour sa beauté, Diamantina.
Diamantina est située à 1260 m d'altitude dans une belle région montagneuse. Des maisons aux murs blanchis et des églises aux flèches élancées bordent les rues tortueuses de la ville. 
L'est du Minas Gerais abrite de véritables joyaux du baroque mineiro. Congonhas do Campo, située à 80 km de Belo Horizonte, en est un exemple parfait. 
A 135 km au sud de Belo Horizonte se trouve Tiradentes, la ville qui vit naître, en 1746, le héros de l'indépendance brésilienne, Joaquim da Silva Xavier. Ici l'atmosphère coloniale a été mieux préservée que dans toutes les autres villes du Minas Gerais. Les maisons aux toits roses, ornées de rideaux en dentelle et de volets peints de couleurs vives n'ont pas changé depuis les origines. 
A 13 km seulement de Tiradentes se trouve la charmante petite ville coloniale de São João del Rei. On peut y accéder par un petit train à vapeur datant du début du 20 éme siècle. La ville a réussi à se développer et à se moderniser tout en conservant ses vieux quartiers.

Préparez votre voyage dans le Minas Gerais :

 

Facebook