Accueil

ECONOMIE - CHILI

Le Chili possède une économie ayant comme principal support les matières premières, mais c’est le cuivre qui est le poids lourd de son secteur primaire. Le pays est premier producteur et exportateur mondial de ce métal exploité par la Sonami, fédération représentant le secteur prive, ainsi que par CODELCO, la Corporation Nationale du Cuivre. Le Chili est également premier producteur d’iode, de lithium, de rhénium et fournit la totalité des nitrates naturels mondiaux. Mais c’est également un gros producteur de molybdène et d’argent, et il extrait aussi de l’or. Par ailleurs ses ressources forestières sont immenses lui permettant une grosse production de bois et de cellulose. Il développe la culture du blé, du mais, de l’avoine, des fruits des légumes, et produit du vin. L’élevage du bœuf pour le lait et la viande, du porc, des volailles, ainsi que la pêche sur son très long littoral et l’aquaculture du saumon complètent son activité agricole. 
 
Sur le plan énergétique le Chili est très fortement dépendant de l’extérieur. Malgré son hydroélectricité, il importe 75 % de ses besoins sous forme de pétrole, de gaz liquéfié et de charbon. Grace à ses atouts naturels importants le pays veut parvenir sous peu à assurer 20 % de sa consommation énergétique grâce aux énergies renouvelables qui n’en représentent aujourd’hui que 3 %. 
Représentant 33,6 % du PIB l’industrie chilienne est peu développée et concentrée sur la transformation des matières premières et l’agroalimentaire. Les entreprises étrangères sont nombreuses compte tenu de l’ouverture du pays, mais celui-ci compte des groupes nationaux majeurs comme Arauco dans la production de la cellulose et l’ENAP dans l’approvisionnement de pétrole. Par ailleurs l'agroalimentaire, l'industrie des métaux et la construction sont très dynamiques. L’ensemble ayant cependant fortement besoin de technologies étrangères.
 
Les communications, internet, et les secteurs utilisant le web qui possède un taux de pénétration de près de 50 % connaissent un grand essor. Ils positionnent le Chili à la première place en Amérique Latine dans ce domaine. Les assurances et les fonds de pension se sont greffés et très rapidement développés avec une croissance souvent à deux chiffres sur un réseau bancaire solide et stable. Le secteur bancaire est essentiellement privé mais compte aussi la grande banque publique Banco del Estado. Les services de transport ont connu un très fort développement vu la structure géographique du pays. L’ensemble du secteur des services représente 53,2 % du PIB en 2012.
 
Historiquement très ouvert à l'international, le Chili a signé de nombreux accords de libre échange avec 56 pays dont l’un avec l’Union Européenne en 2003. Ses principaux clients sont la Chine, les USA et le Japon.
 
 
 #

 
 #

 
 #

 Ouverture de l'exploitation des réserves de lithium

Le Chili, premier producteur mondial de lithium, considéré comme le "pétrole du futur", vient d'ouvrir l'exploitation de ses vastes réserves à des entreprises privées, mais l'opposition considère que cette production devrait conserver un caractère stratégique.

Le lithium, également surnommé "or gris", est utilisé pour les batteries de voiture, de téléphones portables ou d'ordinateurs, mais aussi la verrerie ou la médecine. 
 
Trois pays, le Chili, la Bolivie et l'Argentine concentrent 85% des réserves mondiales, ce qui leur a valu le surnom d'"Arabie Saoudite" du lithium.
Jusqu'à présent, seules deux entreprises privées exploitent ce métal mou dans le cadre d'un partenariat avec l'Etat dans le désert de sel de l'Atacama (nord) avec des quotas de production qui devraient être épuisés entre 2030 et 2040.
 

Le CHILI en France, Belgique, Suisse et Canada

Facebook