Accueil

BOGOTA

Le Cundinamarca est sans doute l'une des plus belles régions de Colombie, principalement à cause de ses paysages, de biodiversité, de son climat et de l'amabilité de ses habitants.
Le territoire représente quelque 2% de la surface totale de la Colombie avec près de 8,5 millions d'habitants, soit près de 25% de la population. On y trouve 115 municipalités disséminées sur un territoire montagneux sillonné par la cordillère orientale, dont certains pics culminent à plus de 4000m, entre autres El Nevado d'une hauteur de 4560m. La sabana, pour sa part, se situe en moyenne à quelque 2600m au-dessus du niveau de la mer.
La sabana est considérée comme le jardin de Santafé de Bogotá sinon de toute la Colombie. Outre les fleurs, on y cultive le café, le maïs, les bananes plantains, la canne à sucre, les pommes de terre, l'orge, le blé, le manioc, le coton, les fèves, les tomates, les haricots, etc. On y trouve des mines de charbon, de fer, de souffre, d'émeraude, de plomb, de zinc et de sel.
 
Santafe de Bogota
La capitale de la Colombie, Bogotá, compte près de 7 millions d'habitants. Perchée à quelque 2680m d'altitude au centre d'un immense plateau fertile - la savane (sabana) de la Cordillère orientale - Santafé de Bogotá est entourée de hautes montagnes, le Monserrate (3200m d'altitude) et le Guadalupe (3320m).
Bogotá est en outre le siège du pouvoir exécutif, législatif et judiciaire de gouvernement de Colombie.
Située en haute altitude, Santafé de Bogotá présente un climat moyen de 12°C à 14°C, avec des pointes de 22°C à 24°C le jour sous le soleil, et les chutes radicales à 6°C ou 4°C le soir, ce qui est relativement froid. Pour un meilleur confort, il faut donc choisir des hôtels qui offrent le chauffage central.
A visiter:
Le centre-ville et la Candelaria sont les quartiers les plus intéressants pour les attraits touristiques. Comme ces deux quartiers sont adjacents, on peut se rendre facilement à pied d'un site à l'autre.
La Candelaria est un attrait touristique d'importance. C'est un quartier historique situé en plein centre ville qui a été préservé de la destruction lors de La Violencia. Aujourd'hui c'est le plus beau quartier de Bogotá avec ses maisons à balcons souvent rénovées par des artistes et ses édifices coloniaux convertis en musées.
Plantée en pleine montagne sur les flancs du Monserrate, la Candelaria est une oasis de tranquillité avec ses rues étroites.
La plaza Bolívar est l'unes des plazas les plus connues de la ville et même du pays à cause de son passé historique. Dès les premiers temps de la conquête, on y célébrait des messes autant que l'on y organisait des fêtes somptueuses, des corridas, des marchés. On y tenait procès. On y pendait et l'on y fouettait les criminels.
L'Avenida Jiménez est une attraction en soi, les esmeralderos. des commerçants d'émeraudes discutent avec d'éventuels acheteurs et même avec les passants dès 8h le matin et jusqu'à 17h ou 18h pour écouler leur marchandise, des pierres brutes de toutes dimensions non encore taillées et d'un vert à faire rêver.Tout ce marchande en pleine rue est tout à fait légal, la police est omniprésente.
Santafé de Bogotá est une ville tournée vers le tourisme et, outre la Candelaria, qui se présente comme un musée en plein air, on peut y visiter une cinquantaine de musées.
dont en autre, le Museo del Oro, qui regroupe plus de 36000 vestiges, des milliers d'objets en or de toutes sortes: des bijoux, des masques, des statuettes, de la vaisselles et d'autres pièces de même que des poteries et des textiles présentés et classés selon les différentes cultures indigènes.
 
Autour de bogota
Si plusieurs excursions sont proposées dans les environs de Santafé de Bogotá, il serait impardonnable de manquer une visite à la cathédrale de sel de Zipaquirá, sans conteste la huitième merveille du monde. On ne pourrait pas non plus parler de Bogotá sans avoir vu la Laguna de Guatavita, où est né la légende de l'El Dorado, qui a donné les premières impulsions aux conquistadores pour partir à la conquête du territoire colombien.
 
La petite ville coloniale de Zipaquirá, à quelque 50 km de Bogotá, est l'une des agglomérations les plus anciennes de Colombie. Elle a été fondée le 18 juillet 1600.
La ville est aussi un centre d'artisanat reconnu, il faut visiter sa Plaza de Mercado pour en admirer sa production. On peut y acheter, entre autres choses, des étoffes de laine, des figurines religieuses, des cendriers, des vases et des candélabres en céramique, en bronze et en d'autres matériaux, ainsi que des sculptures en marbre ou en bloc de sel provenant de la mine. Mais c'est surtout la visite de la catedral de Sal qui s'impose.
 
La catedral de Sal est une merveille. Une première cathédrale avait été érigée au sein même de la mine de sel par les mineurs dès 1954. Menacée de s'effondrer, elle fut fermée en 1992 pour raison de sécurité, on décida d'en construire une autre, le travail fut confié à l'architecte Roswell Garavito Pearl.
Inaugurée le 16 décembre 1995, elle est la quintessence même de l'ingénierie et de l'art mettant en opposition sculptures, jeux d'ombres et de lumières. Même si la religion n'est pas votre tasse de thé, il faut convenir que cette cathédrale majestueuse, immense, construite à même les parois de la mine à quelque 200m sous terre a de quoi époustoufler les plus blasés.
La cathédrale peut recevoir quelque 800 fidèles. On peut assister à la messe tous les dimanches et jours de fête.
 
C'est dans La laguna de Guatavita, à plus de 3200m d'altitude qu'est née la légende de Guatavita. Le cacique Muisca se rendait en barque au milieu du lac couvert de poudre d'or et jetait dans ses eaux des émeraudes et des pièces d'or pour apaiser la colère du démon. C'est principalement la recherche de ce trésor fabuleux qui motiva les conquistadores à pénétrer à l'intérieur d'un pays au climat et aux populations inhospitaliers. Un lieu fascinant par sa légende et son histoire. Une excursion unique dans la nature et dans la temps. Un Pèlerinage dans la cordillère des Andes.
 
 

Préparez votre voyage à Bogota:

 

Météo Bogotá

 

 #

 
 #

 

Facebook