Accueil

L'actualité du Costa Rica en 2000

L'année écoulée a montré que le Costa Rica n'a pas usurpé sa réputation de démocratie la plus stable de la région. En l'absence d'élections générales — le prochain scrutin est prévu pour 2002 —, le gouvernement du président Miguel Angel Rodriguez a pu poursuivre sans pression le développement économique du pays.
À l'instar des autres pays d'Amérique centrale, le Costa Rica a adopté, au cours de la dernière décennie, une politique d'ouverture aux importations et aux investissements étrangers. Dans ce cadre général que l'on a appelé le «consensus de Washington», le gouvernement s'est employé à conduire une politique budgétaire de limitation des déficits. À l'aube du IIIe millénaire, le Costa Rica pouvait légitimement se féliciter des résultats obtenus, même si le Fonds monétaire international a pointé d'un doigt accusateur le retard pris dans le programme de privatisation des entreprises et des services publics. Le développement des exportations non traditionnelles — cultures de fleurs, agroalimentaire, notamment — a largement contribué à la croissance. Ainsi, en 2000, les produits manufacturés représentaient environ 40 % des exportations. Signe également de la vitalité du pays, les maquiladoras, des usines de montage pour la réexportation bénéficiant d'exonérations fiscales, ont permis de limiter le chômage à 6 % de la population active. Parmi les symboles de la réussite macroéconomique du Costa Rica, l'installation d'Intel pour la fabrication de semi-conducteurs et de circuits intégrés n'est pas le moins éclatant. Pour autant, la montée de la violence pourrait bien ternir à court terme l'image de grande stabilité dont jouit jusqu'à présent le Costa Rica : au début de l'année, deux hommes d'affaires étrangers, puis deux touristes américaines ont été assassinés. Un sujet de préoccupation pour le gouvernement, le tourisme représentant près de 10 % du PIB.

© Hachette Multimédia / Hachette Livre, 2002

 L'actualité en  1995  -  1996  -  1997  -  1998  -  1999  -  2000  -  2001 

Facebook