Accueil

CUENCA

 
Un peu d'histoire.
Description générale.
Attraits touristiques.
 
Histoire de la ville et de la région ...
Cuenca fut fondée la 12 avril 1557 sur l'ordre du vice-roi du Pérou. La vallée que les premiers habitants de la région (les indiens Cañaris) appelaient Guapondeleg, était le site d'un ancien site Inca de Tomebamba. Les Incas venus du sud, l'appelèrent Paucabamba " vallée fleurie ".
La fondation de Cuenca correspondait à la colonisation de nouveaux territoires pour une population espagnole croissante. Très tôt ; des artisans venus d'Espagne et d'Italie créèrent des écoles d'architecture, de sculpture et de peinture. Réputées jadis dans toute l'Amérique latine, elles sont à l'origine des trésors artistiques de la ville.
Les autorités espagnoles soutenaient sans relâche le développement de la ville, qui devint un évêché en 1785. Depuis, l'importance de Cuenca ne s'est jamais démentie.
 
Description générale ...
Capitale de la province de Azuay, avec une population de 300.000 ha, Cuenca est aujourd'hui la troisième ville du pays, avec ses trois universités, son intense activité commerciale et culturelle et la vie artistique qui la caractérise depuis toujours.
 
Attraits touristiques ... 
Cuenca possède un charme indéfinissable. Son centre historique témoigne fastueusement des temps coloniaux. 
On flâne avec plaisir dans les petites rues pavées, bordées de maisons blanches aux toits de tuiles romanes et agrémentées de jolis balcons fleuris.
Le long des berges de la rivière, au détour d'un pont, où des lavandières lavent le linge à la force des poignets. Mais ce qui rend Cuenca unique, réside dans les trésors d'art colonial qu'elle cache au cœur de ses nombreuses églises et couvents des 17 & 18e siècles.
 
Si la visite du sud des Andes passe obligatoirement par Cuenca. Il ne faut oublier de visiter ses alentours qui sont peuplés de pittoresques petits villages amérindiens dont Gualaceo et Sígsig ne sont que quelques exemples.
 
Les amateurs d'espaces verts ne manqueront, non plus, pas de visiter le magnifique Parque de recreacíon El Cajas, situé à une altitude moyenne de 3.000 m, il compte plus de 200 lacs magnifiques formés par le passage d'anciens glaciers.
 
Le complexe archéologique d'Ingapirca, témoin de l'occupation Inca, mérite aussi qu'on s'y attarde. 
 
Plus au sud de Cuenca, la route panaméricaine passe par la vallée de Tarquí, lieu chargé d'histoire et riche en paysages grandioses.
Loja, ville peu fréquentée par les touristes, sans doute en raison de son éloignement, a réussi à garder son cachet d'antan. Autour de Loja gravitent de pittoresques petites bourgades telles qu'El Cisne ou Vilcabamba, qui ont un charme certain.
 
 

Préparez votre voyage à Cuenca:

 

 #

 

Facebook