AMERIQUE LATINE - index    

Forum abc-latina

Discussions sur l' Amérique Latine

Vous n'êtes pas identifié.

  • |

#1 2013-09-06 13:41:10

VASP
Membre

Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

http://www.lemonde.fr/idees/article/201 … _3232.html

"Il faut abandonner le RSA"

Le député (PS) Christophe Sirugue propose, dans un rapport remis au premier ministre le 15 juillet, de remplacer le RSA et la PPE par une prime d'activité. Elle pourrait s'élever à 215 euros, majorée d'un complément enfant pour les familles les plus fragiles. Les chercheurs Bernard Gomel, Dominique Méda et Evelyne Serverin analysent le RSA qui présente, selon eux, des "défauts de conception".
Critiqué de toute part en raison du fort taux de non-recours, le revenu de solidarité active (RSA) est défendu par ses promoteurs, qui invoquent un défaut d'information. Il suffirait d'une bonne politique de communication pour inciter les travailleurs à bas revenus à réclamer leurs droits. Les connaissances accumulées depuis quatre ans que le RSA a remplacé le revenu minimum d'insertion (RMI) et l'allocation de parent isolé (API), notamment par les enquêtes menées auprès d'allocataires et de structures chargées du suivi de leur dossier, nous ont persuadés que cette argumentation est erronée.

Lire : Les trop-perçus, symptômes de l'échec du RSA

L'intense bureaucratisation générée par le RSA et le caractère anormalement élevé du nombre de personnes qui ne cherchent pas à obtenir la prestation s'expliquent plutôt par les défauts de conception de cette allocation. La réforme du RMI intervenue en 2008, qui se voulait spectaculaire, ne répondait de surcroît ni aux véritables besoins de ses allocataires, ni à la nécessité d'organiser une véritable redistribution en faveur des travailleurs pauvres.

LA PRESTATION MIRACLE

Rappelons le contexte : lorsque Nicolas Sarkozy arrive au pouvoir, après avoir annoncé qu'il créera le RSA, il lui faut afficher une réforme "en rupture" avec ce qui a précédé. Le RSA est alors présenté comme la prestation miracle qui permettra de rompre avec les défauts du RMI et de la prime pour l'emploi (PPE).

En réalité, la réforme ne change rien du point de vue financier pour les personnes sans activité – auparavant allocataires du RMI, désormais du RSA socle. Le commissaire aux solidarités actives précise durant les débats que pas un euro supplémentaire ne doit aller vers cette population. On considère donc que la somme qu'elles reçoivent (400 euros à l'époque) constitue bien des "moyens convenables d'existence".

Lire : Martin Hirsch : "Il faut réparer les défauts de fabrication du RSA"

Il ne faut pas laisser penser qu'on augmente les moyens alloués à l'assistance. Les moyens financiers doivent au contraire aller vers ceux qui reprennent de l'emploi et seraient pénalisés par la diminution de l'allocation au bout de quelques mois d'activité.

La réforme plaît donc à droite parce qu'entre la nécessité d'inciter les personnes à la reprise d'emploi et celle de ne pas décourager celles reprenant un emploi, il y a un concept commun, celui de chômage volontaire. Si quelqu'un ne reprend pas d'emploi, c'est qu'il n'y a pas intérêt...

Mais ce faisant, les véritables raisons qui expliquent les difficultés du retour à l'emploi pour les allocataires, connues à l'époque, sont ignorées : le manque de places pour accueillir les jeunes enfants, les qualifications insuffisantes, le trop grand éloignement de l'emploi, les problèmes de santé, les problèmes de logement et de transport...

Permettre à quelqu'un de reprendre un emploi aurait supposé de concentrer les moyens sur le règlement de ces problèmes et de concevoir des dispositifs d'accompagnement, personnels et financiers, spécifiques. Mais cela aurait été moins spectaculaire.

DES REVENUS TROP FAIBLES

La réforme visait à traiter les problèmes des différentes populations concernées (personnes en inactivité touchant le RMI et travailleurs pauvres relevant jusqu'alors de la PPE) avec un unique instrument, le RSA. Il est appelé RSA-socle lorsque la prestation est destinée à des ménages qui n'ont pas de revenus d'activité. Existe également le RSA-activité lorsque leurs revenus sont trop faibles. Cette réforme a entraîné deux changements majeurs qui sont à l'origine des dysfonctionnements constatés aujourd'hui.

D'abord, elle a conduit à mettre en oeuvre un suivi au plus près non seulement des allocataires du RMI (qui devaient déjà remplir tous les trimestres une déclaration de ressources), mais aussi désormais des travailleurs à bas salaires qui, auparavant, cochaient simplement une case dans leur déclaration annuelle d'impôt sur le revenu et voyaient leur prime pour l'emploi versée automatiquement.

Lire : Pour simplifier le RSA, le scénario d'une "prime d'activité"

Ce suivi a entraîné une bureaucratisation (et une explosion des indus) d'autant plus intense que cette déclaration trimestrielle de ressources s'est accompagnée d'un changement radical de statut de l'allocation (et des allocataires). Alors qu'en touchant la PPE la personne était un contribuable accédant à un droit automatique, elle doit maintenant, pour obtenir le RSA-activité, remplir une déclaration trimestrielle de l'ensemble des ressources – d'activité et autres – dont elle-même et les membres de son foyer disposent. Elle se trouve ainsi transformée en demandeur d'aide sociale, ce que la plupart ne souhaitent pas.

Il est donc beaucoup plus difficile d'obtenir l'allocation, et la conformité de la déclaration est susceptible d'être contrôlée et vérifiée. Une large instrusion dans la vie privée des personnes des organismes dispensateurs a donc été autorisée.

SORTIR DE L'IMPASSE

Cela explique très largement le fait que 68 % de ceux qui y avaient droit n'ont pas demandé l'allocation, réduisant ainsi de manière catastrophique la redistribution dont notre société a plus que jamais besoin. La suppression définitive de la PPE – qui continue à exister et joue donc le rôle de voiture-balai (permettant de compléter les revenus de ceux qui n'ont pas demandé le RSA), mais qui a été gelée – au profit d'un RSA-activité inadapté permettrait certes au budget de l'Etat de faire de substantielles économies, mais ferait exploser le taux de pauvreté.

Sortir de l'impasse suppose de renoncer à un instrument unique employé pour toutes les situations de pauvreté. Du côté des minima sociaux, il est indispensable de revaloriser le montant du revenu minimum garanti, qui, depuis longtemps, ne fournit plus aux personnes sans ressources des moyens convenables. Du côté des bas revenus, il est nécessaire de mettre en place un dispositif d'attribution de compléments de revenus affranchi de toute référence à l'aide sociale.

Bernard Gomel (Chargé de recherches au CNRS/CEE), Dominique Méda (Professeur à Paris-Dauphine) et Evelyne Serverin (Directrice de recherches au CNRS)

et aussi voir le tableau des valeurs
http://www.rsa-revenu-de-solidarite-act … -2013.html

Hors ligne

#2 2013-09-07 02:13:38

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Des surprises peuvent arriver.
http://www.agrosoft.org.br/agropag/226430.htm

Et l'état gagne... à la fin les juges auront le certif à tout casser !
http://www.genteemercado.com.br/bahia-n … para-juiz/
mais quand même.. 14000 r$ est beaucoup. Comme 2600 candidats pour pas un.

Hors ligne

#3 2013-09-07 03:25:38

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Si tu compares ce que touche un gars a pas bosser, au Rsa
avec un gras qui touche un salaire minimun au Brésil en bossant.

Ca pourra pas durer très longtemps cette paix sociale.
Les solutions sont pas loin d'arriver avec un coup abracadabrantesque...
Les Kalash en europe vont parler.

Hors ligne

#4 2013-09-07 14:26:44

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Contre les idées de Lyndon Larouche,
http://www.appel-glass-steagall.fr/
que seul le Glass-Steagal permet de liquider la spéculation :

Il est possible de penser que la finance a trouvée une soupape de décompression,
elle a transférée ses échecs sur les états et donc la population.

En réalité en ce moment même, des millions de familles occidentales sont en état de pauvreté avancé, des millions de travailleur sont incapable de se loger ou de se nourrir convenablement.

Les média nous cachent cette réalité et nous montre des images virtuelles de gents heureux qui partent en vacances 4 fois dans l’année dont la seule préoccupation est de savoir comment décorer sa maison de 200 m2.
(Globo, M6, Football, cirque, jeux et pains...)

Il n’y aura donc pas de crise majeure (visible), les plus faibles et les plus pauvres
seront utilisés comme soupape de sécurité.

Qu'en pensez vous?

Hors ligne

#5 2013-09-07 19:08:27

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Chacun sait qu'entre autres, l'abandon du glass-steagall est à la source de la libéralisation bancaire donc de tous les excès connus.
Le règne de la pipe à Lewinsky, pseudo socialiste, a donner quartier libre à toutes les inventions financière dont le saucissonage à crée les subprime et bien plus de planqué.

Suispas fan de Larouche mais il n'a pas totalement tord non plus !

Hors ligne

#6 2013-09-07 19:09:46

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Savoir qui sonnera de la trompe le premier:
Guerres civiles ou guerre organisée comme un exutoire? trouver le bode de expiação !

Hors ligne

#7 2013-09-07 19:19:08

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Indysantista a écrit :

Savoir qui sonnera de la trompe le premier:
Guerres civiles ou guerre organisée comme un exutoire? trouver le bode de expiação !

J'y vais avec mon humour pince sans rire comme dit muitobon,
qui lui aussi est sarchastique, moi j'aime bien. LOL

L’Etat est l’unique source du droit à la violence.
Ce processus fait que les hommes vont vers plus de propriétés privées,
richesses, ce qui débouche vers un accroissement des inégalités donc de l’injustice
et au final a un état de guerre qui débouche sur la loi du plus fort.

Hors ligne

#8 2013-09-07 19:29:33

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Pour répondre sur qui sonnera de la trompe le premier,
tu as le choix entre l'islam (charia) manipulé pour faire le feu aux poudres...
et La culture racaille qui fait l'apologie de la délinquance et sa politique mafia
de l'argent facile et du fameux  "Tombé du camion."

Hors ligne

#9 2013-09-16 15:33:18

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Augmentation RSA 1er septembre 2013 : Nouveaux montants ...

01/09/2013 - Une nouvelle augmentation du RSA est prévue au 1er septembre 2013
exceptionnellement comme l'a annoncé Jean Marc Ayrault

Hors ligne

#10 2013-09-16 15:37:27

manuel788
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

oui pratiquement 500 e soit 1500 reais lol

Hors ligne

#11 2013-09-18 01:29:48

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

manuel788 a écrit :

oui pratiquement 500 e soit 1500 reais lol

Le taux d’endettement du pays grimpera jusqu’à 95,1% du PIB fin 2014.
Soit environ 1950 milliards qui équivaudront, en théorie,
à une ardoise de plus de 30.000 euros par Français.

En présentant les grandes lignes du projet de loi de finances pour 2014,
les ministres de Bercy, Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, se sont montrés
particulièrement discrets sur un sujet: l’endettement.
Et pour cause, la dette va crever tous les plafonds l’année prochaine.

Il faudra en fait attendre 2015 pour que l’endettement hexagonal entame sa décrue.
«Avec le retour à un équilibre structurel des finances publiques et une croissance de
l’activité de 2% en volume, le ratio de dette diminuerait de 2 points par an en
moyenne», anticipe déjà l’exécutif pour la période 2015-2017.

Hausse de 120 milliards en deux ans

Hors ligne

#12 2013-09-19 18:24:07

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Tu copies bien Vasp !!

Encore la science du report... en attendant un autre ajustement.
Toujours laisser faire demain par un autre, ce qu'on aurait pu ou dû faire ce jour même.

Hors ligne

#13 2013-09-19 23:27:04

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Indysantista a écrit :

Tu copies bien Vasp !!.

Oui ca se voit que c'est un copié collé, avec des vrais chiffres, ils sont notés ainsi.
Un jour il faudra bien anéantir toutes les dettes, repartir à Zéro...
Et ce sera alors un nouveau départ sain.

Hors ligne

#14 2013-09-22 03:07:42

MUITOBON
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Bercy oublie dans la dette de la France ses contributions europeennes...et qui portent la dette du pays a matto grosso non pas 95,1 %...mais a 155 % de son PIB en 2014.

A la volee :

Financement du budget de la CE, passif du a la BCE, passif du au Fonds Europeen de Stabilisation (FESF),Garantie aupres de la BEI (Banque Europeenne d'Investissement), passif du au Fonds de renflouement de l'economie...

...Mais si en plus il faut compter la dette aupres de l'UE et de l'Eurozone...

...Vraiment...il n'y a que les mauvais esprits pour penser a ces dettes !...

...A part peut-etre ...

...les Teutons !

_____________________

"Apres l'effet, on croit a d'autres causes qu'apres l'effet"     NIETZSCHE

Dernière modification par MUITOBON (2013-09-22 03:19:17)

Hors ligne

#15 2013-09-22 23:14:25

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

L’abolissement des dettes est un vieux cheval de bataille comme le Loch Ness.
Des assignats, des Law (nom prédestiné) etc. ont déjà fini de cette façon.

Le monde était plus petit ? mais il était le seul donc idem maintenant pour l’impact.

Serait de savoir qui du politique ou du pognon mènera la danse.
Quand on aime, on ne compte plus, Muito… et pis qui aboli un œuf, aboli un bœuf.

Hors ligne

#16 2013-09-22 23:24:02

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Indysantista a écrit :

Serait de savoir qui du politique ou du pognon mènera la danse.

Elémentaire mon cher Watson! Le Pognon 
le politique étant le faire valoir, le sous-fifre, l'esclavocrate...

J'en vient lentement à la conclusion que la civilisation en elle-même est la racine
des problèmes du monde et qu'une société de chasseurs-cueilleurs représente
le modèle le plus égalitaire pour les relations de l'homme avec ses congénères
et avec la nature.

Hors ligne

#17 2013-09-23 02:29:06

MUITOBON
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Les seules facons d’eliminer les dettes dans les temps passes, lorsqu’elle etaient locales et pas  demesurement mondiales, etaient soit de les faire payer par un ennemi vaincu, soit la devaluation administrative brutale, soit l’inflation qui equivaut a une devaluation etalee sur une duree variable.

Mais lorsqu’on a eminemment besoin d’importer des produits essentiels qu’on ne fabrique pas, les devaluations de sa monnaie rendent les produits etrangers fort chers. Et si ce qu’on exporte n’a pas une grande valeur ajoutee pour son economie…il ne sert a pas grand-chose d’en vendre plus parceque sa monnaie est plus faible.

La destruction de la dette aujourd' hui semble plus probablement possible par la destruction du systeme financier...qui est mondial.

Pour les malheurs de l'humanite :

Si la civilisation est mere de tous les problemes de l’humanite…il ne reste plus qu’a progresser encore un peu sur le plan technologique pour etre capable de ce que je preconisais volontiers naguere, inspire par le cinema  :

Mettre au point et expedier un Terminator dans le passe au temps des cavernes et des chasseurs-cueilleurs. Afin qu’il elimine tout cerveau possedant les germes fatals de notre evolution.

Ou alors maintenir le Terminator dans notre temps…et le programmer pour nous lobotomiser a gande echelle…nous et les generations suivantes…tout en l’ayant programme pour qu’il s’auto-detruise des que l’humanite se reproduira naturellement lobotomisee.

Comme tout le monde ne sera pas d’accord pour investir en commun sur ce projet hautement technologique et humanitaire…radical…qu’est la conception du Terminator…et comme il y aura des espions qui sauront qui tente ou pas de mettre au point le Terminator…on a encore l’espoir de quelques empoignades au conseil de securite de l’ONU…et de faire quelques guerres…

…Guerres entre ceux qui seront les plus grands humanitaires qui soient pour redonner la destinee sans problemes a notre espece grace au Terminator…

…et ceux qui seront les plus grands humanitaires qui soient pour empecher a jamais le Terminator d’accomplir son programme.

____________________________

« Apres l’effet, on croit a d’autres causes qu’avant l’effet »          NIETZSCHE

Dernière modification par MUITOBON (2013-09-23 02:33:36)

Hors ligne

#18 2013-09-23 07:14:13

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Sur des sables mourrants comme disait mon petit frère, rien ne sert de marcher et encore moins de gigoter. On s'enfonce dans l'inexorable.
Juste le temps pour finir en beauté, d'abuser des beautés qui sont plus vite dans la mer.. que nous.
Je vais devenir totalement amoral, cynique et usufruitié des biens d'autrui.. pas d'autre truie, j'aime la poulette de grain.

Hors ligne

#19 2013-09-23 17:33:24

MUITOBON
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Quant a moi...j'applique deja...

Tout en n'etant pas usufruite des biens d'autrui...mais ca pourrait le devenir !

Quant a l'humanite je lui fais confiance...pour accomplir son destin...

__________________________

"Apres l'effet, on croit a d'autres causes qu'avant l'effet"     NIETZSCHE

Hors ligne

#20 2013-09-23 20:56:49

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

MUITOBON a écrit :

Quant a l'humanite je lui fais confiance...pour accomplir son destin...

Le libéralisme est l' Idéologie, qui produit de la paupérisation....
Le Libéralisme ne propose pas de bonheur pour tout le monde... LOL
La prison au bout du chemin LOL
L'économie, le marché, les marchés...
Nous sommes aliénés chacun dans nos petites existences....
Le pouvoir de l"économie n'esxiste par ce que nous y consentons.

Hors ligne

#21 2013-09-24 05:48:12

MUITOBON
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Toutes les ideologies quand elles gouvernent produisent la pauperisation

Rien n'a jamais donne le bonheur a tout le monde.

Dans les democraties peu de monde va en prison pour rien. Mais on en parle beaucoup.

Toute vie gregaire ou solitaire ne peut etre qu'alienation.

Un pouvoir qui n'existe que parce que nous y consentons...quel qu'il soit...est une chance.
____________________

"Apres l'effet, on croit a d'autres causes qu'avant l'effet"      NIETZSCHE

Dernière modification par MUITOBON (2013-09-24 06:01:17)

Hors ligne

#22 2013-09-24 06:24:41

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

Questions de nuances et de % qui rendent supportables ou non.

Hors ligne

#23 2013-09-24 11:33:48

VASP
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

MUITOBON a écrit :

Rien n'a jamais donne le bonheur a tout le monde.
Toute vie gregaire ou solitaire ne peut etre qu'alienation.
Un pouvoir qui n'existe que parce que nous y consentons...quel qu'il soit...est une chance.

Indysantista a écrit :

Questions de nuances et de % qui rendent supportables ou non.

Tout ceci participe à créer un climat d’incertitude, de confusion, de terreur
insurmontable, pour celui qui vit pendu au RSA il n’est pire destin que d’être sur
ses gardes en permanence, car cela signife avoir peur.

Hors ligne

#24 2013-09-24 23:12:30

Indysantista
Membre

Re : Sur le RSA article du journal Le Monde (Rsa facteur de paix civile)

donc perdre la lucidité et faire des conneries.
Pour rester à l'heure, le balancier doit revenir. Pas rester trop longtemps du même côté sinon, tout est déphasé.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2001-2013 abc-latina - Tous droits réservés
abc-latina.com - L' AMERIQUE LATINE sur Internet