AMERIQUE LATINE - index    

Forum abc-latina

Discussions sur l' Amérique Latine

Vous n'êtes pas identifié.

  • |

#1 2015-02-23 18:22:23

MUITOBON
Membre

Muito...a Santiago...

Un petit point sur Santiago, ses prix en particulier immobiliers…quelques comparaisons…et diverses autres choses.

Santiago est adossee aux contreforts de la Cordillere et descend en pente douce vers la plaine. Les plus beaux secteurs ou plutot les comunas...a savoir les municipalites qui composent la vile…sont situes au pied de la montagne, au Nord. Toutes les zones les plus hupees descendent ainsi les unes apres les autres vers le centre…puis viennent celles plus populaires s'etendant jusqu’au Sud de la ville.

Ci-dessous je n’aborde que les quelques municipalites d’apres moi vivables a long terme situees dans la province de Santiago…c’est-à-dire dans la metropole…celles pouvant les plus convenir a l’installation d’un europeen surtout en famille. A savoir au passage que cette metropole compte 26 communas regroupant a la louche 4.6 millions d’habitants….et que la region metropolitaine de Santiago en compte 37 avec plus de 6 millions de personnes...d’ailleurs les nombres d’habitants varient d’un document a un autre…

Les comunas…ou municipalites…sont des zones administratives de la ville. Elles sont elles-meme constituees de divers quartiers a urbanisme et population plus intensive que d’autres…

Partant du haut de Santiago…du Nord…les comunas de lo Barnechea…avec son quartier hyper-hupe La Dehesa, ainsi que celles de las Condes, la Reina, Vitacura, et Providencia sont les plus residentielles.

Les comunas de lo Barnechea…dont son fameux quartier la Dehesa…et la Reina sont baties pour 80 % a 90 % de villas. Purement residentielles…eloignees du centre…ces municipalites ne sont distribuees ni par le metro ni par les bus urbains…ou seulement partiellement comme La Reina. On y accede en voiture. Ils offrent egalement peu de commodites sur le plan commercial. Les logements sont vastes en grande majorite et les villas sont entourees de terrains allant generalement de 2000 a 5 000 m2 voire plus. C'est du grand residentiel sur les contreforts arbores de la montagne.

Immediatement plus bas…Las Condes, et Vitacura sont constituees d'immeubles allant du grand confort au standing et au grand standing. Ces comunas…surtout La Condes…sont parfaitement distribuees par les transports en commun et jouissent d'un nombre considerable de commerces divers, boutiques, supermarches, agence bancaires, retaurants, glaciers, patisseries-salons de the...Las Condes est remarquable avec ses grands buildings de bureaux et d'habitation parfois en verre et futuristes…tout en etant aere, et beneficiant d'un urbanisme equilibre : larges avenues arborees, parcs, places. On voit frequemment la montagne au fond des trouees visuelles qu’offrent les avenues…ou a l'horizon au-dessus des buildings.

Ensuite vient Providencia, tout aussi aeree, mais a l’urbanisme plus ancien et d'un niveau un peu plus modeste. Les immeubles sont de categorie confort a grand confort avec des unites standing….mais les prix ne sont pas significativement plus bas que dans les quartiers precedents. Providencia offre quelques lieux culturels et de tres nombreuses commodites. Cette comuna est traverse par la ligne de metro principale de la ville joignant l’extreme Sud populaire de Santiago a l’extreme Nord Las Condes. J’y habite et en suis ravi.

Au meme niveau que Providencia…mais a l’Ouest de l’axe Nord-Sud de la ville…la commune de Nunoa offre un urbanisme generalement ancien mais tres aere, compose de maison independantes d’un etage dont certaines sont plus ou moins d’epoque coloniale. L’ensemble ressemble parfois un peu aux banlieues propres de certaines villes de France des annees 50…mais avec ici ou la des immeubles eleves de qualite convenable. Ici entre les quartiers de Santa Isabel et Italia se trouve un endroit branche la nuit avec de nombreux restaurants et bar. Un peu l’equivalent de Vilho Palermo a BA… Les prix sont legerement plus bas qu’a Providencia…et encore !

Dans toutes les zones ci-dessus les prix evoluent generalement entre 2000 et 3000 euros/m2 habitable. Mais selon le terrain, son emplacement, la vue, la qualite des materiaux des villas…les prix peuvent se hisser a 4 000 eu/m2 hab pour les biens tres haut de gamme.

Pour les neophytes : La mention KE signifie Kilog-Euro a savoir 1000 euros. Ainsi un prix mentionne 250 KE signifie 250 000 Euros. La conversion en Euros a été faite a la parite EUR/ du moment.

Je ne mentionne que le nombre de chambres. Il est evident que les biens comportent en plus les salles a vivre type salon, salles a manger, cuisine…

Les fourchettes de prix ci-dessous ont été elaborees a partir de mes peregrinations…et de supports type Economicos Clasificados et autres.

AVERTISSEMENT : SANTIAGO DANS SES COMUNAS BIEN VIVABLES POUR UN EUROPEEN…EN FAMILLE QUI PLUS EST…N’EST PAS TROP FAIT POUR LES PAUVRES.

VILLAS :

Lo Barnechea, La Reina

-      4 a 6 chambres. De 700 a 1.400 KE …voire 1.750 KF

Vitacura :

-    3 ch. De 270 a 400 KE
-    4 a 5 ch. De 450 jusqu’a 2.190. 000 KE ->bien d’exception de 600m2 hab sur 1800 m de terrain
-    6 ch. De 850 a 930 KE avec des pointes a 1.200 et meme a 2.400 KE ->except de 800 m2 hab et 5000 m2 de terrain)

Las Condes :

-    Grand choix de villas de 3 chambres entre 200 et 300 KE
-    4 ch. De 275 a 700 KE avec beaucoup autour de 450 KE
-    5 a 6 ch. De 1000 et 1.720 KE

Providencia :

-    3 a 4 ch. De 550 a 1100 KE
-    5 ch : 1. 11 5KE


APPARTEMENTS

Ici aussi…outre le nombre de chambres mentionne…les appartements comprennent bien entendu au moins un sejour-repas avec cuisine…voire une terrasse…voire un ou deux parkings selon leur prix.

Bornechea, Dehesa

-    2 a 6 ch : 130 a 420 KE

Vitacura

-    2 a 3 ch. De 230 a 420 KE
-    Exceptionnel 7 ch : 700 KE

Las Condes

-    Studios de 100 a 130 KE
-    1 a 2 ch de 30 a 65 m2. De 160 a 230 KE
-    3 a 4 ch de 235 a 320 KE. Allant jusqu’à 430 KE dans le quartier du Golf
-    Exceptionnels 4 a 5 ch de 400 a 420 m2 pres du Golf. De 1000 a 1700 KE

Providencia

-    1 a 2 ch de 30 a 65 m2. De 100 a 200 KE
-    3 a 4 ch. De 240 a 370 KE. Allant jusqu’à 430 KE pour grande superficie.
-    Exceptionnel 3 ch en grandes suites de 248 m2. 2 park. 530 KE


Plus bas…arrive le centre qui fait partie de la comuna s’appelant Santiago.

Le cœur de ce grand centre, le downtown, est grossierement balise par les quartiers de Universidad Catolica, Moneda, Plaza de Armas et Bella Artes. L’urbanisme est beaucoup plus serre mais de bon aspect. Les immeubles de categorie confort a bon confort…anciens mais de bon aspect…sont parsemees de buildings d’affaires et administratifs recents de belle facture. Le jour, le cœur du centre entre Santa Lucia, Universitade de Chile et Plaza de Armas grouille de monde. Innombrables commerces de toutes sortes, restos, patisseries, commerces de trottoir...

…J’ai habite la premiere semaine de mon sejour a Santa Lucia dans le centre…qui était fort agreable le jour…mais la nuit…assez desert. Ce qui m’a fait migrer a Providencia plus residentiel et plus calme de jour…mais ou des restos sont ouverts fort tard...avec tables et chaises sur le trottoir…donnant une vie au secteur fort securisante et agreable.

Cependant le centre de Santiago…meme avec famille…a condition de ne pas trop s’aventurer de nuit…est enthousiasmant…et a cout de logement nettement plus raisonnable.

Exemples :

-    Appart de 36 m2, 1 ch : entre 50 et 70 KE
-    2 Ch. Entre 80 et 100 KE
-    3 a 4 ch. Entre110 et 200 KE.

Dans le downtown Bellas Artes est le secteur le plus residentiel, le moins grouillant, le moins bruyant, et le plus cher du centre…tout en restant raisonnable par rapport aux secteurs Nord de la ville.

-    2 chs de 60 a 65 m2 : entre 100 et 200 KF selon qualite de l’immeuble et prestations.

On remarquera…en rejetant un œil a mon post sur BA du 28 janvier 2014…que l’immobilier tous criteres comparables…est du meme niveau de prix…voire plus eleve….que dans la capitale argentine. Une autre comparaison globale et grossiere entre Santiago et la capitale argentine pourrait etre faite au niveau de l’aspect de leurs zones favorisees. C’est que BA donne un aspect plus ancien, plus cossu, plus bourgeois traditionnel…plus francais…alors que Santiago se rapproche plus de l’inspiration espagnole notamment par ses buildigs modernes.

J’ai des releves de prix concernant les locations dans les comunas ci-dessus. Je pourrai les donner si ca interesse.

Ensuite…viennent en descendant la ville vers le Sud…et de part et d’autre de cet axe…les secteurs de Banlieue ou l’immobilier est constitue en grande majorite de maisons et batiments anciens, peu eleves, construits en dur et au crepi quelquefois defaillant…mais d’un aspect disons « proprets » comparativement a ce que l’on peut voir dans d’autres pays d’AS. Des terrains vagues …des rues peu entretenues..certes. Mais pas d’aspect noir et sans aucun entretien comme on le voit dans les centro du Bresil. Aucune favellas non plus dans ces quartiers recules. Les immeubles eleves sont rares, recents et de facture correcte. La construction est encore active dans ces zones populaires…comme dans l’ensemble de Santiago d’ailleurs.

Je n’ai pas fait de releve de prix pour ces quartiers eloignes du centre et des belles comunas…je n’ai fait que les traverser pour en avoir un apercu. Mais je pourrais y jeter un coup d’œil si ca interesse. Il-y-a d’ailleurs des endroits dans cette immense ville pouvant convenir a certains…et n’etant pas situes dans les communas sur lesquelles je me suis penche.

J’irai faire un tour dans le quartier prise par les touristes de Barrio Brasil …dans la partie Sud du centre…et qui presente parait-il des aspects typiques du tres vieux Santiago…ou tronent parait-il des maisons coloniales en bon nombre…des bistrots …et ou apparemment se precipitent les touristes…

DIVERS

Une grande quantite de bus urbains et 5 lignes de metro distribuent abondamment tous les secteurs de Santiago.

Des espaces commerciaux a l’interieur des stations de metro existent a partir de Estacion Central. Le metro est tres propre, les volumes interieurs des stations, des escaliers et des quais sont tres genereux. Des escalators doublent les montees d’escaliers dans toutes les stations. Des ecrans tele diffusant des messages sur la municipalite et des publicites sont presents sur tous les quais…et nombreux a partir du centre.

La population est en tres large majorite de couleur blanche mais une bonne partie est « bronzee » type amerique latine. Cette seconde proportion n’est pas constituee par les indiens natifs…qui ne s’adaptent pas au mode de vie urbain et a ses exigences…ces derniers sont tres rares dans Santiago. Mais il y-a pas mal d’immigres Colombiens, Péruviens, et Boliviens dans la ville. Cette population immigree est un peu plus dense dans la partie Sud dela ville…mais a peine.

La securite parait excellente…on se sent immediatement bien dans les bonnes zones de la ville…mais la population…avertie…n’en dit pas autant ! Beaucoup de flics sont sur les trottoirs mais avec un armement plus que raisonnable…Santiago a une tres bonne reputation sur le plan securitaire mais d’apres mon administradora et mon porteiro elle est parait-il peuplee de veritables magiciens pickpokets dans les lieux d’affluence, et le metro en particulier...Par ailleurs des zones entieres de la ville reculee sont le siege de la drogue...comme de partout...

Les prix de l’alimentaire sont equivalents dans les quartiers riches et modestes. Ils sont par ailleurs du meme niveau que ceux de Buenos Aires ou des grandes villes de France. Idem evidemment pour l’electronique et l’informatique de marques internationales. Certains prix sont cependant significativement plus bas. Par exemple les frais postaux…et surtout le prix des habits, des chaussures, des accessoires comme les sacs de femme ou les valises de voyage. Beaucoup d’articles venant de Chine, d’Inde… mais les prix sont cependant nettement moins eleves que les produits de meme origine vendus au Bresil ou en Argentine. Ils sont du niveau de ceux du Paraguay ! C’est-à-dire 2 a 3 fois moins chers a produits equivalents…et parfois encore moins !…

…Surtout les gammes masculines. J’ai rencontre des shorts hommes 100 % coton, 6 poches, de belle facture, sobres ou fantaisie a 7 Euros !!! A BA la meme qualite était entre 40 et 50 euros ! Idem pour les tee shirts. Estacion Central…marquant en gros la fin du centre et le debut de la banlieue vers le Sud de la ville…est un centre tres important de vente de vetements, de chaussures, d’accessoires et de bijoux plus ou moins fantaisie…

A noter…pour en revenir a l’alimentaire…que les fruits et legumes sont d’une quallite correcte mais inferieure a ceux d’Argentine et surtout les fruits ! L’Argentine est remarquable pour la production des fruits a la fois exotiques et europeens. Par exemple j’ai englouti des fraises et des cerises a BA dont je n’ai jamais connu l’equivalent en grosseur et en saveur !…Les plus belles qualites de France a savoir celles du Vaucluse…ou par exemple les renommees « Guarigette »de Bretagne ne tenant pas la distance.

Globalement encore une fois…si on a des rentrees en Dollar ou en Euros…avec le Blue on a plus interet a vivre a BA qu’a Santiago…si le critere prix est preponderant. Sauf si l’ampleur de la famille fait qu’on a  un budget vetements…chaussures…accessoires divers important…en particulier feminin…

…D’autant que pour profiter desormais du change au Blue a BA…comme déjà dit…on peut virer directement de son compte en Europe ses Euros sur un site europeen…lequel nous indique les bureaux de change au Blue a BA ou on peut aller retirer des pesos au Blue…Plus facile et economique que de se taper le ferry BA-l’Uruguay pour aller retirer des Dollars puis les changer au Blue en rentrant a BA !

Je viendrai rapidement dans d’autres posts…bien que ce ne soit pas l’objet de ce type d’intervention…sur la macro-economie, l’economie et la situation sociale du Chili…Pays axe sur l’ouverture et le libre-echange a tout-va…et sur sa gestion de type neo-liberal depuis 20 ans. Ne serait-que pour mettre rapidement en perspective ce qui est ecrit ci-dessus.

…ainsi que sur les aspects culturels de Santiago…ville tres agreable…et sur Valparaiso ou je me rendrai.

Mais dores et déjà je peux dire…qu’en ce qui me concerne…a choisir entre BA et Santiago…a quartiers equivalents… pour y vivre en permanence…j’ hesiterai fort !

Des remarques et commentaires...voire des rectifications...sur ce post et peut-etre d’autres qui suivront…de la part de ceux qui vivent a Santiago et connaissent bien la ville…seront les bienvenus.

___________________________________

« Apres l’effet, on croit a d’autres causes qu’avant l’effet »           NIETZSCHE

Dernière modification par MUITOBON (2015-02-24 07:15:35)

En ligne

#2 2015-02-24 00:14:22

VASP
Membre

Re : Muito...a Santiago...

Merci pour cette présentation. Evidemment au niveau des prix indiqués,
c'est une vraie politique néo-libérale depuis 20 ans.

Sur l'envisagibilité d'y vivre long terme, et ta comparaison avec BA,
tu ne parles pas du facteur "séisme" qui pourrait jouer sur le choix.
BA a ce coté bord de long fleuve aéré avec parcs de qualité, grand air et portuaire.
BA est tout plat, Santiago est nivellée, avec sa population de moitié inférieure a BA.

D'autre part, as tu remarqué en discutant, que l'Uruguay a perdue son statut de "suisse"
au profit de Santiago en AM du sud?

Dernier point, quel est ton point de vue sur la qualité du service, au restaurant et en ville en général, et de quel coté européen penche Santiago par rapport à Buenos Aires?
Italia ou España ?

Hors ligne

#3 2015-02-24 03:54:38

MUITOBON
Membre

Re : Muito...a Santiago...

VASP a écrit :

Sur l'envisagibilité d'y vivre long terme, et ta comparaison avec BA,
tu ne parles pas du facteur "séisme" qui pourrait jouer sur le choix.

Sur ce point preference a BA

Non, je ne parle pas des seismes...mais il est vrai que je n'ai ressenti qu'une secousse...et que ca ne m'a pas traumatise. C'est sans doute pour ca que ca me parait subsidiaire...ce n'est pas le Japon tout de meme...mais bon...effectivement...

BA a ce coté bord de long fleuve aéré avec parcs de qualité, grand air et portuaire.

Sur ce point preference a Santiago...surtout en famille.

Je dirai perso que le Bon Air de BA...me gonfle plutot. Le temps est tres instable a BA. On passe de la chaleur a la pluie et au froid d'un jour a l'autre...et meme en ete. Et le vent y joue un grand role. Alors que Santiago beneficie de quatre vraies saisons d'apres ce que j'en sais...et de tres bonne stabilite. D'ailleurs ca fait plus de 3 semaines que j'y suis et l'ete est radieux...chaud mais sans etouffement la jour...et avec un petit air de fraicheur la nuit. La ville est a 100 bornes de l'ocean et a 40 de la Cordillere...

Santiago a une quantite de parcs...dont celui en altitude de la colline San Cristobal. Il-y-en a un a Las Condes que j'ai apercu et qui fait 30 hectares. En outre Santiago a tout proche la nature grandiose.

La ville beneficie par ailleurs d'un tres grand domaine skiable a 40 km, et d'autres stations a 2 ou 3 heures de bagnole...ce dont ne jouit pas BA.

De plus  Santiago offre a partir de nombreux endroits de la ville...et par de nombreuses fenetres ...la vue sur la montagne. A BA tu as au mieux une vue un peu degagee sur la ville. Sauf sur Libertador ou tu peux voir un bout de parc mais le prix au m2 est de l'ordre de Las Condes a Santiago...ou dans les tours de Porto Maduro avec vue sur l'estuaire du Rio de la Plata a partir du 10 eme etage...mais dont le prix est stratospherique.

BA est tout plat, Santiago est nivellée,

Legere preference a BA...mais plutot symbolique

Santiago est legerement nivellee. Elle descend surtout en pente douce du Nord au Sud.

avec sa population de moitié inférieure a BA.

Arrive a ces niveaux de population...ce n'est plus significatif. Significatif de quoi ?

En fait la province de Santiago...a savoir la ville proprement dite et ses 26 municipalites compte 4,6 millions d'hab voire plus selon les sources...alors que la capitale federale de BA n'en compte que  3 millions . C'est au niveau de ce qu'on appelerait en France leur grande agglomeration...appelee ici region metropolitaine...que Santiago compte entre 6 et 7 millions de bouches avec ses 37 municipalites...alors que BA est plus peuplee si on considere son agglomeration totale en plus de la capitale federale....

D'autre part, as tu remarqué en discutant, que l'Uruguay a perdue son statut de "suisse"
au profit de Santiago en AM du sud?

Non...pas au niveau des discussions. Mais j'essaierai de savoir si le volume des supports a significativement augmente ces 5 dernieres annees. Je pense que oui vu la stabilite macro-economique. Par ailleurs les 250 boites cotees ici n'ont pas beaucoup morfle apparemment.

Au fait...en parlant de l'Uruguay... il se porte plutot bien vu qu'il importe a tout va de l'huile qu'il n'a pas et que celle-ci a considerablement baisse...alors que les fruits et salades diverses qu'il exporte ont beaucoup moins baisse...ce qui...hors mis la question de refuge type Suisse...est plutot bon pour sa balance commerciale...et donc pour sa sante.

Dernier point, quel est ton point de vue sur la qualité du service, au restaurant et en ville en général, et de quel coté européen penche Santiago par rapport à Buenos Aires? Italia ou España ?

Preference a BA..et j'elargi ma reponse...

Le service client est equivalent pour ce que j'en ai vu...a savoir correct. Santiago penche plus vers l'Espagne que l'Italie ne serait-ce que par la cuisine...qui est quasi nulle a part les produits de la mer. BA est de tres forte inspiration italienne sur ce plan...et francaise pour la viande mais aussi pour autres mets....A noter cependant qu'il-y-a de partout ou presque de la viande argentine a Santiago...mais plus chere...

...Et a noter aussi que dans les supermarches de Santiago et autres commerces type boulangerie tu trouves du pain style francais bien meilleur qu'a BA...ou tu en trouves du correct mais dans des commerces specialses. A Santiago tu as en outre une chaine portant le meme nom qu'une chaine francaise "Le Fournil"...mais pas le meme logo...qui a aussi des restaurants...et qui fait un pain francais tout a fait remarquable.

Comme je l'ai dit la qualite des fruits et legumes est super a BA...voire exceptionnelle. Vu les regions productrices de Mendoza et de Cordoba qui sont idealement exposees pour ces cultures et tres bien exploitees.

Les produits charcutiers et les fromages sont egalement bien mieux developpes et bons en Argentine. Nous penchons donc la beaucoup plus vers l'Italie...mieux vers la France...a BA qu'a Santiago.

Pour l'environnement immobilier il est certains que dans certains lieux et plusieurs arteres de BA...soit par le style de certains immeubles standing d'une trentaine d'annees...soit par des immeubles carrement hausmaniens...on se sentirait facilement a Paris...ou quelque chose comme ca...

L'influence Teutonne est en fait peu presente...sauf que dans le castillan chilien ils disent "Ya" pour dire oui...en fait le "Ya" ne veut pas dire tout a fait oui. C'est une sorte de "todo bom"...et en fait ils ne disent jamais reellement oui ! Castillan chilien ayant ses mots propres comme d'ailleurs le Paraguayen et l'Argentin.

...bref...dans les bons quartiers...je me sens de la meme facon si je puis dire a BA qu'a Santiago. Et l'environnement humain est tres comparable...mais il est vrai que sur certains aspects...comme dit plus haut...on se sent plus en Italie voire en France a BA qu'a Santiago.

Un mot en apparte...concernant les adolescents et jeunes adultes expatries pouvant aller a l'Universite... Les Universites chiliennes ont mis dans la vue ces dernieres annees un certain nombre de places au Brasiou et a l'Argentine dans le ranking international des Universites...

...Or actuellement elles sont cause de grands debats car la presidente Bachelet veut les faire changer de statut et les faire vivre par subventions...Ce qui fait dire au journal Bresilien Veja lui-meme...plutot liberal...que la Socialarde Bachelet "tente de retrouver le chemin de l'ecole populiste latino-americaine" en compagnie de Rousself, Maduro et Kirshner...alors que la qualite de l'education superieure chilienne est le resultat de leur ancien statut.

Bref...pour revenir a ce qui me concerne perso...c'est ma folie pour la bonne viande de boeuf a prix raisonnable...et la possibilite qu'offre le change au blue...qui peserait sans doute dans la bascule...pour BA.

_________________________________

"Apres l'effet, on croit a d'autres causes qu'avant l'effet"          NIETZSCHE

Dernière modification par MUITOBON (2015-02-24 04:21:00)

En ligne

#4 2015-02-24 04:18:59

VASP
Membre

Re : Muito...a Santiago...

Merci, sinon pour le coté Suisse de l'Uruguay, qui était pendant des années,
considéré comme le paradis fiscal de l'AM du sud, je crois que le CHILI
dont l'économie est complètment aux mains des US, est devenue cette niche "suisse".
Sinon, tu peux aussi aller tester les banques en touriste... LOL

Dernière modification par VASP (2015-02-24 04:22:03)

Hors ligne

#5 2015-02-24 04:26:13

MUITOBON
Membre

Re : Muito...a Santiago...

J'irai mais pas dans n'importe quelle banque. Tu me diras que de nos jours...avec une grosse somme...resident ou pas resident...apres information...il-y-a toujours moyen de moyenner...faut voir ce qu'ils offrent "hors catalogue"...pour savoir...

...ceci-dit sur le plan macro...ils ont quand meme baisse...et ca va descendre encore...

_______________________

"Apres l'effet, on croit a d'autres causes qu'avant l'effet"         NIETZSCHE

Dernière modification par MUITOBON (2015-02-24 04:26:53)

En ligne

#6 2015-02-25 02:45:03

VASP
Membre

Re : Muito...a Santiago...

MUITOBON a écrit :

...ceci-dit sur le plan macro...ils ont quand meme baisse...et ca va descendre encore...

Vu comment le prix du cuivre est descendu, effectivement. Tiens justement puisque tu abordes la "MACRO" économie, LOL voir les différences selon la culture LOL

Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et est invité à dîner chez son homologue français.
En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s'assurer un tel train de vie avec sa paie, somme toute modeste, de serveur de la République.

Le Français l'entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l'autoroute là-bas ?
- Oui
- Elle a couté 20 milliards, l'entreprise l'a facturée 25 et m'a versé la différence.

Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite à son homologue.
Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n'en avait encore jamais vu. Stupéfait, il demande :
- Mais je ne comprends pas, il y a 2 ans vous trouviez que j'avais un train de vie princier, mais par rapport à vous...

Le ministre africain l'entraîne près de la fenêtre :
- Vous voyez l'autoroute là-bas ?
- Non...

LOL

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2001-2013 abc-latina - Tous droits réservés
abc-latina.com - L' AMERIQUE LATINE sur Internet