Accueil

MARIACHI

Le terme mariachi désigne tout à la fois un type de formation musicale originaire du Mexique, le style de musique associé, et une culture musicale proche de ces deux éléments. Un groupe de Mariachis est constitué au moins de deux violons, deux trompettes, un joueur de guitare espagnole, un vihuela et d'un guitarron. Certaines formations comportent plusieurs dizaines de musiciens.
 
Origines du mariachi
Le mot mariachi a longtemps été rapproché du mot français « mariage » car cette musique accompagne bien souvent les cérémonies et fêtes de mariage mexicaines, mais cette origine est plus que douteuse. La première apparition du mot comme référence à la musique remonte à 1852, environ dix ans avant la première intervention française en 1861. Une autre possibilité serait que le mot provienne de la langue des Indiens Coca du XVIe siècle. Il se référait alors à une plateforme de bois de Pilla ou Cirimo sur laquelle les musiciens jouaient ensemble. On a d'ailleurs par la suite dit que les instruments de mariachi étaient faits de ces essences, ce qui est loin d'être vrai également.
 
La musique mariachi telle qu'on la connaît aujourd'hui trouve ses origines dans la région mexicaine de Jalisco, voire selon certaines légendes populaires dans la ville de Cocula, au XIXe siècle. Les formations mariachis étaient proches des orchestres de théâtre espagnols, constitués de violons, harpe et guitares. À la fin du XIXe, le vihuela, les deux violons et la guitarron (remplaçant la harpe), constituaient le quatuor de base des groupes de mariachis.
 
Développement de la musique mariachi
Les sonorités mariachis, appelées son, sont un mélange de musiques traditionnelles espagnole, africaine et locale : elles diffèrent d'une région à l'autre. Le son jalisciense de Jalisco a été popularisé par le morceau La Negra. Le son jarocho ou son veracruzano introduit souvent la harpe à la place du guitarron en tant que premier instrument de basse, comme le montre le morceau La Bamba. Le son huasteco ou huapango du Nord du Mexique inclus souvent une flûte, comme dans La Malagueña et Serenata Huasteca.
 
Au XIXe siècle, bien des mariachis étaient des paysans itinérants qui allaient d'hacienda en hacienda. Avec la révolution, cependant, beaucoup d'entre eux furent forcés d'abandonner leur gagne-pain musical, mais continuèrent parfois à chanter pour la cause révolutionnaire, tout en jouant le rôle de porteur de nouvelles. C'est à cette époque que les mariachis commencèrent à jouer dans la rue, sur des avenues populaires telle que San Pedro Tlaquepaque dans l'État de Jalisco.
 
Depuis ses débuts, la musique mariachi a été une musique de danse. Chaque variante de mariachi amène à une variante de danse traditionnelle ; celle associée au son jalisciense et au son jarocho se nomme zapataedo et provient d'Espagne.
 
La tradition mariachi s'est propagée à travers le Mexique puis dans les pays limitrophes, en particulier en Colombie. De nos jours, c'est une musique internationalement connue, portée par les émigrants mexicains, mais à la visibilité moyenne dans le paysage musical mondial moderne.
 
Source Wikipédia

Facebook