Accueil

CHICHEN ITZA

Les ruines de Chichén ltzá illustrent la gloire et la majesté de l'une des plus imposantes cités construites par les Mayas. Ces ruines sont aussi empreintes des influences attribuables aux Toltèques, venus de la partie centrale du Mexique. Le site présente un ensemble de pyramides, de temples et de terrasses remarquablement bien conservés. Chichén Itzá connut une grande croissance entre les VIIe et IXe siècles ap. J.-C., mais fut abandonnée peu après. La cité se repeupla au XIIe siècle, au moment où des Toltèques du centre du Mexique envahirent le Yucatán et se mirent à mêler leur culture à celle des Mayas. 
 
Des dieux et des guerriers des deux cultures sont représentés dans des sculptures en pierre qui restent visibles à ce jour. La cité fut abandonnée de nouveau au XIVe siècle, mais sans toutefois perdre son statut de haut lieu de pèlerinage.
 
Un petit musée, à l'entrée principale, présente des sculptures, des bas-reliefs et des vitrines sur l'histoire maya.L'un des premiers édifices que vous verrez en pénétrant sur le site a nom El Castillo et fait 24 m de hauteur. Au sommet, vous jouirez d'excellents points de vue sur tout le site. Cette pyramide fut érigée au VIIIe siècle, bien avant l'arrivée des Toltèques, mais elle fut modifiée par la suite pour incorporer des thèmes toltèques. Le temple, au sommet, est consacré à Kukulcán, le serpent à plumes qui fut l'un des dieux les plus importants de la culture toltèque. 
 
Des archéologues et numérologues ont émis l'hypothèse que cette pyramide pouvait représenter le calendrier maya sculpté dans la pierre. Quatre escaliers orientés en direction des points cardinaux comptent chacun 91 marches. En ajoutant la plateforme supérieure, nous obtenons un total de 365, soit une marche pour chaque jour du calendrier solaire.
 
A l'ouest d'El Castillo se trouve l'un des sept terrains de balle où l'on pratiquait un jeu à caractère religieux qui se terminait parfois par des sacrifices humains. Des sculptures se trouvant près de cet endroit représentent d'ailleurs des joueurs décapités. Cette cour, longue de 135 m et large de 65 m, est ceinturée de murailles en pierre et possède des propriétés acoustiques surprenantes, le son y portant assez loin.
 
Le temple de l'Homme barbu, ainsi nommé d'après une image qui apparaît sur l'un de ses murs, compte plusieurs colonnes sculptées et des bas-reliefs. Le temple des Jaguars, tout près, révèle des colonnes et tableaux entourés de sculptures représentant des serpents et des jaguars. Au temple des Crânes, situé entre le temple des Jaguars et El Castillo, vous verrez une plate-forme en pierre affichant des rangées de crânes humains et des aigles déchirant des coeurs humains. Des images tout aussi horribles se présentent sur une autre plate-forme voisine.
 
Le Cenote sacré se présente comme un puits naturel, assez large et profond, situé environ 300 m plus au nord et accessible par un sentier en terre battue. Des objets sacrificiels, allant des parures de jade aux restes humains, y ont été trouvés par des plongeurs.
 
De retour au site principal, vous verrez la plateforme de Vénus, symbolisée dans la tradition toltèque par des serpents à plumes. Un peu plus loin, vous atteindrez le groupe des Mille Colonnes, qui comprend le temple des Guerriers. Les très nombreux piliers qui font face à ce dernier donnent leur nom à ce complexe; ils soutenaient autrefois le toit du temple, qui s'est effondré depuis. Tout près, vous apercevrez les vestiges de ce qui pouvait être une sorte de sauna, comportant un four souterrain et des conduites d'eau.
 
Vers l'extrémité du site, vous verrez la Casa de las monjas, qui aurait vraisemblablement été un palais royal, bien que ses nombreuses salles aient d'abord fait croire aux premiers visiteurs espagnols qu'il s'agissait d'un couvent. Cet édifice énorme, ainsi que son annexe, affichent des tableaux sculptés à l'image d'animaux, de fleurs et de masques humains. À gauche se dressent La Iglesia, où vous verrez des animaux sculptés dans la partie supérieure de la façade, et Aka-Dzib, tenu pour l'édifice le plus ancien que l'on ait jamais mis au jour sur ce site; on n'a jamais réussi à interpréter certains des hiéroglyphes trouvés ici.
 

Préparez votre voyage à Chichen Itza:

 

 #

 
 #

 
 #

 

Plans de sites archéologiques

Facebook