Accueil

MEXICO

 
Là où à 2400 mètres d'altitude s'étale aujourd'hui la ville de Mexico, s'étendait il y a 500 ans le lac Texcoco où sur une île fut construite la somptueuse Tenochtitlan, capitale de l'empire aztèque. De ce lac progressivement asséché il ne reste pratiquement que les jardins de Xochimilco.
Aujourd'hui, véritable mégalopole s'étirant sur près de 2000 km², Mexico est devenu, avec ses 20 millions d'habitants, l'une des villes les plus peuplées et les plus bruyantes du monde. Mais la Ciudad de México, centre du gouvernement et de la vie commerciale, financière, intellectuelle et artistique du pays, sait fasciner les visiteurs par ses nombreux trésors historiques et culturels, ainsi que par sa grande vitalité et les charmes de certains de ses quartiers. 
 
Attraits touristiques :
El Zocalo
Cette immense place très réussie est le centre de la ville de Mexico, elle porte ce nom (le socle) à cause d'un socle destiné à porter la statue d'une personnalité historique. De toute évidence, celle-ci ne peut être déterminée, et le socle est resté inoccupé. Cette place centrale fut donc appelée " socle ". Elle a toujours formé le coeur de la ville puisqu'elle constituait déjà celui de Tenochtitlan, portant alors en son centre le Teocalli, le temple principal des Aztèques. 
 
La cathédrale
Le Zocalo est dominé par la cathédrale, la deuxième d'Amérique en dimensions. Elle fut commencée en 1573 et achevée seulement 250 ans plus tard. Par ce fait, elle combine les styles baroque et renaissance.
 
Le Palais National
Lui aussi situé sur le Zocalo, il fut construit sur l'emplacement du palais de Moctezuma, en 1523 sur l'ordre de Cortés. Ce bâtiment imposant, avec ses 14 cours intérieures, abrite de nombreux trésors artistiques de l'époque coloniale. Il faut surtout y voir les fresques épiques du peintre mexicain Diego Rivera qui, en seize années, peignit sur 450 m² l'histoire du Mexique.
C'est depuis le balcon du palais national, que le président crie chaque 15 septembre, jour de la fête nationale, les mêmes paroles que le Père Hidalgo en 1810 dans le village de Dolores : " Mexicain, vive le Mexique ! "
 
Si l'on ne visite qu'un seul musée pendant son séjour au Mexique, ce doit être le Museo Nacional de Antropología. Ce musée absolument superbe abrite une importante collection de trésors inestimables provenant de sites archéologiques répartis à travers le Mexique ainsi que quelques expositions. Vous y verrez des objets marquants de la période préhispanique comme, par exemple, le calendrier aztèque en pierre et des peintures mayas du site de Bonampak.
 
A proximité du Palacio de Belles Artes se trouve le Parque Alameda, l'un des parcs les plus agréables du Mexique, aménagé selon un simple concept géométrique. Environ 2 km plus à l'ouest, passé le Paseo de la Reforma, un boulevard important et élégant par endroits, vous entrerez dans la zona rosa, un quartier des plus touristiques avec de très nombreux hôtels, restaurants, boutiques et boîtes de nuit. En poursuivant votre chemin le long du Paseo de la Reforma, vous découvrirez le Bosque de Chapultepec, un immense parc avec bosquets, étangs, jardins fleuris, jardin zoologique et plusieurs musées.
 
Un autre secteur du sud de la ville qui offre une ambiance particulière est Coyoacán, un vieux quartier résidentiel qui était autrefois un village indépendant. Là, vous pourrez joyeusement flâner sur deux jolies grandes places, l'une face à l'autre, très animées jour et soir.
Autour de ces places, ainsi que sur les rues avoisinantes, vous trouverez une sélection intéressante de restaurants dont quelques-uns avec terrasse ainsi que des bars, cafés, magasins et boutiques, sans oublier un marché public. 
 
Pour la vie nocturne, un autre endroit à suggérer est la Plaza Garibaldi, à quelques centaines de mètres au nord du Palacio de Bellas Artes. Sur la place elle-même, ainsi que dans les nombreux bars et restaurants qui l'entourent, des mariachis se promènent et offrent leurs chansons sur demande.
 
Dans les environs de Mexico :
Teotihuacan
A 50 kilomètres de Mexico, Teotihuacan (l'endroit des dieux) fut bâtie est abandonnée par un peuple inconnu. Le site fut occupé dès 600 av. J.-C. La ville monumentale, érigée vers 200 av. J.-C., atteignait la superficie de 20 km² (ce qui en faisait la plus grande cité méso-américaine) tandis que sa population dépassait les 200 000 habitants.
 

Préparez votre voyage à Mexico:

 

Facebook