Accueil

BLUEFIELDS

A Bluefields, la ville des noirs du Nicaragua, on se croirait n'importe où sauf en Amérique Centrale, l'atmosphère y étant fort différente. Ses habitants ne parlent pas espagnol, mais un curieux mélange d'anglais, d'espagnol et de bribes de dialectes africains et indiens. Ici, à l'embouchure du Rio escondido, les descendants des esclaves africains déportés aux antilles et en Amérique Centrale ont élu domicile. Aujourd'hui encore, ils se tiennent à l'écart des événements du monde, gagnant un maigre salaire dans le port d'où partent les fruits, bois exotiques et poisson surgelé pour l'Amérique du Nord et l'Europe.
 

Facebook