Accueil

LEON

Durant plus de 200 ans, Leon fût la capitale du Nicaragua avant d'être remplacée par Managua en 1851. Comme Granada, celle-ci a servi au pays de centre militaire, culturel et religieux.
Leon, la " capitale intellectuelle " elle compte une université, plusieurs colléges religieux et sa Cathédrale Métropolitaine, la plus grande cathédrale d'Amérique Centrale. Son imposante architecture est représentative de l'art religieux du milieu du 17 éme siècle.
Les travaux de la cathèdrale commencèrent en 1746 mais il fallut 100 ans pour achever l'énorme bâtiment. D'autres églises méritent d'être visitées, par exemple Subtiava (1530), El Calvario, La Recoleccion, La Merced, San Felipe, Zaragoza, San Francisco et Le Laborio. 
Dans les quartiers de Leon, comme Laborio, San Felipe, Subtiava et San Juan, on peut encore voir quelque unes de ces vieilles maisons coloniales avec leurs charmants balcons en fer forgé.
 
Leon et ses environs sont aussi connus pour leurs céramiques. La ville de la Paz Centro, au sud de Leon, est, en particulier, réputée pour sa poterie fait main.
A 20 km de Leon se trouve la ville de Telica, où vous pourrez profiter des sources thermales connues telles que les sources bouillonnantes de San Jacinto. 
A 40 km de Leon, au pied du Momotombo, se trouve Leon Viejo (vieux Leon) déclaré patrimoine de l'humanité par l'UNESCO le 02 décembre 2000. C'est après l'abandon de ce site vers 1609 que fût construite l'actuelle ville de Leon. Ce tremblement de terre et les éruptions associées du Momotombo ont détruit toutes les constructions. De récentes fouilles ont mis à jour plusieurs ruines comprenant la cathédrale, le couvent et la maison du gouverneur. Vous pouvez ainsi vous promener au milieu de ruines du 17 ème siècle.
Un peu plus au nord de Leon se situe la ville de Chinandega, au cœur d'une riche zone agricole, dont le coton était la principale culture.
A la périphérie de la ville de Chichigalpa, vous pouvez visiter San Antonio, le plus important centre de raffinage de sucre et de production de rhum du pays.
A El Realejo, entre Chinandega et la vieille partie de Corinto, vous pouvez voir les ruines d'un chantier naval colonial et d'une église coloniale brûlés par des pirates.
 

Facebook