Accueil

OMETEPE

L'île de Ometepe est souvent appelée l'"île des cercles et des spirales", et un seul coup d'œil sur une carte vous le prouvera. En nahualt, Ome signifie "deux", et tepe signifie "colline". Cette île est composée de deux volcans rattachés par un isthme étroit, bien visibles de la majeure partie de la côte occidentale du lac, et a donné naissance, en grande partie, à la mythologie autochtone de la région.
On y retrouve des vestiges d'anciennes cultures sous la forme de pétroglyphes, disséminés, à découvert, partout dans la région. Datant des années 800 à 1300 av. J.-C., ces empreintes n'ont pas encore tout révélé de leur histoire. Il y a environ une douzaine d'endroits où l'on peut découvrir des vestiges du passé gravés sur les pierres. À quelques kilomètres au sud de Santo Domingo, des champs entiers de pétroglyphes recouvrent les terres d'une hacienda à El Socorro.
Ah, se retrouver sur une île... le rythme de vie semble tout à fait différent sur Ometepe. Dès que vous débarquez, vous sentez qu'apparaît ici la vie sous un autre jour, différent de celui que vivent les habitants de la terre ferme. Les résidants vous diront que la Révolution ne les a pas tellement touchés, qu'il n'y a jamais eu de pénurie sur l'île et que l'activité humaine a continué à évoluer de la même manière sans interruption. Après quelques jours passés à vous promener ici et là, vous n'aurez sans doute plus de peine à les croire.
Ometepe est un petit endroit, et vous pourriez être tenté d'en faire rapidement le tour. Ce serait une erreur de votre part, car une foule d'activités sont possibles dans l'île, comme la randonnée, la natation et la relaxation, et ce, comme aucun endroit au Nicaragua. En 1995, l'île fut classée Reserva Natural y Patrimonio Cultural de la Nación (réserve vouée à la protection de la nature et du patrimoine culturel national).

Facebook