Accueil

INTERETS TOURISTIQUES d'AREQUIPA

La Plaza de Armas de la ville d’Arequipa
Entourée par l’église Cathédrale et par plusieurs arcades, la Plaza de Armas présente une belle fontaine en bronze de trois vasques couronnées par la figure d’un soldat du XVIe siècle. Ce personnage est appelé le "Tuturutu", qui, selon l’histoire, était chargé d'aviser la population de tout nouvel événement. Autour de la place, on peut apprécier trois arcades construites en granit et aux voûtes de briques et de chaux: le Portal del Cabildo (Arcades de la Municipalité), le Portal de las Delicias (Arcades de San Agustín) et le Portal del Regocijo (Arcades de Flores). 
 
Musée de l’Arte Virreinal de Santa Teresa
Il se trouve dans l’un des cloîtres du Monastère de Santa Teresa, inauguré en 1710. Une des meilleures sélections de peintures, de sculptures, d’orfèvreries, d’objets quotidiens, et d’articles d’arts décoratifs du pays y est exposée. La Salle Capitulaire est une des salles qui a gardé sa décoration d’origine, ses murs sont entièrement couverts d’une fresque murale d’origine, du XVIIIème siècle, avec de rares décorations telles qu’une tapisserie avec des scènes profanes ; de l’autre côté, le Coro Bajo est tapissé de peintures d’époques et de tendances différentes.
Calle Melgar N° 303. Tél. (54) 28-1188. Visitas L-S 9:00-17:00 h / D 9:00-13:00 h.
 
La Cathédrale de la ville d’Arequipa
Elle est considérée comme l’un des premiers monuments religieux du XVIIe siècle de la ville. Elle fut construite en sillar (pierre de taille d’origine volcanique), avec des voûtes de briques; elle fut détruite par un incendie en 1844 et reconstruite en 1868 par l’architecte aréquipégnien Lucas Poblete. Son style est néoclassique et les entrées du temple se situent dans les nefs latérales. Elle fut durement frappée par le tremblement de terre de l’année 2001, qui affecta sérieusement ses tours.
Plaza de Armas. Tél.: (054) 23-2635 / 40-5393. Visites: L-S 7:00-11:30 et 17:00-19:30; D 7:00- 13:00 et 17:00-19:00.
 
L’Église et le Complexe de La Compañía
Cet ensemble se compose de plusieurs édifices construits par les jésuites, aussi bien à des fins religieuses que de logement, et il forme un monument représentatif de l’architecture religieuse propre au XVIIe siècle (1660). Le temple s’élève au milieu de cet ensemble. L’église de la Compañía fut construite en 1573 par Gaspar Báez et fut détruite par un tremblement de terre en 1584. La structure actuelle date de 1650. Elle possède approximativement 66 toiles de l’école de Cuzco, d’artistes comme Bernardo Bitti et Diego de la Puente.
Intersection des rues General Morán et Álvarez Thomas, Plaza de Armas de la ville d’Arequipa. Visites: L-D 09:00 - 11:00 et 15:00 - 18:00
 
Le Complexe et L’Église de San Francisco
Le complexe comprend l’église franciscaine, le couvent, et un temple mineur connu comme temple de la Tercera Orden. Dans l’église on peut admirer la chaire baroque, décorée de fins reliefs, et le devant de l’autel principal, en argent. En outre, un petit passage appelé El Manguillo de San Francisco a été ajouté à l’ensemble, il séparait l’église de ce qui fut le premier Collège de Educandas, et plus tard, la prison des femmes ; il a été transformé aujourd’hui en une galerie commerciale d’artisanat, connue sous le nom de "Fundo El Fierro".
Calle Zela cdra. 1 s/n. Tél.: (054) 22-3048. L’église: Visites: L-S 7:00-9:00 et 17:00-20:00;
D 7:00-12:00 et 17:00-20:00. Couvent: Visites L-S 9:00-12:30 et 15:00-17:00.
 
Le Monastère de Santa Catalina
Construit pour héberger les filles des familles les plus distinguées de la ville à vocation religieuse, le monastère fut inauguré le 2 octobre 1580, sous le patronage de Sainte Catalina de Sienne, en tant que centre de claustration absolue, et il en fut ainsi jusqu’au 15 août 1970.
Le monastère occupe une surface approximative de 20 mille mètres carrés, et sa distribution est identique à celle des premiers quartiers d’Arequipa.
Il dispose de salles très variées architecturalement. L’une d’entre elles a été aménagée en pinacothèque pour exposer des toiles des écoles de Cuzco, Quito, et des peintures d’influence aréquipégnienne. Elle possède en outre d’autres salles ou d’autres parties à visiter comme le Cloître de la Portería, le Musée Précolombien, le Cloître de San Francisco, etc..
Calle Santa Catalina 301. Visites: L-D 9:00-16:00.
 
Le Couvent de La Recoleta
Jr. Recoleta 117. Tél.: (054) 27-0966. Visites: L-S 9:00-12:00 et 15:00-17:00.
E-mail: convento-la-recoleta@terra.com.pe
Couvent franciscain fondé en 1648, il fut récemment ouvert au public en 1978. Il présente des styles distincts qui vont du roman au néogothique, du fait de ses plusieurs reconstructions (la dernière date de 1940). Il se compose de quatre cloîtres et de onze pièces, plus deux salles d’art précolombien, deux salles consacrées à l’Amazonie et une salle d’art religieux. Il possède aussi, une pinacothèque avec des toiles de l’école de Cuzco et d’Arequipa, de même qu’une riche bibliothèque, qui conserve plus de 20 mille volumes et incunables.
 
L’Église et le Couvent de Santo Domingo
Intersection des rues Santo Domingo et Rivero. Tel. (054) 21-3511.
Visites: L-S 7:00-12:00 et 15:00-19:30; D 5:45-13:00 et 18:30-19:45.
Architecturalement, cette église se caractérise par la tour de son clocher, son atrium avec son piédestal en coin, et sous le chœur son arc parfait. À l’intérieur, on peut apprécier des pièces iconographiques et des toiles aux motifs sacrés. Présentée dans le même style que l’atrium principal, l’entrée latérale est connue pour être la plus ancienne d’Arequipa. Le cloître principal du couvent fut construit aux environs de 1734.
 
La Maison Del Moral
Calle Moral 318, Centre Ville. Visites: L-S 9:00-17:00 et jours fériés 9:00-13:00.
Demeure du XVIIIe siècle, elle constitue l’un des monuments architecturaux les plus anciens et les plus importants de l’époque baroque d’Arequipa. La maison doit son nom à un vieux mûrier qui pousse dans sa cour principale. Elle possède des meubles de l’époque coloniale et républicaine. L’entrée en sillar constitue une œuvre d’art dont on apprécie les figures soigneusement sculptées. Par exemple, une couronne, posée sur un écu, est soutenue par deux anges, quant à l’écu, il se compose d’un château, d’un oiseau, d’un puma et de deux clefs croisées. On remarque aussi un salon où de très anciennes cartes d’Amérique du XVIe siècle sont exposées.
 
Le Quartier de Saint Lazare
A 5 cuadras (pâtés de maisons) de la Plaza de Armas de la ville d’Arequipa.
Ce quartier de ruelles, de passages étroits, de petites places et aux vastes demeures, est l’endroit le plus représentatif de l’ancienne Arequipa. Les moines dominicains s’y installèrent en 1538, en construisant un ermitage pour l’évangélisation des natifs de ces lieux, et pour aménager le terrain avant de fonder une nouvelle ville espagnole. On remarque un petit pont qui relie l’actuelle église de Saint Lazare et sa petite place, au reste du quartier.
 
La Maison Goyeneche
Calle La Merced 201. Tél.: (054) 21-2251. Visites: L-V 9:15-15:00.
Demeure de sillar de la moitié du XVIe siècle, intégralement décorée dans le respect du style colonial. Des toiles de l’école de Cuzco et des sculptures de l’école de Grenade du XVIIe siècle y sont conservées. Elle doit son nom à don Juan de Goyeneche y Aguerreverre, qui en fit l’acquisition en 1782. Elle est actuellement le siège de la Banque Centrale de Réserve d’Arequipa.
 
L’église San Agustín
Intersection des rues San Agustín et Bolívar. Tél.: (054) 22-0066.
Visites: L-S 8:00-12:00 et 17:00-19:00; D 8:00-13:00 et 17:00-19:00.
Construite en 1575, elle présente une façade datant de la première moitié du XVIIIe siècle et qui est considérée comme l’une des plus belles de son époque. Architecturalement, elle appartient au baroque métis, avec une dominante du sillar dans sa construction. À l’intérieur du temple, on remarque la coupole, les autels néoclassiques et en particulier l’autel principal, pour sa sculpture soignée et pour ses applications de feuilles d’or.
 
L’Église de La Merced
Intersection des rues La Merced et Tristán. Tél.: (054) 21-3233.
isites: L-V 8:00-13:00 et 16:00-19:00 et S 8:00 - 12:00.
Sa construction débuta en 1551 et s’acheva en 1607. Dans sa magnifique entrée latérale se détache l’image de la Vierge de las Mercedes accompagnée de deux saints de l’Ordre de la Merced. À l’intérieur, d’importantes œuvres d’art sont conservées, comme "l’Apparition de la Vierge devant San Pedro Nolasco", dans la sacristie, et une série de tableaux se référant à la Vierge de la Merced, dans la salle capitulaire. Aussi bien l’église que le couvent, le second à avoir été construit dans la ville, ont été édifiés en utilisant le sillar aréquipégnien. Le cloître conserve une bibliothèque qui date de l’époque du vice-royaume.
 
La Maison Tristán del Pozo
Calle San Francisco 108. Tél.: (054) 21-2209.
Visites: L-V 9:15-12:45 et 16:00-18:00 et S 9:30-12:30.
Traditionnelle demeure coloniale dont la façade exhibe une sculpture de style baroque métis ; elle cache aussi de vastes cours intérieures très caractéristiques. Elle fut construite en 1738 par le général Domingo Tristán del Pozo. Elle est actuellement la propriété du Banco Continental.
 
Le Musée Archéologique de l’Universidad de San Agustín
Intersection des rues Álvarez Thomas et Palacio Viejo. Tél.: (054) 28-8881.
Visites: L-V 8:15-16:15.
Elle expose une collection variée qui comprend des objets de pierre, des restes osseux de sacrifices humains, des céramiques des cultures Nasca, Tiahuanaco, Huari et Inca, et des objets d’or et d’argent des époques inca et coloniale.
 
Le Musée d’Archéologie de l’Universidad Católica de Santa María d’Arequipa
Calle Cruz Verde 303. Tél.: (054) 95-9636. Visites: L-V 9:00-12:00 et 14:00-17:00
Le musée expose près de 1000 objets (céramiques, textiles, momies, objets de pierre, de bois et de métal) des différents groupes culturels développés dans le département, depuis 12000 ans av. J.C. jusqu’à la colonie: Nasca, Tiahuanaco, Wari, Churajón, Acarí, Aruni et Inca, sans oublier les objets des époques intermédiaire et coloniale.
 
Le Musée des Sanctuaires Andins de l’Universidad Católica de Santa María
Calle La Merced 110, Centre Ville. Tél.: (054) 21-5013. Visites: L-S 9:00-18:00; D 9:00-15:00.
Dans ce musée se trouve la Dama de Ampato, momie inca d’une enfant de 12 ou 14 ans, trouvée au sommet du volcan Ampato par l’andiniste Miguel Zárate, l’archéologue José Chávez et l’anthropologue Johan Reinhard, le 8 septembre 1995. Selon les spécialistes, il est très probable que l’enfant, dont la dépouille fut trouvée congelée, soit morte d’un coup de macana de granit à cinq pointes –massue des Indiens- à la tempe. Il pourrait s’agir, apparemment, d’une offrande à l’Apu Ampato, et son ancienneté remonte à environ 500 ans.

Facebook