Accueil

INTERETS TOURISTIQUES de CUZCO

La Place d’Armes de la ville de Cuzco
A l’époque des Incas, on l’appela "Huacaypata" mot quechua qui signifie lieu des lamentations ou lieu de rencontre. C’était un lieu cérémonial important où l’on célébrait chaque année l’Inti Raymi ou Fête du Soleil. C’est là aussi où Francisco Pizarro proclama la conquête de Cuzco. La place se transforma avec l’arrivée des Espagnols; Des arcades de pierre furent édifiées, ainsi que les constructions qui aujourd’hui encore entourent la place. 
 
Cathédrale de la ville de Cuzco
Sa construction s’est faite en deux étapes: D’abord la Chapelle d’El Triunfo fut construite sur ce qui fut l’ancien temple de Suntur Wasi (La Maison de Dieu); Plus tard la Cathédrale fut bâtie sur le palais de l’Inca Wiracocha. On remarque le style renaissance sur la façade et à l’intérieur, avec une décoration intérieure très riche en sculptures de cèdre et d’aulne. Le chœur et la chaire se distinguent par leur beauté. La Cathédrale conserve une collection importante de peintures de l’école cuzquénienne et d’objets en argent repoussé.
Visites: L-S 10:00-18:00 y D y F 14:00-18:00. 
 
Le Temple de la Compagnie de Jésus
Place d’Armes.
Le temple d’origine fut construit en 1571 sur les terres de l’ancien Amarucancha, palais de l’Inca Huayna Cápac. Après le tremblement de terre de 1650, il dut être reconstruit vers 1688. Le plan original et la façade sont des exemples du baroque andin. L’entrée principale, genre "retable", est ornée par des clochers d’une hauteur moyenne, et ses murs de pierre ont été soigneusement sculptés. On remarque, en entrant dans le temple, l’autel principal constitué de trois corps, et des colonnes torses, la chaire toute en bois et de nombreux retables de styles baroque, plateresque et churrigueresque. Parmi les œuvres d’art, se démarque "Le mariage de Martín García de Loyola avec Beatriz Clara Coya". 
 
Le Quartier de San Blas
A 4 angles de rues de la Place d’Armes.
C’est un des plus pittoresques de Cuzco. Appelé "T'oqokachi ou la cavité de sel", il se caractérise par ses rues étroites et très pentues, et par ses belles maisons de style colonial. Il est connu pour être le Quartier des Artisans. A San Blas de nombreuses familles proposent le logis aux touristes.
 
Le Temple de San Blas
Plazoleta San Blas. 
Fondé en 1560 sous la Colonie, il conserve une chaire baroque qui représente une œuvre maîtresse de la sculpture et du travail sur bois, attribuée à l’artiste indigène Diego Quispe Tito.
Visites: L-Merc et V-S 10:00-11:30 et L-D 14:00-17:30.
 
Le Temple et le Couvent de La Merced
L’église, de style baroque, fut construite entre les années 1657 et 1680. La sacristie garde son trésor le plus précieux, un remarquable ostensoir en or et en pierres précieuses de 1,3 m de hauteur et pesant 22 kg, couronné par une grande perle en forme de sirène, considéré le deuxième plus grand du monde.
Calle Mantas s/n. Visites: L-S 8:00-12:00 et 14:00-17:00.
 
Le Temple et le Couvent de Santo Domingo / Koricancha
El Koricancha, selon les chroniqueurs, était une des constructions les plus remarquables du Cuzco inca; il arbore, à l’intérieur, des murs entièrement recouverts de feuilles d’or, car il s’agissait du temple principal du dieu Soleil. Les Espagnols construisirent, sur la construction d’origine, vers 1534, l’église et le couvent dominicain, lesquels furent détruits par le tremblement de terre de 1650 et furent reconstruits aux alentours de 1681. Le couvent possède une précieuse pinacothèque avec des toiles des XVIIe et XVIIIe siècles. 
Plazoleta Intipampa, à l’angle de l’Av. El Sol et la calle Santo Domingo. Visites: L-S 8:30-18:30 et D 14.00-17.00.
 
Le Temple et le Couvent de Santa Catalina
Ils furent construits en 1605 sur l’ancien Acllahuasi ou "Maison des Élues" (les acllas étaient les femmes vouées aux labeurs spéciaux de l’Inca). Leur architecture correspond aux dernières étapes de la renaissanceet elle se caractérise par leurs arcs de style roman. À l’intérieur, on peut encore observer les traces de la construction d’origine. Il y a aussi une salle d’exposition de peintures murales, des œuvres d’orfèvrerie, des tissus, des sculptures et des retables.
Calle Santa Catalina Angosta s/n. Visites: Horaires des offices.
 
Le Musée de Santa Catalina
Expositions de peinture, de textiles, de sculptures de bois et de retables coloniaux. Les pièces les plus remarquables sont les peintures de Diego Quispe Tito et le tapis de la galerie des Arcadas, sans oublier les ornements religieux faits de fils d’or et d’argent.
Calle Santa Catalina Angosta s/n. Visites: L-S 9:00-16:30; V 09:00-15:00.
 
Le Temple et le Couvent de San Francisco
Fondé en 1645, il possède deux façades et un seul clocher en pierres de taille de style espagnol ancien. À l’intérieur du Couvent, on remarque une toile monumentale, oeuvre de Juan Espinoza de los Monteros. Elle mesure 12 x 9 m et elle dépeint la généalogie de la famille franciscaine.
Plaza San Francisco s/n. Visites: L-S 9:00-17:30.
 
Le Palais Archiépiscopal et la Pierre aux Douze Angles
Le bâtiment est une construction du vice-royaume d’influence arabe, qui fut dressé sur les bases du palais de l’Inca Roca. Actuellement, il est le siège du Musée d’Art Religieux. Dans la rue Hatunrumiyoc, on peut admirer un ancien mur inca, qui faisait partie du palais de l’Inca Roca, et qui témoigne de façon remarquable du talent des Incas dans le polissage et la pose de chaque pierre. On remarque dans cette structure ce que l’on appelle la "Pierre aux Douze Angles", rendue célèbre grâce à sa parfaite taille et à l’assemblage de ses angles.
Intersection de la calle Hatunrumiyoc et du Jr. Herrajes. Visites: L-S 8:00-11:30 et 15:00-17:30
 
Le Palais del Almirante
Ancienne demeure, aujourd’hui le siège du Musée Inca. Il abrite une importante collection archéologique qui comprend des pièces de céramique, d’orfèvrerie, de tissus et de momies.
Calle Cuesta del Almirante 153. Visites: L-V 8:00-18:00 et samedi et jours fériés 09.00-16.00.
 
La Maison de l’Inca Garcilaso de la Vega
Né le 12 avril 1539, l’Inca Garcilaso de la Vega était le fils du capitaine espagnol Garcilaso de la Vega y Vargas et de la princesse cuzquénienne Chimpu Ocllo. Il fut l’auteur de deux œuvres : "Comentarios Reales" et "La Florida del Inca", celles-ci motivées par le besoin de sauvegarder l’histoire de l’empire inca. La maison abrite aujourd’hui le Musée Historique Régional, qui rassemble une collection de toiles de l’école cuzquénienne. 
Calle Heladeros s/n. Visites: L-S 9:00-17:30.
 
Le Musée d’Art Précolombien Larco
La demeure qui abrite le Musée fut la "Kancha Inca" en 1450, puis la maison du conquistador Alonso Díaz en 1580, du comte de la Cabrera en 1850, et elle fut totalement restaurée pour devenir le Musée d’Art Précolombien depuis juin 2003. Le musée réunit, dans ses 11 salles, 450 œuvres datant de 1250 av.J.C. jusqu’à 1532 ap.J.C. Elles ont été sélectionnées parmi un ensemble de 45 mille objets appartenant à la collection du Musée archéologique Larco de Lima. 
Plazoleta Nazarenas 231. Tél: (084) 23-3210. Visites: L-D et jours fériés 9:00-23:00. 
 
Le Complexe archéologique de Sacsayhuamán
Le complexe regroupe 33 sites archéologiques, dont le plus connu est la Forteresse de Sacsayhuamán. Il s’agirait, en réalité, d’une construction de caractère religieux, mais à cause de sa situation et de son style, elle fut considérée comme construction militaire par les Espagnols et par les chroniqueurs. On pense qu’au même endroit se trouvait le Temple le plus important du Hanan Qosqo ou du Haut Cuzco, dédié à la cosmologie andine, à la vénération de l’Inti (le Soleil), Quilla (la Lune), Chaska (les Étoiles), Illapa (l’Éclair) et les autres divinités. La taille de ses pierres, certaines pesant entre 90 et 128 tonnes, le qualifie de cyclopéen. Tous les 24 juin, il accueille l’Inti Raymi ou la Fête du Soleil.
A 2 km au nord-est de la ville de Cuzco (10 minutes en auto).Visites: L-D et jours fériés7:00 - 18:00.
 
Le Complexe archéologique de Qenko
Il daterait de 1500ap. J.C. Qenko ou "labyrinthe”. On pense qu’il s’agit d’un lieu sacré où l’on officiait des cérémonies à l’honneur du Soleil, de la Lune et des étoiles. 
A 3 km au nord-ouest de la ville de Cuzco (15 minutes en voiture). Visites: L-D et jours fériés7:00 - 18:00.
 
Le Complexe archéologique de Pukapukara
Le Complexe comprend de nombreuses enceintes, places intérieures, aqueducs, de tours et sentiers; il aurait servi de tambo ou lieu de repos et d’hébergement. D’après ce que l’on dit, chaque fois où l’Inca décidait de rendre une visite à Tambomachay, il se faisait accompagner par un grand cortège qui se logeait à Pukapukara. Il doit son nom de forteresse à son apparence fortifiée.
A 7 km au nord-est de la ville de Cuzco (30 minutes en voiture et 2 heures à pied).
 
Le Complexe archéologique de Tambomachay
Tambomachay aurait eu une fonction religieuse importante, liée à l’eau et à larégénération de la terre. On estime qu’il fut construit aux alentours de 1500 ap. J.C., avec un lien étroit avec Pukapukara. Le site s’étend sur une superficie approximative d’un demi-hectare, et le matériau utilisé pour sa construction fut la pierre calcaire avec une disposition de style polygonal. 
A 7.5 km au nord-ouest de la ville de Cuzco (35 minutes en voiture).

Les autres infos sur la ville de Cuzco:

Cuzco
Les environs de Cuzco
Les Musées de Cuzco
Photos de Cuzco
Vidéos de Cuzco

Facebook