Accueil

Les ENVIRONS d'AREQUIPA

Le Mirador de Yanahuara
Construit au XIXe siècle, il est formé d’une série d’arcs de sillar, ou pierres de taille d’origine volcanique, sur lesquels ont été gravées les phrases des aréquipégniens les plus célèbres. Le mirador a une vue privilégiée sur la ville et sur le volcan Misti. A 2 km du centre de la ville d’Arequipa (8 minutes en auto).
 
Le Village de Sabandía
D’amples terrasses et trois volcans, le Misti, le Chachani et le Pichu Pichu, donnent le ton au paysage qui entoure ce village traditionnel. Quelques-unes de ses maisons conservent encore les caractéristiques du style du Vice-royaume ou de la République du XIXe siècle. Un complexe de loisirs y a été construit, avec deux piscines alimentées par les eaux fraîches des sources qui avoisinent le site.
A 8 km au sur de la ville d’Arequipa (20 minutes en auto).
 
Le Moulin de Sabandía
Situé dans le village de Sabandía.
Construit en 1785, il représente l’architecture typique de la région, dominée par l’emploi du sillar. Ses solides contreforts et ses balcons rustiques sont très caractéristiques. On peut y observer aussi les techniques utilisées pour travailler le blé en utilisant les moulins de pierre.
 
La Mansión del Fundador
Construite en sillar au bord d’une falaise, elle est l’une des demeures ou villas les plus importantes et typiques de la région. D’après la rumeur, Garcí Manuel de Carbajal, fondateur d’Arequipa, la fit construire pour son fils. Plus tard, en 1785, don Juan Crisóstomo de Goyeneche y Aguerreverre en devint le propriétaire, et il la rénova en lui ajoutant les caractéristiques seigneuriales que l’on peut observer aujourd’hui. L’accès principal se compose d’un vestibule au plafond voûté, suivi d’une vaste cour intérieure principale sur laquelle s’ouvrent les fenêtres et les portes des chambres.
A 9 km de la ville d’Arequipa (15 minutes en auto). 
 
Le District de Cayma
Le village de Cayma est réputé pour être le "Balcon d’Arequipa" grâce à sa situation privilégiée qui permet de contempler toute la ville. Sur sa place centrale, le temple de San Miguel Arcángel, construit en 1730, est considéré comme un joyau architectural pour sa façade métisse. Le presbytère conserve le "Salon de Bolívar" où, dit-on, le Libérateur déjeuna durant son séjour dans le village.
A 3 km au sud de la ville d’Arequipa (8 minutes en auto).
 
Le Volcan Misti
Le Misti, avec ses 5825 m., est l’image tutélaire de la ville. Depuis le haut de son sommet, il est possible d’entrevoir la ville d’Arequipa, la vallée du Río Chili et les volcans Chachani et Pichu Pichu.
A 20 km au nord-est de la ville d’Arequipa, on accède jusqu’aux flancs du volcan
(1 heure en véhicule 4x4).
 
Les Thermes de Yura
Il s’agit de bassins thermaux situés sur les flancs du volcan Chachani, à 2575 m. d’altitude. Ces bassins sont réputés pour les propriétés thérapeutiques de leurs eaux, dont la température fluctue entre 23° et 28°C. Ces bassins, construits entre les années 1810 et 1831 par don José Nogal y Noguerol, sont aujourd’hui encore ouverts.
A 27 km au nord de la ville d’Arequipa (45 minutes en bus).
 
Les Grottes de Sumbay – L’Art rupestre
Situées à l’intérieur de la Réserve Nationale de Salinas y Aguada Blanca, elles abritent plus de 500 figures d’art rupestre. Ces représentations, faites probablement par les premiers habitants de la région, ont une ancienneté approximative de 6000 à 8000 ans.
A 97 km au nord de la ville d’Arequipa par la route de Caylloma
(1 heure et 45 minutes en bus).
 
Le Nevado Chachani
On arrive au camp de base, d’où commence une marche d’au plus 6 heures environ jusqu’au sommet.
Considéré comme une des ascensions les plus difficiles du Pérou, ce sommet enneigé atteint une altitude de plus de 6075 m.. C’est aussi un volcan inactif, mais la lave est encore visible et elle présente des petits ravins et des moraines. L’ascension dure deux jours et une nuit.
A 55 km vers le nord de la ville d’Arequipa (2 heures en véhicule 4 x 4).
 
Le District de Yarabamba
Le nom du district provient de deux termes quechuas: "yaro" ou "yara", un arbuste propre à la région, et "bamba", qui signifie "pampa". On peut visiter dans le village la demeure des Arenas y Pinto, et la maison coloniale des Rivera y Echevarría.
A 21 km au sud de la ville d’Arequipa (35 minutes en auto).
 
Le District de Quequeña
Cet endroit a été habité par les Lupacas, par les Aymaras, par les Quechuas, par les Collaguas, par les Puquinas et, au milieu du XVe siècle, par les Incas. Le nom de ce village viendrait du terme puquina "quequeña", qui signifie "endroit rocailleux et solide".
Les principaux sites d’intérêt sont l’Alameda de los Sauces, la Alameda de los Muertos et la Quebrada de Guanaqueros ; il possède aussi une église récemment restaurée. 
A 25 km au sud-est de la ville d’Arequipa (40 minutes en auto).
 
Le District de Characato
Localité à la végétation dense et aux eaux abondantes, des conditions idéales pour l’agriculture. Tout près du village se trouve une source appelée "Ojo del Milagro". Il y a une belle église coloniale. Autrefois, les habitants de cette localité partirent travailler dans les salpêtreries du sud, aujourd’hui en territoire chilien, et lorsque les gens leur demandaient d’où ils venaient, ils répondaient: "de Characato, monsieur"; d’où le surnom que leur donnent tous les aréquipégniens qui les appellent les "characatos".
A 10 km de la ville d’Arequipa (15 minutes en auto).
 
La Réserve Nationale de Salinas et Aguada Blanca
Sa superficie est de presque 367 mille hectares, et comprend les territoires des provinces d’Arequipa et de Caylloma (Région Arequipa) et General Sánchez Cerro (Région Moquegua). Elle fut créée afin de conserver d’importantes associations entre la faune et la flore, de protéger des espaces naturels qui se trouvaient dans un processus de destruction et de détérioration, et aussi pour protéger la vigogne à l’aide d’un programme de repeuplement. La réserve se situe entre 2800 et 6050 m. d’altitude, dans laquelle se trouvent les volcans Misti (5825 m.), Chachani (6075 m.) et Pichu Pichu (5664 m.).
Parmi les espèces les plus représentatives de la réserve, il y a la viscache, le renard, le condor et le flamant andin ou parihuana. Les scientifiques ont déterminé l’existence de 169 espèces animales, parmi lesquelles sont recensés 24 mammifères (y compris deux formes domestiques de camélidés sud-américains), 138 espèces d’oiseaux (notamment des canards plongeurs, des aigles et des crécerelles), 3 espèces de reptiles, 4 espèces de batraciens et 3 espèces de poissons. La lagune de Salinas est considérée comme un site privilégié pour l’observation des parihuanas à l’époque de la migration.
A 35 km environ au nord-ouest de la ville d’Arequipa (1 heure 30 minutes en bus).

Facebook