Accueil

TREKKING au PEROU

A la différence de l'alpinisme, la randonnée et le trekking demandent peu de compétences techniques car ils empruntent des chemins latéraux plutôt que verticaux. La plupart des treks dans les Andes péruviennes sont en fait des marches prolongées sur des sentiers escarpés, que peut entreprendre toute personne en bonne santé et un peu entraînée à la marche. Il est toutefois conseillé de ne pas partir seul. On peut louer les services de porteurs ou de muletiers pour le transport des bagages les plus lourds.
 
Les Andes offrent des possibilités illimitées de treks, quelques parcours sont particulièrement intéressants. Le Chemin de l'Inca, est le plus célèbre de tous les circuits de randonnée d'Amérique du Sud.
 
La région de Cuzco offre aux randonneurs de nombreuses possibilités de trekking. En particulier, plusieurs circuits au départ du petit village de Mollepata qui contournent le sommet de Salcantay et de Soray, offrant de merveilleux panoramas sur la cordillera Vilcabamba. Avec l'accord, indispensable des autorités, les randonneurs les plus audacieux pourront s'aventurer dans une région que les Péruviens appellent Espiritu Pampa, et que l'on dit être la cité perdue de Vilcabamba, la capitale des derniers Incas, un lieu que les conquistadores n'ont jamais pu atteindre. Les paysages de montagne sont fabuleux et l'endroit est assez peu fréquenté.
Le circuit du Nevado Auzangate (6270 m) est considéré par beaucoup de randonneurs chevronnés comme l'un des plus beaux. Des sources chaudes au début et à la fin du parcours procurent un agréable moment de détente. Des lacs glaciaires aux bleus extraordinairement variés jalonnant le parcours. On y aperçoit aussi des vigognes distantes et sauvages, ou encore leurs cousins domestiqués, lamas et alpagas qui paissent au bord des chemins, surveillés par de petits campesinos.
 
Dans la région d'Arequipa, il existe aussi de nombreuses possibilités de treks. Comme celui du canyon del Colca, qui s'étale de deux à sept jours de randonnée. Un autre trek intéressant, permet de parcourir la vallée des volcans, un ensemble prodigieux d'une trentaine de volcans éteints, les plus hauts du Pérou.
 
A 400km au nord de Lima se trouve l'une des régions de randonnée les plus appréciées du Pérou : la Cordillera Blanca. Par la diversité de ses paysages et le nombre de ses sommets de plus de 6000 m, le Parc national de la Cordillera Blanca constitue un véritable paradis pour les randonneurs et les amoureux de la nature.
 
Bien que le Pérou se trouve dans l'hémisphère sud, les saisons n'y sont pas, comme on pourrait le croire, diamétralement opposées à celles de l'hémisphère Nord. Il n'y a en fait que deux saisons, l'une sèche, l'autre humide. Les mois de mai à octobre que l'on appelle l'hiver sont les plus appropriés au trekking, car le temps et sec et clair. En revanche, au cours de la saison humide (novembre à avril), le ciel nuageux et les pluies fréquentes. Les routes et chemins sont alors détrempés et se prêtent mal à la marche.
La plupart des circuits pédestres débutent à des altitudes de 3.000 à 5.000 m pour redescendre dans les vallées. À la saison sèche, les jours sont ensoleillés est relativement chauds (de 18°C à 24°C). A cette distance de l'équateur, le soleil est ardent et crèmes protectrices, lunettes de soleil et chapeau sont indispensables, sans oublier un maillot de bain, car les sources chaudes sont nombreuses. En haute montagne en revanche, les nuits sont froides ; il est donc recommandé d'emporter des sous-vêtements légers et chauds, des gants, plus quelques vêtements épais ou une couverture isolante et un anorak. Une tente et un bon sac de couchage sont aussi indispensables.
 

Préparez votre voyage au Pérou :

 

 #

 
 #

 

Facebook