Accueil

RIGOBERTA MENCHU

A trente-trois ans, Rigoberta Menchu est devenue la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix. On lui attribua ce prix en 1992, année marquant les 500 ans de la conquête, de l'Amérique par Christophe Colomb.
Née en 1959 sur les hauts plateaux du Guatemala, dans le village de Chimel, Rigoberta Menchu est une maya quiché qui n'a pas reçu d'éducation formelle et qui n'a appris l'espagnol qu'à l'âge de vingt ans. Mais elle ne tarda pas à se faire une porte-parole des Indiens opprimés de son pays. Dès 1981, elle doit s'exiler au Mexique, après que ses parents et un de ses frères eurent été tués pendant la répression menée par le gouvernement et les groupes paramilitaires.
 
Deux ans plus tard, elle connaîtra un succès international avec la publication de son premier livre, intitulé Yo Rigoberta Menchu, publié alors en 11 langues, qui raconte son enfance difficile dans la pauvreté d'un village rural, puis comme servante dans la capitale guatémaltèque. Elle y dépeint toute l'horreur des tortures et les meurtres des membres de sa famille. Un récit malheureusement toujours d'actualité, qui sert de métaphore pour ce que doivent subir une grande majorité d'indigènes en Amérique centrale, et plus particulièrement au Guatemala.
Dans les années 80, elle milita activement dans un groupe de défense des droits humains au Mexique, et s'employa à exercer des pressions sur son gouvernement en donnant de nombreuses conférences aux États-Unis et en Europe. Mais elle demeura relativement marginalisée, au même titre que le conflit au Guatemala, qui n'attirait pas l'attention des pays occidentaux, et ce, malgré l'horreur évidente de ce tragique conflit dont les Mayas furent les principales victimes.
 
REPERES
1959 - Naissance de Rigoberta Menchu
1981 - Exil au Mexique
1992 - Elle reçoit le prix Nobel de la paix
 #  

style="display:inline-block;width:468px;height:60px"
data-ad-client="ca-pub-6612318723670763"
data-ad-slot="2802268915">

Facebook