AMERIQUE LATINE - index    

Forum abc-latina

Discussions sur l' Amérique Latine

Vous n'êtes pas identifié.

  • |

#26 2008-02-21 20:25:46

atlante
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Pour une fois que ce n'est pas un occidental qui tombe fou amoureux d'une brésilienne !!!   me revient une anectode. ça se passait à la marina de fortaleza. Un navigateur solitaire d'une soixantaine d'année, encore plutot bien foutu, arrive du cap vert directement à fortaleza pour une escale d'une semaine pour ensuite repartir vers panama et un tour du monde. Ancien chef d'entreprise il avait tout vendu pour partir indéfiniment. Il est resté 6 mois à fortaleza après avoir rencontrée une golpista qui le tenait par les c ...  il en a vu de toutes les couleurs je vous le garanti, des scènes pas possible jusqu'à amener la police dans la marina pour les calmer parce qu'ils étaient en train de se battre au milieu du bar de la piscine !! meme après ça il a été signé des décharges auprès du marina park hotel pour qu'ils la laisse rentrer de nouveau, il lui a tout acheté, cellular, digital, notebook, vetements, bijoux, passeport. une fois elle n'est pas venue pendant deux jours, il en pleurait de désespoir sur son bateau alors qu'on étaient tous en train d'essayer de le réveiller mais rien n'y faisait. il est finalement parti avec elle vers sao luis ou l'on appris après qu'elle y avait débarqué pour rentrer a Fortaleza ....

je vous le dit, voir cet homme qui avait déjà vécu sa vie, avait mené sa vie de chef d'entreprise, était suffisamment fort pour entreprendre un tour du monde en solitaire, se réduire à un gamin pleurnichant, se laissant humilier devant tout le monde ...c'était édifiant à plus d'un titre !!  Alors Emilie ... fais que cela ne t'arrives pas ...

Hors ligne

#27 2008-02-21 21:20:38

Philbec
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

emilie99 a écrit :

Tu sais, il est en France depuis septembre 2007, travaille en tant que capoeiriste, donc je suppose qu'il bénéficie déjà de tous les avantages, salaire, sécu,....... , ................)
merci, à bientot

Salut Emilie ...

Tu supposes .. qu'il  béneficie de tous les avantages ...

En fait il y a plusieurs solutions :

-  soit il est détenteur d'un titre de séjour au titre de ses activités professionnelles : Bah ..  je doute un peu ... c'est trés difficile d'obtenir des titres de séjour dans cette catégorie pour les ressortissant des pays qui ne font pas partie de l'UE (il faudrait que je me souvienne si il y a des dispositions spécifiques en long sejour pour les artistes ...mais je ne crois pas .... les artistes c'est du court séjour)

- soit il est étudiant  et a donc un visa au titre d'étudiant et les avantages et bénéfices ne sont que provisoires car un étudiant étranger selon les règles françaises à vocation à retourner en son pays à  l'issue de sa formation

- soit il est marié avec une française et il a titre de séjour qui est de droit pour les conjoints de français

- soit il a une double nationalité ( par exemple bresil et portugal) et en sa qualité de ressortissant d'un pays de l'UE il bénéfice de la liberté d'établissement reconnu aux citoyens européens

- soit il est clandestin et il travaille au black ... et là il n'aurait aucun avantage .... et compte tenu du fait qu'il y a peu de temps qu'il est en France ( a peine 6 mois) ...


je te laisse choisir

Hors ligne

#28 2008-02-22 10:31:50

BaRoN NoiR
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Lol Philbec, je crois connaitre la réponse, Atlante ton histoire est étonnante, sauf qu ici j y crois,cela serait en Europe non...piranhas,piranhas....lol
saches Emilie que s il n est pas de ton milieu social il agit par interet, au brésil c est comme ca...

Hors ligne

#29 2008-02-22 10:50:20

emilie99
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Eh bien, non, ce n'est pas un étudiant ; peut être un clandestin mais ça m'étonnerait, j'ai cru comprendre son arrivée .... et les différents controles de la police, la douane.... bon, j'ai pas tout compris mais j'ai bien cerné certains mots qui ressemblent quand même au français, donc, il a bel et bien été controlé plusieurs fois.
Un titre de séjour... ça doit être ça puisqu'il repart pour le brésil 3 mois avant de revenir en france....
bon, c'est quand même pas très clair!
je peux comprendre qu'au brésil les hommes ou les femmes agissent par intérêt vis à vis des touristes.... mais quand même, un homme ou une femme, de n'importe quelle nationalité, peut quand même tomber amoureux! après c'est juste qu'il n'a pas flaché et que je n'ai été qu'un plan d'un soir. mais entre nous, quand je vois la différence avec les français, ben je salue quand même sa façon d'être. les français sont froids, et quand ils te projettent juste sur la soirée, ils se fouttent pas mal de ta gueule, ne s'occupant même pas de toi, juste pour leur coup, et ciao, sans sourire, sans rien. lui au moins, il a été chaleureux. et vue qu'il ne rapelle pas, il ne voit même pas son intérêt. vu ma condition, je pourrais lui proposer des tournées, de monter son bussiness ici,....
bref, cela dit, ces dials furent très enrichissants, je reste prudente quoiqu'il se passe, j'ai les idées un peu plus claires, enfin, je crois.

Hors ligne

#30 2008-02-22 12:43:57

Philbec
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

emilie99 a écrit :

Eh bien, non, ce n'est pas un étudiant ; peut être un clandestin mais ça m'étonnerait, j'ai cru comprendre son arrivée .... et les différents controles de la police, la douane.... bon, j'ai pas tout compris mais j'ai bien cerné certains mots qui ressemblent quand même au français, donc, il a bel et bien été controlé plusieurs fois.
Un titre de séjour... ça doit être ça puisqu'il repart pour le brésil 3 mois avant de revenir en france.....

Salut Emilie ....

S’il doit retourner trois mois au Brésil avant de retourner en France ... c'est qu'il vient en "touriste" ... Et cela impose trois mois "in" trois mois "out" de l'Espace Schengen... et donc il y a de fortes chances qu'il travaille au "black" sans aucune couverture sociale ou autre ... etc ..

En effet, au-delà de trois mois sur le territoire français ( ou dans l'espace schengen)  ..Il est obligatoire d'avoir un visa ... ( règle générale pour tous les étrangers hors UE et qui s'applique aux  ressortissants brésiliens avec des règles un peu spécifiques au Portugal pour les Brésiliens)

Pour les détails je te renvoie aux divers posts de ce forum sur le sujet ... ou pour faire technique à l'article 20 de la convention d'application de l'accord schengen :-)

http://admi.net/eur/loi/leg_euro/fr_400A0922_02.html
Article 20
1. Les étrangers non soumis à l'obligation de visa peuvent circuler librement sur les territoires des Parties Contractantes pendant une durée maximale de trois mois au cours d'une période de six mois à compter de la date de première entrée, pour autant qu'ils remplissent les conditions d'entrée visées à l'article 5, paragraphe 1, points a), c), d) et e).
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne font pas obstacle au droit de chaque Partie Contractante de prolonger au-delà de trois mois le séjour d'un étranger sur son territoire dans des circonstances exceptionnelles ou par application des dispositions d'un accord bilatéral conclu antérieurement à l'entrée en vigueur de la présente Convention.
3. Les dispositions du présent article s'appliquent sans préjudice des dispositions de l'article 22.

Hors ligne

#31 2008-02-22 13:38:27

cinerocky
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Emilie c'est bien que tu mettes de la distance avec cette aventure. Je souffrais de te voir souffrir. Sache que si les français sont si froids, et bien moins encore que les britanniques, ce n'est pas une question de ressenti mais une question d'expression du sentiment. En Lorraine (la froideur du climat peut-être ?) il faut 10 ans pour faire un ami, mais ensuite c'est jusqu'au delà du cimetière, c'est dire! Dans le midi, on te tape tout de suite sur l'épaule pour souvent mieux te poignarder par derrière. ceci pour l'amitié.
Quand il s'agit du sexe, là il faut inclure la différence des genres. Tu es une fille, regarde l'expression des filles sur ce post, toutes plaident pour une interprétation romantique de ton aventure. Les mecs sont + matérialistes. Alors construit ton opinion sur la croisée entre nord /sud et masculin /féminin et appelle un vieux pote pour qu'il t'entoure de son amitié, ton spleen passera.

Hors ligne

#32 2008-02-22 19:59:19

Larisa
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

emilie99 a écrit :

Bonjour, j'ai vécut une expérience ce week end, et je souhaiterais avoir un peu d'aide pour m'aider à analyser le comportement de l'autre personne. J'ai rencontré un capoeiriste, de bahia, et j'ai vraiment eu le coup de foudre ; mais comme il ne parle que portugais et moi que français ou anglais, nous ne pouvons discuter comme je le souhaiterais de notre "aventure". J'ai été étonnée de sa façon d'être, à la fois "je m'en foutiste" et hyper attentionné, tendre,..... On s'est croisé dans un bar, son regard insistant m'a fait faire le premier pas, il m'a rappelé dans la soirée pour se revoir. Depuis, reparti en tournée avec la capoeira, je ne sais plus quoi penser : une passade d'un soir? une histoire qui pourrait commencer? comment réagir?
il a un enfant au brésil, je suis divorcée, nous avons la trentaine tous les deux.
je ne connais absolument rien de la culture brésilienne, des moeurs, des façons d'être chez les hommes... que de vagues clichés, mais en réalité, je ne sais pas.
il me semble que vous en savez plus que moi sur les hommes brésiliens et l'amour, pouvez vous m'aider à analyser ? il avait une telle attitude, à la fois distant genre "faut pas que je m'accroche", à la fois persévérant et insistant (il m'a tél plein de fois, a tout fait pour qu'on se voit, et ne m'a pas décollée d'une seconde. il m'a laissé une adresse internet et un cadeau. est ce des signes? ou alors, est ce une simple manière d'être chaleureux?

............. par avance , je vous remercie pour vos réponses.

Bonjour Emilie,

Vous avez beaucoup de chance…. Imagine combien de femme peux être admire et attraction de un homme avec sa manière différent et spécial… dans un bar… Pour moi c’est super, Pour le caractère brésilienne je peux constater que nous vivons profondément jour a jour, si cette homme ta donner beaucoup d’attention, pas ce que vous avez quelque chose un plus, pour amour ça peux venir plus tard, il faux vivre chaque bon moment de la vie… les brésilienne sont tout ou rien, si il a du sentiment pour vous il sera directe et si ou contraire il vous dira avec plan de chemin avant arrive au but.  Si vous pense que cette coup de foudre veux la penne continue  allée sir,  pour son caractère vous découvrira avec le temps… vivre chaque moment d’aventure c’est super… fait chaud et du bien au cœur

Hors ligne

#33 2008-02-23 09:56:05

emilie99
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Il y a aussi un truc qui n'est pas à négliger, c'est son activité, la capoeira : qui est synonyme entre autre, de liberté. je ne peux que vivre le moment présent, ne pas me prendre la tête, car même si cette "aventure" continue, ce ne sera pas le plan "mari, métro, boulot"!!!
bon, je fais un peu ma psychothérapie ici, mais ça fait du bien! même si la réalité est dure, même si les risques sont énormes, ça fait du bien de se l'entendre dire, de ne pas avancer dans l'inconnu. déjà que je ne le comprends même pas quand il parle!
je pense que ce coup de foudre vaut la peine, le temps fera le reste, me ramasser la gueule ou vivre un truc super, de toute façon, c'est partout pareil, on ne peut pas prévoir à l'avance. j'ai vécut 13 ans avec mon ex mari, et quand je vois comment ça s'est fini, jamais je ne l'aurais imaginé au début.... antécédents ou pas, doux ou violent, de toute façon, c'est une histoire de personnes.
Pour les news, il m'a tél hier matin entre deux cours de paris, m'a dit qu'il bossait tout le week end et qu'il me rappelait la semaine prochaine après ses cours. Aujourd'hui je rencontre son ami, qui m'en dira un peu plus sur son caractère et sa situation en france.... ça aussi, je n'oublie pas. merci pour les conseils.

Hors ligne

#34 2008-02-23 10:59:02

cinerocky
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

"l'amour est moléculaire ou géomètrique" dixit Salvador Dali (je crois). n'oublie surtout pas le condoms!

Hors ligne

#35 2008-02-23 11:44:15

bahia51
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

les capoeriste ont pas une bonne reputation a salvador .en ce qui concerne sa tournee... il est surement paye au black est sans autorisation de travailler , beaucoup de sois disant danseuses sont dans ce cas , elles tourne en europe esperant trouvez le gogo surtout avec la cinquantaine ou plus pres a tout pour ce marie avec elle est donc lui fournir papiers.... ou au moins l heberger. les bresiliens en generale sont de tres bon comediens....

Hors ligne

#36 2008-02-24 01:26:03

Aninha
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Salut Emilie,

Je n'ai pas lu toutes les réponses précédentes donc excuse-moi si je fais doublon avec ce qui a déjà été dit. Je suis Brésilienne, je vis en France et je suis en union libre avec un Français depuis presque trois ans. Ce qui, du coup, répond un peu à ta question "Les Brésiliens/nnes peuvent-ils tomber amoureux ?" wink

Je suis sûre à 80% que ce que veut ton capoeirista avec toi, c'est ce qu'on appelle "ficar". C'est-à-dire, on se voit une seule fois ou régulièrement ou encore des temps en temps, on sort ensemble, on fait ce que qu'on veut (tu m'auras comprise...) et on n'a pas de compte à rendre l'un à l'autre. Ce système peut choquer certains Français, mais il relève de la banalité au Brésil, et tu sembles prête à accepter le deal d'après ce que tu dis plus haut.

Pour moi, si le monsieur a voulu avoir ton adresse mail, c'est parce qu'il t'a bien aimée et qu'il entend te revoir à l'occasion. Par contre, ça ne veut pas forcément dire qu'il est tombé amoureux. Il a probablement plusieurs plans qu'il gère en parallèle et il ne te demandera pas d'exclusivité (en tout cas, il n'a pas le droit et s'il évoque l'idée, remets-lui à sa place -- il n'a pas à te demander ce qu'il ne fait pas). Tu ne seras probablement pas présentée à ses amis et encore moins à sa famille. Mais tu auras toujours une bonne excuse pour partir en vacances au Brésil (peut-être qu'il t'invitera rester chez lui, peut-être que tu devras aller à l'hôtel et que vous ne vous verrez que quelques fois -- il n'y a pas de règle sur ce point).

Sur le fait qu'il ait été très attentif pendant que vous étiez ensemble, c'est vraiment une question de philosophie de vie. L'un des plus grands poètes brésiliens (Vinicius de Moraes) a écrit "Que ce soit éternel tant que ça durera". On est vraiment dans le carpe diem dans ce genre de situation. Le temps d'une journée/soirée/nuit, il sera ton homme et ne pensera qu'à toi, comme s'il n'y avait que vous deux au monde. Ensuite, il reprendra sa vie normalement.

Donc voilà à peu près les conditions générales du contrat tongue Maintenant, à toi de pondérer le coût/bénéfice. Si tu es du genre qui peut partager un homme même quand tu es amoureuse (ce qui est assez rare) et peut rester sans nouvelle de lui pendant un mois entre deux e-mails, vas-y et fais pareil que lui : profites-en à fond comme si le monde était prêt à exploser. Par contre, si ça devient insupportable, pas la peine de t'en plaindre devant lui. Il te dira que ce n'est pas de sa faute si tu es tombée amoureuse et qu'il n'a rien à t'offrir. Le mieux dans ce cas, c'est de lui dire de ne plus jamais te contacter et de tourner la page.

En espérant avoir aidé...

Hors ligne

#37 2008-02-24 01:51:36

alexistour
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Aninha a écrit :

Salut Emilie,

Je n'ai pas lu toutes les réponses précédentes donc excuse-moi si je fais doublon avec ce qui a déjà été dit. Je suis Brésilienne, je vis en France et je suis en union libre avec un Français depuis presque trois ans. Ce qui, du coup, répond un peu à ta question "Les Brésiliens/nnes peuvent-ils tomber amoureux ?" wink

Je suis sûre à 80% que ce que veut ton capoeirista avec toi, c'est ce qu'on appelle "ficar". C'est-à-dire, on se voit une seule fois ou régulièrement ou encore des temps en temps, on sort ensemble, on fait ce que qu'on veut (tu m'auras comprise...) et on n'a pas de compte à rendre l'un à l'autre. Ce système peut choquer certains Français, mais il relève de la banalité au Brésil, et tu sembles prête à accepter le deal d'après ce que tu dis plus haut.

Pour moi, si le monsieur a voulu avoir ton adresse mail, c'est parce qu'il t'a bien aimée et qu'il entend te revoir à l'occasion. Par contre, ça ne veut pas forcément dire qu'il est tombé amoureux. Il a probablement plusieurs plans qu'il gère en parallèle et il ne te demandera pas d'exclusivité (en tout cas, il n'a pas le droit et s'il évoque l'idée, remets-lui à sa place -- il n'a pas à te demander ce qu'il ne fait pas). Tu ne seras probablement pas présentée à ses amis et encore moins à sa famille. Mais tu auras toujours une bonne excuse pour partir en vacances au Brésil (peut-être qu'il t'invitera rester chez lui, peut-être que tu devras aller à l'hôtel et que vous ne vous verrez que quelques fois -- il n'y a pas de règle sur ce point).

Sur le fait qu'il ait été très attentif pendant que vous étiez ensemble, c'est vraiment une question de philosophie de vie. L'un des plus grands poètes brésiliens (Vinicius de Moraes) a écrit "Que ce soit éternel tant que ça durera". On est vraiment dans le carpe diem dans ce genre de situation. Le temps d'une journée/soirée/nuit, il sera ton homme et ne pensera qu'à toi, comme s'il n'y avait que vous deux au monde. Ensuite, il reprendra sa vie normalement.

Donc voilà à peu près les conditions générales du contrat tongue Maintenant, à toi de pondérer le coût/bénéfice. Si tu es du genre qui peut partager un homme même quand tu es amoureuse (ce qui est assez rare) et peut rester sans nouvelle de lui pendant un mois entre deux e-mails, vas-y et fais pareil que lui : profites-en à fond comme si le monde était prêt à exploser. Par contre, si ça devient insupportable, pas la peine de t'en plaindre devant lui. Il te dira que ce n'est pas de sa faute si tu es tombée amoureuse et qu'il n'a rien à t'offrir. Le mieux dans ce cas, c'est de lui dire de ne plus jamais te contacter et de tourner la page.

En espérant avoir aidé...

Quand une brésilienne se mêle d´écrire un bon français, souvent je dis chapeau! La encore je te dis bravo Aninha!
Et t´attribue aussi le César du meilleur résumé et de la meilleure analyse.  "Que ce soit éternel tant que ça durera". Parabens!

Dernière modification par alexistour (2008-02-24 01:55:59)

Hors ligne

#38 2008-02-24 03:21:53

lerolero
Exclu

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Pour moi, si le monsieur a voulu avoir ton adresse mail, c'est parce qu'il t'a bien aimée .

C est une phrase forte et je tenais à la citer et la faire mienne .

Bon sinon pour ton capoeirista Emilie je vois que cela a fait coulé bcp  d ' encre . Pour le contexte sache que  Salvador est une ville misérable au Brésil  et vraiment en retard sur le sud notamment et son prestige d ancienne capitale est bien écornée puisque parmi ses 2 ,6 Millions d habitants 60 % sont des favelados et ton amant d un soir assurément en fait partie . 
Si tu vas le voir attends toi à atterir à "Liberdade" ("liberté "pour ce qui s apparente plutôt à une prison à ciel ouvert ) une immense favela proche du centre à environ 20 mn bon les gens de salvador sont fascinants certes mais on parvient à en faire le tour qd même après les avoir côtoyé un certain temps  . Auj . c est une "culture " qui ne trouve plus  crédit à mes yeux l âge venant (37 ) mais bon c est un endroit tout à fait unique au brésil et avec Rio sûrement l un des plus fascinants pour un français (e).
Je pense que pour lui tu as été une aventure de plus point pas la peine de disserter plus la dessus . Maintenant si tu t acharnes à vouloir tisser un lien fort avec , je pense que c est au mieux de l ingénuité au pire  de l 'immaturité . A toi de choisir le romantisme parmi les fracassados ( les pauvres) au Brésil  c est du pipeau ,  leur unique motivation : CRESCER devenir quelq un améliorer sa situation matérielle .
Bien sûr , Il y a toujours l exception qui confirme la règle ceci pour tempérer un peu mon opinion quelque peu tranchée .

Hors ligne

#39 2008-02-24 15:54:25

Aninha
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

alexistour a écrit :

Quand une brésilienne se mêle d´écrire un bon français, souvent je dis chapeau! La encore je te dis bravo Aninha!
Et t´attribue aussi le César du meilleur résumé et de la meilleure analyse.  "Que ce soit éternel tant que ça durera". Parabens!

Merci, c'est gentil et ça fait toujours plaisir.
J'espère que ça aura aidé Emilie...

Hors ligne

#40 2008-02-25 20:43:38

emilie99
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Oui, ça m'a aidé Aninha, merci beaucoup à tous. Je ne retiens qu'une seule chose "que ce soit éternel tant que ça durera", c'est l'essentiel à mes yeux.

Hors ligne

#41 2008-02-25 21:55:24

smarty
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

emilie99 a écrit :

Je ne retiens qu'une seule chose "que ce soit éternel tant que ça durera",

En France, on a une petite boutade comme ça....

Plus le concert dur, et plus le morceau est long
(plus le con sert dur, et plus le morceau est long) RsrsrsrsrLOL !!!

Hors ligne

#42 2008-02-26 11:24:58

BaRoN NoiR
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

lerolero a écrit :

Pour moi, si le monsieur a voulu avoir ton adresse mail, c'est parce qu'il t'a bien aimée .

C est une phrase forte et je tenais à la citer et la faire mienne .

Bon sinon pour ton capoeirista Emilie je vois que cela a fait coulé bcp  d ' encre . Pour le contexte sache que  Salvador est une ville misérable au Brésil  et vraiment en retard sur le sud notamment et son prestige d ancienne capitale est bien écornée puisque parmi ses 2 ,6 Millions d habitants 60 % sont des favelados et ton amant d un soir assurément en fait partie . 
Si tu vas le voir attends toi à atterir à "Liberdade" ("liberté "pour ce qui s apparente plutôt à une prison à ciel ouvert ) une immense favela proche du centre à environ 20 mn bon les gens de salvador sont fascinants certes mais on parvient à en faire le tour qd même après les avoir côtoyé un certain temps  . Auj . c est une "culture " qui ne trouve plus  crédit à mes yeux l âge venant (37 ) mais bon c est un endroit tout à fait unique au brésil et avec Rio sûrement l un des plus fascinants pour un français (e).
Je pense que pour lui tu as été une aventure de plus point pas la peine de disserter plus la dessus . Maintenant si tu t acharnes à vouloir tisser un lien fort avec , je pense que c est au mieux de l ingénuité au pire  de l 'immaturité . A toi de choisir le romantisme parmi les fracassados ( les pauvres) au Brésil  c est du pipeau ,  leur unique motivation : CRESCER devenir quelq un améliorer sa situation matérielle .
Bien sûr , Il y a toujours l exception qui confirme la règle ceci pour tempérer un peu mon opinion quelque peu tranchée .

Lerolero , je trouve ton analyse assez pertinente, Crescer quitte à massacrer les autres est un terme que j ai entendu bcp ici...au fait je pense que vous avez lu que les Brésiliens étaient les plus refoulés à l entrée en Angleterre.( fohla do domingo )..effectivement ils ne viennent pas pour se perfectionner...mais pour fuire la misére...

Hors ligne

#43 2008-02-26 12:42:52

Philbec
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

BaRoN NoiR a écrit :
lerolero a écrit :

Pour moi, si le monsieur a voulu avoir ton adresse mail, c'est parce qu'il t'a bien aimée .

C est une phrase forte et je tenais à la citer et la faire mienne .

Bon sinon pour ton capoeirista Emilie je vois que cela a fait coulé bcp  d ' encre . Pour le contexte sache que  Salvador est une ville misérable au Brésil  et vraiment en retard sur le sud notamment et son prestige d ancienne capitale est bien écornée puisque parmi ses 2 ,6 Millions d habitants 60 % sont des favelados et ton amant d un soir assurément en fait partie . 
Si tu vas le voir attends toi à atterir à "Liberdade" ("liberté "pour ce qui s apparente plutôt à une prison à ciel ouvert ) une immense favela proche du centre à environ 20 mn bon les gens de salvador sont fascinants certes mais on parvient à en faire le tour qd même après les avoir côtoyé un certain temps  . Auj . c est une "culture " qui ne trouve plus  crédit à mes yeux l âge venant (37 ) mais bon c est un endroit tout à fait unique au brésil et avec Rio sûrement l un des plus fascinants pour un français (e).
Je pense que pour lui tu as été une aventure de plus point pas la peine de disserter plus la dessus . Maintenant si tu t acharnes à vouloir tisser un lien fort avec , je pense que c est au mieux de l ingénuité au pire  de l 'immaturité . A toi de choisir le romantisme parmi les fracassados ( les pauvres) au Brésil  c est du pipeau ,  leur unique motivation : CRESCER devenir quelq un améliorer sa situation matérielle .
Bien sûr , Il y a toujours l exception qui confirme la règle ceci pour tempérer un peu mon opinion quelque peu tranchée .

Lerolero , je trouve ton analyse assez pertinente, Crescer quitte à massacrer les autres est un terme que j ai entendu bcp ici...au fait je pense que vous avez lu que les Brésiliens étaient les plus refoulés à l entrée en Angleterre.( fohla do domingo )..effectivement ils ne viennent pas pour se perfectionner...mais pour fuire la misére...

Salut à tous ...

L'info concernant l'Angleterre ... c'est vraiement du réchauffé de journalistes qui essaye de boucher les trous ...

Je vous mets un extrait du rapport ( parecer) de PEC 272A qui a été établi pour éliminé l'erreur de redaction de l'article 12 de la constitution brésilien ( nationalité brésilienne provisoire des enfants de brésiliens né en dehors du territoire brésilien
dans ce rapport est est étudié les les flux d'immigrations en dehors du Brésil ... les données sont intéressantes notamment il y est déjà affirmé qu'en 2005  les étrangers qui sont le plus bloqués à l'entrée du Royaume-Uni se sont effectivement les Brésiliens et aussi que sur le total des Brésil vivant en dehor du brésil ..1/3 sont en  situation irrégulière -

un dernier détail - selon ce rapport les brésiliens seraient environ 3 millions en dehors du Brésil .... ce qui est finalement peu .. si on considére qu'on estime  y a aujourd'hui 2 millions de français qui sont expatriés ...



http://www.camara.gov.br/sileg/integras/467257.pdf
:
-----------------------------------
Contudo, carece de segurança jurídica o tratamento que vem sendo dado
à matéria pelo Brasil, matéria esta cuja importância impõe ao Estado
o dever de estabelecer, com celeridade, adequada regulamentação,
visto que já se passaram 12 anos desde a Revisão Constitucional),
haja vista o enorme e crescente contingente de cidadãos brasileiros e
seus descendentes que detém atualmente domicílio em outros países.
O fenômeno da emigração de brasileiros para diversos países do
exterior já não é recente. Impulsionado inicialmente pelas
recorrentes crises econômicas, como fator principal, ao qual se foram
agregando outras causas (além daquelas que citamos há, ainda, o
tráfico de pessoas) o fenômeno passou a manifestar-se de modo mais
sensível há cerca de 25 anos e, desde então, vem se desenvolvendo com
intensidade crescente.
Atualmente, o número global de emigrantes brasileiros já ascende a
mais de 3 milhões de pessoas, calculando-se que perto de 33% estejam
clandestinamente nos seus países de acolhimento, cerca de 30 países.
Estima-se também que, incluindo os ilegais, o número total poderia
facilmente chegar a 3,5 milhões. Dados do Ministério das Relações
Exteriores demonstram que 38% dos brasileiros que emigram foram para
os Estados Unidos, 30% para o Paraguai, 13% para o Japão e 11% para a
Europa.
Na verdade, o primeiro boom de imigrantes brasileiros nos Estados
Unidos foi registrado nos anos 80. O número de brasileiros vivendo lá
é difícil de ser calculado, já que a maioria deles é clandestina,
porém o Ministério das Relações Exteriores estima que seja em torno
de 1% da população brasileira (aproximadamente 1,8 milhões), sendo
que os imigrantes são geralmente jovens, com bom nível de
escolaridade, pertencentes à classe média, e emigram em busca de
sucesso financeiro.
No Paraguai a presença de imigrantes brasileiros está ligada à
expulsão dos campos (brasileiros) de milhares de camponeses que são
literalmente empurrados para os países fronteiriços, como o Paraguai,
onde o seu número não para de aumentar. A maioria destes imigrantes
está registrada no Consulado do Brasil em Ciudad del Este, junto à
fronteira com o Brasil, sendo que o contingente de emigrantes
brasileiros no Paraguai gira hoje em torno de 470 mil pessoas
Nos EUA o número de brasileiros também continua aumentando, malgrado
as drásticas medidas que têm sido tomadas para impedir a sua entrada.
As estatísticas disponíveis quanto ao número de imigrantes são
bastante divergentes. Os Centros de Imigrantes que atendem nossa
população nos Estados Unidos afirmam que o número de brasileiros gira
em torno de 1,2 e 1,5 milhão de pessoas, dos quais 60% a 70% são
ilegais. Vale destacar que a presença dos imigrantes brasileiros nos
EUA é concentrada em algumas regiões. Cerca de 400 mil estão na
região de Nova York, 300 mil na região de Boston e mais 200 mil na
Flórida. A Califórnia registra também um número expressivo de
brasileiros: cerca de 70 mil pessoas. Muitos dentre estes imigrantes
(algo em torno de 60 a 70%) são oriundos de Minas Gerais,
especialmente da região de Governador Valadares. Uma larga
percentagem entrou nos EUA ilegalmente, sem visto, pela fronteira
entre o México e os Estados Unidos.
Com relação ao Japão, é interessante notar o fato de que a
constituição da colônia de japoneses no Brasil, iniciada no início
do Século XX, acabou por transformar-se em fonte de uma nova
circulação de migrantes, mas agora em sentido contrário. Estima-se
que hoje existam cerca de 280 mil imigrantes brasileiros no Japão.
Na Europa, a emigração de brasileiros se distribui por alguns países.
Com relação a Portugal, inverteu-se a situação na qual, durante
séculos, milhões de portugueses vieram para o Brasil. Agora, milhares
de brasileiros vão para Portugal, país que tem funcionado para os
imigrantes brasileiros de ponto de escala para outros destinos
europeus, ou como porto de abrigo quando as coisas correm mal em
outros lugares da Europa. Para esta situação contribui uma língua e
uma cultura comuns, além de uma enorme comunidade brasileira
residente em Portugal.
Em 2004, os brasileiros constituíam já a maior comunidade de
imigrantes do país e o seu número tem crescido, girando em torno de
100 mil pessoas. Outros países europeus que no passado foram origem
de imigrantes para o Brasil, principalmente, a Alemanha, a Itália e a
Espanha, converteram-se hoje em destino dos emigrantes brasileiros.
Além desses países, também a Grã-Bretanha e a França estão entre os
principais destinos dos nossos emigrantes.
Somente na Alemanha estima-se que vivam hoje cerca de 70 mil
emigrantes brasileiros. Na Espanha, desde 2002, o número de
imigrantes brasileiros não tem parado de aumentar. Naquele ano
contavam-se 24.036 imigrantes. No ano seguinte chegava a cerca de 30
mil, dos quais apenas 18.146 tinham documentação legal. Em 2005 após
processo extraordinário de regularização, no qual foram legalizados
10.431 brasileiros, o seu número subiu para 50 mil. Na Itália, a
estimativa da população de imigrantes brasileiros gira em torno de 70
mil pessoas, enquanto que na Suíça cogita-se uma cifra de 45 mil
pessoas.
Mais recentemente, após o fatídico 11 de setembro, o aumento do rigor
nos controles de ingresso de estrangeiros nos Estados Unidos da
América ocasionou um momentâneo desvio para a Grã-Bretanha do
movimento migratório de brasileiros antes dirigido aos EUA. Embora os
controles britânicos também se hajam tornado extremamente rígidos nos
últimos tempos, principalmente quanto ao ingresso de brasileiros, o
movimento migratório a partir do nosso país para o Reino Unido tem
também aumentado.
Aliás, um dado ilustrativo demonstra que os brasileiros têm liderado
com folga o número de barrados na Grã-Bretanha. No porto de Calais
foram detidos para averiguação, de maio a julho de 2005, 661
imigrantes de 85 nacionalidades, um terço dos quais brasileiros. Dos
218 brasileiros parados, somente 15% tiveram a entrada no Reino Unido
liberada. Já no terminal turístico de Coquelles, na mesma região, o
quadro é semelhante: no período foram detidas para checagem 310
pessoas, de 70 nacionalidades, sendo 20% brasileiras. Dos 62
brasileiros, só 31% foram autorizados a seguir.
Tais dados atestam que o Brasil é o país com o maior número de
imigrantes barrados no Reino Unido, sendo que estatísticas divulgadas
pelo Ministério do Interior inglês, relativas ao ano de 2004,
mostraram que o Brasil, com 5.180 barrados, liderou, naquele ano, o
ranking das nacionalidades impedidas de ingressar no Reino Unido.
Estima-se que vivam hoje cerca de 35 mil brasileiros no Reino Unido,
compreendidos os que se encontram em situação legal e ilegal.
Na França a situação é um pouco diferente. A taxa de desemprego
chegando a 10 % da população e uma política de imigração bastante
restritiva têm desencorajado os que pretendem migrar para aquele
país. No caso da França, tal como nos demais países europeus, é
praticamente impossível saber com certeza quantos brasileiros vivem
em seu território. Estima-se que hoje lá vivam entre 25 e 30 mil
brasileiros, 10 % deles como imigrantes em situação ilegal.
Outro aspecto interessante do fenômeno da emigração de brasileiros é
o econômico, considerado em termos de remessas de dinheiro efetuadas
pelos brasileiros que residem e trabalham no exterior, para seus
parentes ou para si mesmos, no Brasil. Como é difícil estabelecer
quantos brasileiros há ao certo no exterior, mais difícil ainda se
torna avaliar quanto eles enviam em dinheiro anualmente para País.
As estatísticas do Banco Central registram remessas para o Brasil de
importâncias ao redor de US$ 2 bilhões anualmente mas, provavelmente,
o volume da cifra real que corresponde às remessas é bem maior, pois
as estatísticas abrangem apenas operações cursadas através de bancos
autorizados a operar em câmbio e registradas no Sisbacen-Câmbio. Na
verdade, cálculos mais realistas, feitos em Centros de Imigrantes,
apontam para algo além de US$ 5 bilhões por ano. No Japão, onde vivem
cerca de 280.000 brasileiros, as remessas anuais para o Brasil dos
dekasseguis giram em torno de US$ 500 milhões e da Europa são
enviados, pelos brasileiros, algo em torno de US$ 900 milhões. Nesse
contexto, as remessas, para o Brasil, de dinheiro dos brasileiros que
vivem e trabalham no exterior (em situação legal e ilegal) passaram a
ser, inclusive, um dado significativo do balanço de pagamentos do
País.
Além dos espantosos números da presença de brasileiros no exterior
está a indicar, sintomaticamente, a importância do problema com o
qual nos defrontamos o nascimento, o número e o grau de organização e
atividade de grupos de brasileiros, reunidos em movimentos como o
dos "brasileirinhos apátridas" - que há anos vem atuando, tendo
núcleos espalhados pelo mundo afora - cujas ações tem sido louváveis
no sentido da mobilização da sociedade e do Estado tendente à
reformulação da legislação.
Os dados demográficos e demais elementos apresentados supra dão
conta da dimensão do problema causado pela inadequação da legislação
quanto à nacionalidade dos filhos de pai ou de mãe brasileiros
nascidos no exterior, os quais se contam, atualmente, ao milhares.
Essas crianças herdam dos pais o sentimento de pátria, valores
nacionais, crenças, elementos culturais, hábitos e costumes
brasileiros, ainda que jamais tenham estado fisicamente no território
nacional.
São por natureza efetivamente brasileiras e como tal têm o direito de
serem reconhecidas pela Norma Fundamental.

Hors ligne

#44 2008-02-26 19:17:44

Aninha
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Philbec a écrit :

un dernier détail - selon ce rapport les brésiliens seraient environ 3 millions en dehors du Brésil .... ce qui est finalement peu .. si on considére qu'on estime  y a aujourd'hui 2 millions de français qui sont expatriés ...

Ca dépend. Déjà si tu considères que le Brésil est un pays plus pauvre que la France, où bcp de gens n'ont pas les moyens de se payer le billet pour partir... Si en plus tu penses que de tous ceux qui essaient de partir, une part considérable est renvoyée à la frontière (Angleterre, Espagne...) ou se voit refuser le visa (USA)... Finalement, 3 millions qu'y arrivent, ce n'est pas négligeable.

En plus, ce chiffre n'est qu'une estimation assez fragile. Quand le rapport parle de la somme envoyée annuellement au Brésil par les expatriés, il dit que c'est estimé à 2 milliards de dollars, mais qu'en réalité c'est peut-être plutôt 5 milliards. Autant dire que les autorités ont le plus grand mal à connaître les chiffres.

Ensuite, il ne faut pas oublier que, selon les régions, un nombre assez important de Brésiliens a la double nationalité portugaise, italienne, espagnole, américaine, japonaise... Imaginons un Brésilien qui a la double nationalité portugaise et qui part vivre au Portugal. Il ne sera probablement pas compté comme Brésilien habitant au Portugal, mais comme Portugais.

Bref, le chiffre peut être en réalité bcp plus important que cette estimation, mais il est très dur (voir impossible) de compter avec précision le nombre de Brésiliens habitant à l'étranger.

Là on sort complètement du sujet initial, j'espère qu'il n'y a pas de modération ici sinon on se fera taper sur les doigts... tongue

Hors ligne

#45 2008-02-26 19:53:28

emilie99
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

.... Ah si seulement mon capoeiriste pouvait avoir la double nationalité et rester vivre en France......! lol bon, c'est juste un peu de rêve, car je pense qu'il n'a pas la double nationalité!
mais du coup, si je réfléchis bien, il se peut lorsqu'il va repartir au brésil, qu'il ne puisse pas revenir? je suppose que cela dépendra de ses possibilités financières, du visa,.............. je n'ai jamais eu de relation avec l'étranger, où que ce soit! là, c'est vraiment dur de me faire à toutes ces formalités, en plus du coté sentimental!

Hors ligne

#46 2008-02-26 20:32:55

takoon
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

ten fait pas emilie99 quand un Bresilien veut rentrer en France il y arrive même sans visa c'est pas un problème il suffit de passer par un pays qui fait pas partie de l'Europpe ensuite c'est simple,en train bus ou voiture.... aucun problème...

boa tarde

Hors ligne

#47 2008-02-26 23:54:03

lerolero
Exclu

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Et  dans Globo. online où l on lit décidément quelques perles ( la dernière disait que la Guyane est un terrain vague lol) j ai lu un article sur les prostibulos VIP dans les îles espagnoles de mayorque et ibiza ou sur environ 3000 cadres ( ce ne sont plus des ouvirères du sesxe à leur niveau) du sexe , on recensait  82 % de brésil et les réactions des lecteurs sont parfois amusantes entre ceux qui disent ce n est pas étonnant après que même les brésiliens en règle après deviennent "suspects" et ceux qui disent que le Brésil va dominer le monde . En même temps la grande faiblesse des hommes se placent souvent au dessous de la ceinture...

Hors ligne

#48 2008-02-27 00:10:46

lerolero
Exclu

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Sinon une anecdote de décembre dernier dans le pelô un vendredi soir où quelques capoeiristas faisaient des rodadas devant des touristes dont des scandinaves ou anglo saxons en ts les cas(vu leur blondeur ) avec leur petite marmaille blonde : les capoeiristas prenaient bien soin de montrer les mouvements aux petits  en espérant obtenir une petite récompense des parents ensuite et je voyais mon fils (qui n est pas vraiment blond  mais qui fait couleur locale ) de 6 ans qui s amusait aussi et  aucun d eux n est allé vers lui pour lui montrer .  même sa mère a remarqué  leur attitude non vraiment ce sont des gens assez calculateurs d ailleurs le pelô est devenu irrespirable à cause de ce genre  de comportement intéressé . Un topic leur a rendu hommage d ailleurs (mon petit prend des cours de karaté de toute façon )

Hors ligne

#49 2008-02-27 07:19:06

bahia51
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

moi je comprend les gars ils sont la pour faire de l argent comme n importe quel commercant.

Hors ligne

#50 2008-02-27 12:31:06

emilie99
Membre

Re : Amour avec un capoeiriste de bahia

Oui, et c'est partout pareil, partant du principe que les touristes sont de passage et que s'ils veulent apprendre quelque chose, c'est maintenant ou jamais. Les autochtones ont tout le temps d'apprendre et de découvrir....
Je ne sais pas ce qu'est un pelô, mais il y a aussi les capoeiristes qui voyagent, apprennent et donnent des cours, puis repartent au Brésil parce que là bas, ils enseignent dans des groupes d'enfants des favelas, et qui aident aussi leur famille avec l'argent qu'ils touchent ici.... bon, dans ce monde, c'est demmerde toi, comme tu peux, partout, enfin, moi j'en suis là aussi. et si je savais que quelque part j'ai la possibilité de gagner plus je ferais pareil.

Pour les news, il faut que je me mette au brésilien/portugais, sinon ça va pas le faire! contrairement à ce que je pensais, j'ai toujours des nouvelles... et j'ai toujours dans la tête la formule magique "que ce soit éternel tant que ça dure", ingénue ou immature... j'en sais rien! que serait la vie si on n'avait pas ces quelques instants de flottement, que des emmerdes! alors, un peu de sourires, un peu de chaleur, ça fait tellement du bien!

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2001-2018 abc-latina - Tous droits réservés
abc-latina.com - L' AMERIQUE LATINE sur Internet