Accueil

LE SEIGNEUR DE QOYLLUR RIT'I

(Senor de Qoyllur Rit'i)
Les habitants du district d'Ocongate (Quispicanchis) célèbrent un rite qui a pour symbole extérieur l'image du Christ mais dont l'objet fondamental est l'intégration de l'homme à la nature.

Le rituel, associé à la fertilité de la terre et à l'adoration des Apus (montagnes et en même temps dieux tutélaires), fait partie de la fête des peuples indiens la plus grande Amérique : le Qoyllur Rit'i. La cérémonie principale se déroule aux pieds du mont Ausangate, à 4700 mètres d'altitude et à une température en dessous de 0°. Le rituel consiste en un pèlerinage de bergers, commerçants et curieux qui se réunissent dans le sanctuaire de Sinakara. Selon la croyance, l'Enfant-Jésus déguisé en petit pâtre apparut à un enfant indigène, Marianito Mayta, et ils devinrent amis. Quand les parents de Marianito les trouvèrent revêtus de riches habits ils avertirent le curé de la paroisse, Pedro de Landa, qui essaya de les capturer mais sans succès car la place de l'Enfant-Jésus apparut une pierre. Marianito mourut au même instant et l'image du Seigneur de Qoyllur Rit'i se fixa sur la roche. Actuellement la fête commence le jour de la Sainte Trinité où plus de 10 000 pèlerins grimpent jusqu'à la limite des neiges éternelles. Ils sont accompagnés de danseurs (chauchas, qollas, pabluchas ou ukukus) qui symbolisent les divers personnages mythiques. Les ukukus (ours) sont les gardiens du Seigneur ainsi que des Apus et des apachetas (monticules de pierres déposées par les pèlerins en guise de péchés expiés) et se chargent de maintenir la discipline pendant les actes liturgiques. Un groupe de robustes Queros - habitants de ce qui pourrait être la plus pure communauté quechua du Pérou - déguisés en pabluchas, part en direction des sommets et du mont (6362 m), à la recherche de l'Etoile des Neiges qui est enfermée dans ses entrailles.

Au moment de retourner dans leurs communautés d'origine, ces robustes indigènes chargent sur leurs épaules de grands blocs de glace pour arroser symboliquement leurs terres avec l'eau sacrée de l'Ausangate.

DATE: la 1er semaine de mai à Quipicanchis (département de Cuzco).

 #

 

Facebook