Accueil

TOURISME & VOYAGE au SALVADOR

SAN SALVADOR
San Salvador, la capitale est située à 680 mètres au-dessus du niveau de la mer. San Salvador est la deuxième plus grande ville de l'Amérique Centrale avec plus de 600.000 habitants. Elle fut fondée en 1525 par l'espagnol Pedro de Alvarado. La ville est un mélange d'édifices modernes et d'architecture coloniale, avec de nombreuses places et monuments, des parcs et des centres commerciaux. Dans le centre, sont concentrés les édifices publics les plus importants, comme la Cathédrale Métropolitaine, le Palais National, la Trésorerie Nationale et le Théâtre National. Parmi la grande quantité d'églises coloniales, il faut visiter celles de San Ignacio de Loyola (qui fut antérieurement le sanctuaire de la Vierge de Guadalupe) avec sa façade coloniale, l'église de Juayua et celle de Suchitoto. On peut accéder au parc d'attractions de la Montagne de San Jacinto par un téléphérique, où l'on a une magnifique vue sur la ville. Il y a également une magnifique vue depuis le parc Balboa, qui se trouve à 11 km de la ville. On peut aussi visiter la formation rocheuse, la Puerta del Diablo qui est au sud du parc et qui est à 1.200 mètres de hauteur. 
 
Excursions: depuis San Salvador, on peut faire des excursions par la route à Panchimalco, à 15 Km au sud de la capitale, où vivent les indigènes panchos (descendants des pipiles) qui conservent leurs traditions et leurs tenues typiques. 
 
SAN SEBASTIEN
La ville de San Sebastián est à environ une heure en voiture de San Salvador, elle est célèbre pour ses tissus. La ville est près du lac Ilopango, le plus grand lac du Salvador, ceinturé de montagnes et de volcans. C'est une destination très populaire pour s'adonner à des activités de plein air et des sports aquatiques. Le village montagneux de Ilobasco, au nord-ouest de la capitale est célèbre pour sa beauté et son artisanat. 
 
Les ZONES ARCHEOLOGIQUES
Le Salvador a un grand nombre de sites archéologiques mayas, dont certains datent du 3ème siècle av JC. Le village maya de Joya de Cerén fut enterré sous les cendres volcaniques il y a environ 1.400 ans et est aujourd'hui le Patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO. Près de la capitale, il y a la région de San Andrés, dont les terres fertiles furent établies par les mayas en laissant une trace de leur passé glorieux avec des grands bijoux architectoniques dont l'acropole. Les premiers habitants du Salvador vécurent à Chalchuapa, dans la région Tazumal, à 78 km de San Salvador et ils construisirent cinq centres de cérémonies importants: Pampe, El Trapiche, Las Victorias, Casablanca et les précieuses ruines de Tazumal avec des structures atteignant 30 mètres de hauteur et un jeu de balle où les mayas pratiquaient un original rite sportif. Les autres endroits intéressants sont les restes pré colombiens de Tehuacán, près de San Vicente; les sculptures monumentales de Santa Leticia, près de la ville de San Miguel; et la localité pré colombienne de Quelepa, également à San Miguel.
 
Les PARC & VOLCANS
Il y a plus de 25 volcans au Salvador, bien qu'il n'y en ait que trois qui soient encore actifs: Izalco, San Miguel et Santa Ana (le plus important). Le volcan San Salvador, éteint, se situe aux environs de la capitale. Un autre volcan éteint est celui de Cerro Verde, à l'ouest, qui est dans le parc National Cerro Verde et qui a un très joli lac appelé Coatipeque situé sur le sommet du cratère du volcan. Le volcan Santa Ana, qui fut en éruption pour la dernière fois en 1996, est près de la ville du même nom, où l'on trouve la cathédrale la plus connue du pays. Le Parc National El Imposible est la plus grande réserve écologique du pays et contient une grande variété de faune et de flore, avec de nombreux oiseaux et des animaux sauvages.
 
La COTE
Le Salvador a 320 Km de côtes qui ont des centres touristiques, des plages intactes, des villages de pêcheurs et des paysages fabuleux. Les meilleurs complexes touristiques se trouvent sur la Costa del Sol, facilement accessible grâce à une autoroute moderne.
 

Site salvadorien classé au patrimoine de l'UNESCO:

Site archéologique de Joya de Ceren - 1993

Facebook

 
 
view counter