AMERIQUE LATINE - index    

Forum abc-latina

Discussions sur l' Amérique Latine

Vous n'êtes pas identifié.

  • |

#1 2013-10-09 15:07:38

Marli1201
Membre

La Rosa Blanca, tragédie mexicaine

"Un spectacle remarquable qui allie une mise en scène atypique d’Adel Hakim et une performance admirable de la comédienne Maryse Aubert. Un voyage au cœur du Mexique des années 20, sur fond de révolution"
(Théâtreonline.com)

C'est ce que vous propose l'Espace Magh (Bruxelles) les vendredi 18 et samedi 19 octobre 2013.

Si vous ne connaissez pas encore cette pièce, en voici un petit descriptif:

Bien que le texte date de 1929, la thématique reste d’actualité. Cette pièce nous rappelle qu’aujourd’hui encore, les droits des peuples indigènes sont encore trop souvent bafoués.

Bruno Traven a vécu à Tampico, grand port pétrolier du Golfe du Mexique. Il assista d’ailleurs à la ruée vers l’or noir. Son expérience lui inspire ses romans. Lorsqu’il décède, en 1969, l’état mexicain lui consacre des funérailles nationales.

La Rosa Blanca, dernier bastion agricole d’Indiens Totonaques (peuple Maya de la région Huastèque), se trouve au beau milieu des champs pétrolifères de la Condor Oil Company. Les agents de la compagnie américaine, sur ordre de son ambitieux P.D.G, Chaney Collins, mènent de sourdes intrigues pour venir à bout de la résistance de Yacinto Yañez, le propriétaire de l’hacienda qui s’accroche à la terre des ancêtres où il vit avec ses compadres indigènes comme lui.

Deux visions opposées du monde : d’un côté, celle des instigateurs de la nouvelle société de consommation, du progrès technique, dans un contexte expansionniste porté haut par les lois du marché du pétrole ; de l’autre côté, celle des gardiens d’une tradition ancestrale, liée au travail de la terre, artisanal et pénible, procurant à peine le minimum, mais ignorant l’inégalité sociale. Le processus d’absorption de La Rosa Blanca par la Condor Oil est disséqué, comme dans un documentaire naturaliste, l’ironie du sort en toile de fond. Les personnages n’ont que faire des sentiments qu’ils suscitent. Les grands prédateurs font rire de l’incroyable ingéniosité qu’ils déploient pour arriver à leur fin. Les victimes ont le dos raide et la dignité de ceux qui choisissent leur mort.

Écriture BRUNO TRAVEN | Mise en scène ADEL HAKIM | Avec MARYSE AUBERT | Production THÉÂTRE DES QUARTIERS D’IVRY, COMPAGNIE K-MÉLODIE, THÉÂTRE ARTISTIC ATHÉVAINS, AVEC LE SOUTIEN DU CONSEIL GÉNÉRAL D’EURE-ET-LOIRE ET DU THÉÂTRE DE CHARTRES.

Tarifs
Tarif plein : 10 € sur place / 8€ en prévente
Tarif réduit (Jeunes – seniors – chômeurs – groupes à partir de 8 personnes) : 8 € sur place / 6€ en prévente


Réservations
Laura MÉLARDY
+32 2 274 05 22
reservation@espacemagh.be
Réservations en ligne : http://espacemagh.be/reservation_fr.php

Plus d'infos sur http://espacemagh.be

En espérant vous y voir,

Marli

Hors ligne

#2 2013-11-15 16:36:37

pierrette123
Membre

Re : La Rosa Blanca, tragédie mexicaine

Ca m'a l'air très intéressant !

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2001-2013 abc-latina - Tous droits réservés
abc-latina.com - L' AMERIQUE LATINE sur Internet