AMERIQUE LATINE - index    

Forum abc-latina

Discussions sur l' Amérique Latine

Vous n'êtes pas identifié.

  • |

#1 2006-10-07 22:14:03

cams
Membre

Parlons de l'insécurité

J'aimerais demander aux expats qui vivent au Brésil (peu importe où), ce qu'ils pensent réellement de l'insécurité dans ce pays. Je sais qu'il y a des clichés véhiculés par les médias occidentaux et qu'il ne faut pas tomber dans la parano.
Cela dit, vous qui vivez sur place comment cela se passe ?
Mon inquiétude vient principalement du fait qu'un ami de ma famille qui possédait un hôtel au Vénézuela vient de rentrer en catastrophe en France parce qu'il était harcelé par la mafia locale. Il a revendu son établissement pour une bouchée de pain.
Résultat de sa mésaventure sud-américaine, TOUTE ma famille vit désormais dans la crainte qu'il m'arrive la même chose au Brésil et tout le monde essaye de me dissuader d'y aller.
Leurs inquiétudes sont compréhensibles et je suis à cours d'arguments pour les rassurer, et me rassurer par la même occasion.
Vous qui possédez des commerces, avez-vous déja eu maille à partir avec des voyous ou certains membres du crime organisé au Brésil ? En avez-vous déja entendu parler ? Si vous avez des infos là-dessus, merci de m'en parler car je ne veux pas non plus prendre des risques.
Je vous suis reconnaissant de m'avoir lu et si certains ont des scrupules à en parler publiquement, mon adresse email c'est zidane97@hotmail.com et je suis preneur de toutes les infos que vous voudrez bien me communiquer à ce sujet.
Merci d'avance de ne me dire que la vérité, peu importe si elle est bonne ou pas à entendre. Je ne veux pas idéaliser ce pays s'il ne le mérite pas. Donc évitez de me dire que tout baigne si vous ne le pensez pas, c'est pas ce que je veux.

Un homme inquiet

Hors ligne

#2 2006-10-08 07:54:08

hervebahia
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

quand tu tiens un commerce ou de l argent liquipe circule ,il faut te dire que tu as de grosse chance d avoir des problemes sauf si tu tien un commerce dans une zone securise style galerie commerciale et encore il faut que tu sois discret quand tu rentre dans ton quartier evitez les signe exterieur de richesse, par exemple evite d avoir un gros 4x4 a 200000 reals des trucs dans le genre . tu sera un gringo tu maitriseras pas certaine choses dans les rapport entre bresiliens surtout au debut ,et malheureusement certain renseigne assez bien des personnes de mauvaise frequentation.

Hors ligne

#3 2006-10-08 09:54:00

cams
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

hervebahia a écrit :

quand tu tiens un commerce ou de l argent liquipe circule ,il faut te dire que tu as de grosse chance d avoir des problemes sauf si tu tien un commerce dans une zone securise style galerie commerciale et encore il faut que tu sois discret quand tu rentre dans ton quartier evitez les signe exterieur de richesse, par exemple evite d avoir un gros 4x4 a 200000 reals des trucs dans le genre . tu sera un gringo tu maitriseras pas certaine choses dans les rapport entre bresiliens surtout au debut ,et malheureusement certain renseigne assez bien des personnes de mauvaise frequentation.

Dois-je en conclure que le racket des commerçants existe bien au Brésil ?
J'aimerais ouvrir un bar chic dans un des quartiers suivants : Barra da Tijuca, Ipanema, Leblon ou Lagoa. J'envisage également de vivre le plus près possible de mon commerce de façon à éviter le plus possible d'attirer l'attention. Et dans mon bar bien évidemment j'envisage d'embaucher 1 ou 2 personnes pour la sécurité. Mais malgré cela je n'arrive pas à rassurer les gens autour de moi tellement ils ont peur de l'Amérique Latine.
Mais si comme tu dis, ceux qui tiennent des commerces où l'argent liquide circule, ont de grosses chances d'avoir des problèmes alors comment parvenez-vous à vivre sur place ? Je parle notamment des français (et des étrangers) qui ont des restaurants, des bars ou des hôtels/pousadas, etc...
Et comment font tous les commerçants cariocas ? La pègre locale rackette t-elle les commerçants qu'ils soient étrangers ou locaux ?

Hors ligne

#4 2006-10-08 13:33:21

jeanmarc
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

cams a écrit :
hervebahia a écrit :

quand tu tiens un commerce ou de l argent liquipe circule ,il faut te dire que tu as de grosse chance d avoir des problemes sauf si tu tien un commerce dans une zone securise style galerie commerciale et encore il faut que tu sois discret quand tu rentre dans ton quartier evitez les signe exterieur de richesse, par exemple evite d avoir un gros 4x4 a 200000 reals des trucs dans le genre . tu sera un gringo tu maitriseras pas certaine choses dans les rapport entre bresiliens surtout au debut ,et malheureusement certain renseigne assez bien des personnes de mauvaise frequentation.

Dois-je en conclure que le racket des commerçants existe bien au Brésil ?
J'aimerais ouvrir un bar chic dans un des quartiers suivants : Barra da Tijuca, Ipanema, Leblon ou Lagoa. J'envisage également de vivre le plus près possible de mon commerce de façon à éviter le plus possible d'attirer l'attention. Et dans mon bar bien évidemment j'envisage d'embaucher 1 ou 2 personnes pour la sécurité. Mais malgré cela je n'arrive pas à rassurer les gens autour de moi tellement ils ont peur de l'Amérique Latine.
Mais si comme tu dis, ceux qui tiennent des commerces où l'argent liquide circule, ont de grosses chances d'avoir des problèmes alors comment parvenez-vous à vivre sur place ? Je parle notamment des français (et des étrangers) qui ont des restaurants, des bars ou des hôtels/pousadas, etc...
Et comment font tous les commerçants cariocas ? La pègre locale rackette t-elle les commerçants qu'ils soient étrangers ou locaux ?

Bonjour

l agression ou vol a main arme au commerce existe bien au Bresil , mais je ne connais pas l extorsion par le crime organise du genre mafia ...
le seul risque serait l agression dans le but de te depouiller de l argent reçu .
Dans les quartires que tu cites , il y a moins de risques mais il existe quand meme .
En ayant deux gardes comme tu veux le faire ,le risque tombe pratiquement a zerro , mais malgres cela il faut faire attention .
pour vivre sur place .....
ne montre jamais un signe exterieur de richesse , du genr voiture de luxe , montre en or etc etc et il n y auar jamais ou presque jamais de problemes , il ne faut pas en faire une parano .
j ai 26 ans de bresil et je n ai jamais ete agresse pourtant  bien souvent je transportes des valeurs tres importantes ...
En cas d agression , il ne faut jamais reagir ...
J ai des amis qui ont ce genre de bar de luxe ou piano bar  , ils n ont jamais ete agresse jusque maintenant , pourtant le bar est dans la rue a Ipanema et l autre etait dans le centre ville de Rio ( rua do ouvidor ) d autres ont un bar dans les shoppings centers ( barra shopping )
aucun probleme jusque a ce jour
 
a bientot
jean marc / rio de janeiro

Hors ligne

#5 2006-10-08 20:08:54

cams
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Merci beaucoup Jean Marc pour ta réponse rapide et clair comme d'habitude. Ton témoignage m'a redonné un peu confiance.
J'aimerais quand même que toutes les personnes qui ont possédé, possède ou connaissent quelqu'un qui a un commerce au Brésil, me fasse part de leur avis sur le sujet car un seul avis ne peut suffire pour se faire une idée définitive.
Je compte sur vous messieurs et dames.

Hors ligne

#6 2006-10-09 17:59:04

jeanmarc
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

cams a écrit :

Merci beaucoup Jean Marc pour ta réponse rapide et clair comme d'habitude. Ton témoignage m'a redonné un peu confiance.
J'aimerais quand même que toutes les personnes qui ont possédé, possède ou connaissent quelqu'un qui a un commerce au Brésil, me fasse part de leur avis sur le sujet car un seul avis ne peut suffire pour se faire une idée définitive.
Je compte sur vous messieurs et dames.

Bonjour

Chicobrasil et Smarty ..svp donnez votre avis a Cam

a bientot
jean marc/ rio de janeiro

Hors ligne

#7 2006-10-09 19:19:31

cams
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

merci Jean Marc. C'est valable pour les autres aussi. Il y a près d'une centaine de personnes qui ont lu ma demande et jusque 2-3 réactions ? Voyons messieurs et dames, un effort, c'est vraiment important pour moi d'avoir vos messages.
Les messages sont beaucoup plus nombreux pour l'immobilier et autres propositions commerciales, ce qui est bien aussi. Mais parfois il faut aussi penser à aborder des sujets plus délicats.

Merci

Dernière modification par cams (2006-10-09 19:21:23)

Hors ligne

#8 2006-10-10 12:44:01

luna
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

C'est vrai qu'il 'y a pas foule ;-)...je vais tâcher d'apporter mon grain de sable ...

Concernant maffia et rackett de commerçants, jamais vu ni entendu parler... développement assez improbable, étant donné que si l'on parle de maffia... italienne, japonaise, etc...on parle aussi d'organisations très anciennes,implantées depuis des générations, discipline et structuration hiérarchique de fer...comportement pas franchement naturel chez le brésilien de la rue ;-)...même le proxénétisme est une pratique très rare, la prostitution plutôt un fait familial, les dames sont indépendantes...

Non, cela se trouve plutôt ds les réseaux du pouvoir, et les blanchiments d'argent concernent de préférence dessous de table et ventes d'actions que caisse des bars...à mon avis tu es hors budget, tu peux dormir sur tes deux oreilles ;-)...

A Rio, je ne mets pour ainsi dire jamais les pieds à Ipanema...rien à dire de spécifique, donc...Rio, c'est plutôt pour y travailler, faire des cures de ciné, laisser mes filles dévaliser les camelots de moults stylos fluos clignotants horribles , sorties nocturnes surtout Lapa (gros faible pour ce quartier...), éventuellement un tour au jardin botanique (sublime...), le tout en jean chinelos et métro...en regrettant que finalement le Guggenheim ne se soit pas installé ds la baie de Rio...;-)etc...
Bref, je m'y sens comme dans nimporte quelle métropole, ni plus ni moins...avec à peu près autant de chances de tomber sur un pickpocket ds ce métro que ds celui de Paris...et plutôt mieux à Rio côté population qu'à Liverpool, Marseille ou même le quartier des halles à 3 heures du matin...pour être tout à fait sincère.
Poussant même le vice jusqu'à photographier du côté de la gare routière...jamais été embêtée, même à l'époque des gros zooms voyants et boîtiers métal, sauf par la scoliose, les mômes du quartier "tu fais quoi, tu fais quoi?", et le monsieur qui veut offrir un café (ce qui reste ma foi très civilisé, l'invitation est déclinable!)

Dans les zones touristiques, plus de risques de vols sacs portefeuilles, logique, mais ce sont aussi les quartiers les plus sécurisés et sécurisables...donc, pas de paranoïa inutile...Sobriété et intégration aident grandement à la sérénité, 100 % d'accord...là comme ailleurs...Mieux vaut laisser partir le sac que la vie, question de priorité...l'A lat est nerveuse sans doute, les armes banalisées depuis l'existence du territoire...un peu le lot des conquêtes et de la guerre du sol... mais phénomène complètement dérisoire au Brésil, comparé avec Paraguay, Ciudad del Este, Bogota, Mexico...

Un bar de nuit comporte des risques, où qu'il soit...choix personnel.
Ceux de la nuit, de l'humeur des piliers de bar chics ou moins chics crampons ou pas...un videur n'est pas superflu pour un établissement d'une certaine taille et standing, à moins d'un immense sang froid et quelques années de pratique d'un art martial quelconque...c'est vrai...à Nice comme à Ipanema. (D'ailleurs, quid du chapitre violence urbaine à Nice...quid de l'Afrique du nord, du sud, de l'indonésie, de NY, de, et de...?!!! je ne comprends pas très bien la focalisation grossissante capricieuse des médias sur certains points géographiques, ou je n'aime pas ce que je crois comprendre...lequel de nos médias répertorie avec autant de zèle et de tapage les chiens écrasés, le vol de voitures,le viol, la drogue et le meurtre entre voisins en France ou UK?!!)

Par contre, vigilance sur les réseaux de la drogue, ds un bar un peu chic et nocturne...pas franchement à l'image des vendeurs de maconha ni même de crack ds ce contexte...plutôt de vrais clients, réglant leur note poliment...une vraie pègre, parfaitement apatride, et à grand succès au Br...à plus forte raison s'il s'agit un public jeune, ou adolescent. Plus le quartier est touristique et aisé, meilleur est le point de vente...les gens viennent pour "s'éclater", donc...Reste que ne pas y prêter attention est un bon moyen de fermer un bar et d'avoir des problèmes judiciaires graves, sans même aborder les autres considérations...ça arrive...


En guise de témoignage personnel sur sécurité provinciale ;-)...étant donné mon incapacité congénitale à fermer une porte à clef quand je pars me ballader, le contenu informatique fourni de mon domicile, mon excellent et unique chat de garde, la taille du terrain et sa tranquillité...je pense que mathématiquement j'aurai du être cambriolée 2 ou 3 fois sans effraction ces dernières années...et violée et assassinée entre 5 et 10 fois en prenant des bains de mer sur la plage à minuit, si l'on se réfère aux rumeurs...mais bon...je m'en suis sortie avec vol de turma da monica par un copain d'école ds la chambre de ma fille...ça peut aller...il s'est fait disputer par sa maman, justice est faite...;-) et ma femme de ménage n'a même pas été fichue de piquer les bagues que je laisse consciencieusement traîner partout...On ne peut pourtant pas dire que j'y mette de la mauvaise volonté!

(En revanche, si les "quelques" possesseurs de rotweillers/chiens de garde du coin pouvaient les enfermer un peu mieux, et éviter qu'ils ne se balladent, ce serait le bonheur...la seule chose qui m'angoisse le soir...c'est de tomber nez à nez avec un de ces gentils molosses échappé de son jardin...si ça continue, je vais finir par pratiquer la violence à main armée sur chien anthipathique, bouh...cqfd.)

Annexe...la ville en tête des pourcentages de criminalité au Br, ce n'est ni SP ni Rio, mais Recife...petit plaidoyer en passant pour la pauvre SP,avec ses problèmes certes, mais aussi une des plus grosses villes du monde, particulièrement bombardée de reportages tapageurs ces dernières années!!!...au secours...

A qui profite le crime, comme dirait ma voisine...

Hors ligne

#9 2006-10-10 13:53:10

hervebahia
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

je parle pas de mafia organise mais plutot de petit truand qui te mettent un revolver sur la tempe ^pour prendre la caisse .... moi j ai arrete le commerce au bresil a cause du risque .au bresil il faut se cachez quand on a un bon niveau de vie par exemple je deconseille une voiture cabriole  c est agreable mais dangereux, quand on a des enfants il faut faire hyper gaf ,la grande mode c est de s attaquer au proche pouir paye rancon. vous seriez peut etre etonne si je vous disez que dans certaine region du bresil disont le nord est on peut  tue un homme  pour une bouteille de wisky . c est pas du cinema.et pourtant j aime beaucoup les bresiliens mais il faut savoir qu au bresil tout est vraiment possible  le pire comme le meilleur.

Hors ligne

#10 2006-10-10 15:56:58

Alexrio
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Oi!

ça fait à peine deux mois que je vis à Rio, donc je ne peux te donner mon avis sur la "réalité". Mais j'ai toujours été surpris par la généralisation qu'on faisait d'un pays. Certes Rio peut être violent, mais aussi le contraire! Tu peux trouver que tu n'es pas libre dans tes mouvements à comparaison de Paris, surtout au début car tu ne connais pas grand chose (et puis il y a les mythes!). Mais aussi le plus libre du monde lorsque tu vas prendre un chopi ou un jus de fruit dans un endroit "glauque".

Je vois souvent dans des endroits incroyables où il ne faut pas montrer sa CB ou son fric, voir des brésiliens sortir la Golden ou un paquet de reals le plus naturellement possible! En plein centre ville dans des endroits comme Sahara (cnetre populaire) je vois circuler l'argent.

Je ne dis pas qu'après il ne se font pas braquer ou "asaltar"; mais c'est étonnant tout de même qu'ils ne prennent pas des précautions comme nous les étrangers!

Tout ça pour te dire que ce n'est pas parce que une personne a eu une mauvaise expérience qu'il faut arrêter de bouger ou se lancer dans une entreprise, surtout si tu sais que tu peux gagner. Je pense simplement qu'il faut faire des "provisions", si jamais tu te fais asaltar, rebondir et ne pas laisser tout tomber!

Abraços

Alex

Hors ligne

#11 2006-10-10 16:13:56

hervebahia
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

quand tu montes en voiture au bresil pourquoi tu fermes systemetiquement les portes a clef et que tu allume la clim et que tu fermes toutes les vitres? c est pas de la parano dans une grande ville estce que tu peut te promener avec ta femme main dans la mains sur le bord de la plage a minuit par exemple? a rio je sais pas mais a salvadore recife ... personne ne fais ca pourquoi ? en faite tu dois faire attention parceque tu ne peut pas avoir les meme reflexe qu en europe .le bresil est reste ,d un certain cote sauvage .les probleme du bresil sont les memes qu en europe sauf qu ils sont amplifie demesure comme le pays.encore une chose les bresilien sont souvent d exelent comediens ,ils sont assez theatrale un peu a l italienne mais en beaucoup mieux.... et les gringos se font souvent avoir ainsi que les bresilein eux meme surtout ceux du sud .mais c est pour cela que je les aiment surtout quand ils font des improvisations ...

Hors ligne

#12 2006-10-11 05:30:35

Mike
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Ne viens surtout pas résider ou ouvrir un commerce dans la zona norte de Rio.
Fais absolument tout dans la zona sul [Ipa Leblon Gavea Jardim Botanico en priorite].
Je viens de passer 6 mois en zona norte [Bonsucesso], je repasse en zona sul heuresement, et j en ai des choses a raconter.
Les premiers mois sans problemes, puis au fur , les derniers moments ont été bien sinistres...
Si tu restes dans les quartiers que j ai mentionné, aucun probleme tu vas kiffer
A + CAMS

PS: Si il ya des cariocas de la zona norte sur ce forum [Penha Olaria Ramos Bonsucesso Madureira Iraja Guadalupe Pavuna Grajau Tijuca ...etc..etc], je suis sur a 100% qu ils ont tous quelquechose a raconter.

Dernière modification par Mike do Leme (2006-10-11 05:33:23)

Hors ligne

#13 2006-10-11 14:37:09

Alexrio
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

C'est quoi les "choses" à raconter?

Hors ligne

#14 2006-10-11 16:38:08

hervebahia
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

je connais beaucoup de bresilien qui aimerez quitte les grands centres urbain pour s installez dans de petites ville qui sont beaucoup plus tranquille cote delinquance mais ils ne peuvent pas  because pas de travail pour eux , les ecoles pour les gosses pas forcement bonne, pas forcement d hopitale etc .... par contre pour celui qui veut s installer avec un budget de 150000 real et faire du commerce il y a dans les petites villes touristique style lencois de tres bonne opportunitee par exemple pour lencois il y a pas de boulanger il y a pas de paderia nada!!!! et pourtant il y a un marche qui existe ,pas de delinquance ... beaucoup de touristes .

Hors ligne

#15 2006-10-11 17:01:50

luna
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Excellente question, j'adhère ;-)...et aussi, un commerce de quoi? (bijouterie ou marchand de glace, pas tout à fait les mêmes risques ni le même équipement...du reste pas le même métier du tout, même si  commerçants!)

Autre chose...au risque de déplaire...comme je le disais sous une autre forme précédemment...
1°) je ne connais pas de grande ville sans son cinglé serial killer ni ses voleurs de portefeuille...le risque n'est jamais nul...effet papillon du genre humain...variable selon contexte socio économique...Moscou bcp plus que Paris...et Rio bcp plus que Vienne...ok...de là à arrêter de respirer,d'entreprendre, il ne faut pas exagérer...à plus forte raison si l'endroit est choisi délibérément...normalement on a pris le tps de peser un certain nbre de choses...

2°) je trouve que les expatriés français ou non, ont souvent l'art et la manière de s'attirer spécifiquement   des ennuis au Brésil (pas tous! sorry pour les autres ...)...de vivre en ghettos et de débarquer tout éblouis de leur nouveau pouvoir d'achat...1500 euros = plus de 4000 reals, un  haut salaire...d'où ostentation casi fellinienne parfois, et promenades en voitures qui représentent le prix de construction de 25 maisons populaires, c'est énervant...même moi ça m'énerve...et je suis plutôt pacifique,zen, pas pauvre,je ne dépouille personne...une  bête punto, même neuve, ou une land rover sale et d'occasion pour les campagnards ;-) ouvre mieux ses fenêtres, qui sait? (quoique ça dépend, les miennes ont du mal à fermer, c'est embêtant quand il pleut)...sérieusement...il y a des destinations plus paisibles pour collectionneurs de voitures...
(voiture à Rio, ceci dit...je laisse tomber pour le métro ou le taxi le soir...ça m'énerve, sinon...c'est vrai que je ne sais pas trop ce qui se passe aux feux rouges...ceci dit l'ami zé laisse son bras à la fenêtre...carioca de 50 ans et pas l'air si angoissé ds la fusca new design à crédit popular et passe partout à l'alcool...alea jacta est, la clim ça l'enrhume, quoi faire...?!)
Ouvrir une boutique de fringues, même chic n'implique pas de verser quotidiennement de l'acide sur les bobos sociaux...?!

3°)l'intégration, ds une telle fracture  sociale c'est très important...ce n'est pas une fracture réductible à riche/pauvre, mais surtout très relationnel...reproduire systématiquement ce que les gens ont pris en grippe depuis des années (les brésiliens aussi ont souvent leurs petits à priori naïfs...corrupto = grosse voiture et système d'alarme...mais pas gente boa...ds ce cas, mieux vaut assumer et se doter aussi du garde du corps assorti...comme les ambassadeurs qui ne peuvent pas faire autrement...sinon, il se trouve que faire ses courses en vélo ou mercedes, ce n'est pas du tout pareil, aux yeux de la boulangère...et sans grand rapport avec le contenu du compte en banque, finalement...avoir l'opportunité de faire connaissance, c'est sympa, aussi...le meilleur système d'alarme étant encore le voisin copain...)
ça vaut peut-être la peine de s'asseoir et réfléchir...

4°)Brésil et Europe, problèmes rien à voir...à commencer par leur histoire, et le temps et les mentalités ne se tournent pas comme les pages d'un livre...l'europe n'a jamais été  une colonie,un fournisseur de matières premières,  ni une terre d'esclavage, par exemple...une paille...sans rentrer ds les détails...ce n'est pas si vieux...et pour compléter, tous les gosses ont encore un grand père et des parents qui ont connu les années militaires...de l'un ou l'autre côté de la barrière...mais c'en est une grosse...belle et bien transmise...violence incluse.

5°)Il y a des milliers et des milliers d'endroits urbains ou ruraux au Br...je l'ai pas mal arpenté, pas pour des raisons touristiques, y compris et surtout ds des coins misérables ...mais ds universités, entreprises, administrations... des millions de gens  y travaillent... simples, gentils ou grognons et pénibles ou drôles, mais...je ne sais pas quelle tête ferait le   papi qui répare ses filets de pêche si on l'assimilait à un séquestreur d'enfant ou à un trafiquant d'organes...ni la caissière du supermarché...ni le moniteur de voile...ni le récoltant d'ananas...à mon avis très fâché...de même que je ne vois pas bien de quelle sorte de comédie il s'agit (raccolage pour les restos, forcément, c'est leur métier...attrapper les gens par la manche!! ), encore ce que sauvage veut dire...(et d'abord, j'aime pas Rousseau...!) instinctif, peut-être?...

Par contre, un peu de respect attire le respect...de façon quasi magique...c'est...instinctif...pas systématique certes, mais 80 % de chances de ne pas avoir d'ennuis, c'est déjà mieux que 0 %...après, bon...c'est vrai que tout arrive, y compris des avions qui s'écrasent...comme disait je ne sais plus qui, le plus gros risque ds la vie, c'est de mourir! mais là, ça dépasse mes compétences ;-)

Peut-être faut-il commencer par apprendre à dire: "l'autre jour, à tel endroit, quelqu'un s'est fait tuer pour une bouteille de whisky"...et non pas "au brésil, on se fait tuer pour une bouteille de whisky"...?

Oui, ça arrive...comme quoi l'alcool fait des ravages...ça fait aussi partie des problèmes du brésil...ça a été toute une stratégie pour en finir avec les communautés indiennes d'ailleurs...bon, et après?!

Sur le port de lorient aussi l'autre jour...dangereux, la bretagne...attention aux chalutiers, ne pas passer à moins de 500m...ils sont bourrés...en plus ils tuent leurs femmes, parfois...quoi d'autre? boycott mondial du cabillaud?!!!!....Gloups...

Hors ligne

#16 2006-10-11 19:02:13

Re : Parlons de l'insécurité

Luna ... Je t'adore !!

Enfin je vais rajouter ma pierre à l'édifice ... L'insécurité sur la Zona Sul est tres peu sensible, je m'y ballade depuis 5 ans et il ne m'est jamais rien arrivé. Je me ballade tous les jours avec I-pod, G-shock et autres futilidades bourgeoises sans problemes que ce soit à pied, en vélo ou en voiture (fenetre ouverte quand la chaleur le permet).

Comme j'ai passé 15 jours à Brooklyn (station Cypress Hill exactement) et il ne m'est rien arrivé alors que je rentrais tous les soirs en pleine nuit.

Je me rapelle d'une anecdote de Brooklyn oú deux latinos gigantesques voulaient me braquer vers 2h-3h du mat alors que j'étais seul. Quand je leur ai parlé en Espagnol en disant que j'arrivais pas à faire un PCV vers la France, ils m'ont aidé à faire le PCV et m'ont ramené chez moi ... Parce que le quartier était dangereux ...

J'ai fait mon lycée entre Barbes et Pigalle, pareil pas de soucis ...

Par contre je me suis fait braquer avec arme à feu à l'appui sur les Champs-Élysées en plein jour un samedi ... Donc l'insécurité c'est plutot relatif ...

Je dirais que Rio est plutot tranquille voir paisible pour ce qui est du coté A de la carte postale (dixit Mike "Boladão" big_smile).

Comme tu arrives à avoir des bonnes ristournes en payant en liquide, je me ballade parfois avec de grosses sommes en liquide pour acheter du materiel ou payer des ouvriers ... Sans soucis.

Cams, à mon avis, tu devrais faire écouter ton intuition et ne plus écouter ta raison ou les autres ...

Notre société valorise assez peu l'intuition, alors que c'est un élément de décision souvent essentiel pour notre "chemin".

Quoi qu'il arrive : bonne chance!

Hors ligne

#17 2006-10-11 19:03:17

hervebahia
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

ok je suis d accord avec  toi luna pour certaine choses notament sur le comportement de certain europeen  .certain d entre eux parcequ ils ont 5000 real en poche pour leur vacance il se la joue miliardaire . je pense que les touristes ne sont pas trop touchez par la violence parcequ ils restent souvent dans les lieues bien securise enfin a part les vol a la tirre, par contre quand tu vis au quotidien c est quelque fois chiant de se dire je peut pas allez me promener tranquille  apres un resto a 22 heure sur le bord d une plage ! l attaque des bus je l avais oubliee mais c est tres frequent a salvador il y a au moins un mort par mois dans les bus . j ai vecu une de ses attaque qui heureusement c est bien passez pas de mort ni blesse quelque real en moins dans la poche.au mois de juin de cette annee le voisin de ma belle mere c est fait tue par un de  s est voisin parceque la musique etait trop forte....le tueur etait flic....il y a eu une gros rassemblement populaire pour demander que la justice soit faites...j affirme que tu peut trouvez des gens pour flingue une personne et le prix a paye et une   bouteille de wisky. ont peut  trouvez c est gens dans certain endroit dans cezrtain quartier .

Hors ligne

#18 2006-10-11 19:20:21

swing73
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

je suis plutot de l'avis de hervebahia
l'autre jour un portugais c'est fait tuer sur la plage pour son sac à dos
un bus de touriste s'est fait dépouiller etc.....
on peut effectivement eviter l'insécurité en prenant des gardes du corps pour ouvrir un commerce  ne pas aller dans certain quartier voiture blindé etc....
c'est quand même l'horreur
j'ai vecu à paris de jour ou de nuit jamais un probleme ! a lisbonne pareil ! a madrid aussi

Hors ligne

#19 2006-10-11 22:59:09

luna
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Merci Pierre!
Je n'osais pas parler de loi karmique, d'intuition ni de perception j'avais peur de me faire agresser pour hors sujet ;-)...mais j'en pense tout autant...

Je veux bien une invitation pour l'ouverture du bar...même si je n'ai toujours pas de solution pour fermer la fenêtre d'une moto...rougeur et confusion...je rentrerai à pied si je n'ai pas la flemme...sinon je prendrai un maudit taxi éventuellement faux et conduit par un égorgeur...tant pis...par contre la sieste sous le coqueiro c'est niet...les noix de coco, ça tombe...et ça, c'est une certitude absolue...

Je pourrais aussi vous parler d'un ami avec qui j'ai eu l'immense joie de traverser Asuncion sous les balles, dans une voiture remplie de sacs de sable (et non, je ne sais plus qui tirait, gentils ou méchants, de toutes façons tout le monde tirait...ça simplifie...pas directement visée,ma mégalomanie n'a pas franchi le seuil...mais il y avait quand même suffisamment de balles pour se sentir concerné et menacé ds sa sécurité personnelle... tout ça pour dire qu'il y a vraiment des gens qui traînent nimporte où, y compris en A.latine...quelle idée...et d'autres qui choisissent nimporte quel moment pour arriver à l'aéroport...) Bref, ce crétin est mort d'une chute de cheval par une belle journée bucolique il y a peu de temps...j'étais très triste...

Voilà pour la parabole ;-)...je confirme, tout arrive...ou pas, d'ailleurs...

(Euh, non...ça n'était pas le far west 1850, juste un bazar d'il y a 4 ou 5 ans, à propos de je ne sais plus quelle malversation juteuse de je ne sais plus quel ministre 2 neurones...juste...histoire d' échanger quelques catastrophes...)

Hors ligne

#20 2006-10-12 06:17:27

Alexrio
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Zona Norte? A éviter alors?

Mais on trouve des Favelas dans tous les quartiers n'est-ce pas? Sur le beau paysage d'Ipanema, la fameuse montagne en face après Leblon je vois des milliers de petites lumières (magique), il paraît qu'il s'agit de la plus grand Favela au Monde! (à vérifier aussi, parce que les brésiliens te disent que tout est plus grand au monde chez eux!).

swing parle d'un malheureux jeune portugais de 19 ans qui s'est fait tué à Copacabana en plein jour. En lisant O Globo, je constate que ce jeune homme a couru dérrière le voleur et l'a même rattrappé. Ce dernier a sorti son couteau et hop, le Pauvre! Le voleur était drogué, visiblement il y a des masses dans les plages, pauvres types prêt à tout pour avoir sa drogue. Mais pourquoi le jeune homme n'a pas pris ses précautions? pour un appareil photo! perdre sa vie comme ça! Absurde!

Bien sûr ça rempli la une des journaux portugais et a encore alimenté la psychose. Du coup ils ne viennent plus. Et ce qui viennent on les reconnaît tout de suite, ILS ONT PEUR! Je pense vraiment que plus on montre qu'on a peur, plus on est une victime en puissance. Donc conseil d'un ancien routard : NE MONTRER JAMAIS QUE VOUS AVEZ PEUR, faire attention et puis si vous êtes victime donnez tout sans manifester votre colère. Et tout (ou presque) se passera bien!

ABraços

Alex

Hors ligne

#21 2006-10-12 12:55:46

jeanmarc
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Alexrio a écrit :

Zona Norte? A éviter alors?

Mais on trouve des Favelas dans tous les quartiers n'est-ce pas? Sur le beau paysage d'Ipanema, la fameuse montagne en face après Leblon je vois des milliers de petites lumières (magique), il paraît qu'il s'agit de la plus grand Favela au Monde! (à vérifier aussi, parce que les brésiliens te disent que tout est plus grand au monde chez eux!).

swing parle d'un malheureux jeune portugais de 19 ans qui s'est fait tué à Copacabana en plein jour. En lisant O Globo, je constate que ce jeune homme a couru dérrière le voleur et l'a même rattrappé. Ce dernier a sorti son couteau et hop, le Pauvre! Le voleur était drogué, visiblement il y a des masses dans les plages, pauvres types prêt à tout pour avoir sa drogue. Mais pourquoi le jeune homme n'a pas pris ses précautions? pour un appareil photo! perdre sa vie comme ça! Absurde!

Bien sûr ça rempli la une des journaux portugais et a encore alimenté la psychose. Du coup ils ne viennent plus. Et ce qui viennent on les reconnaît tout de suite, ILS ONT PEUR! Je pense vraiment que plus on montre qu'on a peur, plus on est une victime en puissance. Donc conseil d'un ancien routard : NE MONTRER JAMAIS QUE VOUS AVEZ PEUR, faire attention et puis si vous êtes victime donnez tout sans manifester votre colère. Et tout (ou presque) se passera bien!

ABraços

Alex

Salut Alex

LA phrase d un journaliste Allemand " le Bresil est un pays ou le riche meurt de peur et le pauvre meurt de faim ..

mais il y a une parano sur le Bresil alimente par la presse internationale  la tv et journaux ..
le cas du jeune Portugais je suis venu 15 mn apres l assassinat  , il a courru derriere l agresseur ce qu il ne faut jamais faire ! il etait 8h30 du matin .

a bientot
jean marc

Hors ligne

#22 2006-10-12 13:44:40

luna
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Oui, on constate souvent que pour se faire délibérément défenestrer, il faut parfois y mettre de la bonne volonté... ds les conflits les torts sont toujours partagés, dixit françoise Dolto...;-)

Ceci étant...j'ai toujours et depuis longtemps trouvé les brésiliens majoritairement calmes, gentils et prévenants...dotés de pas mal d'humour et de relativisation (à outrance quelquefois...ça frôle la résignation), gage d'intelligence  manifeste selon mes critères persos...la france râle énormément...un sport national...force m'est de le constater de manière déprimante à chaque fois que je monte ds un avion...s'il ne fait ni trop chaud ni trop froid, c'est donc que les tomates sont trop dures, ou que le pilote refuse odieusement d'entasser les 10 berimbaos et les chapeaux de coupeur de canne à l'avant ou de transformer les toilettes en placard...ouf...quelle agression...dieu sait si j'aimerai penser le contraire...mais le moins que l'on puisse dire c'est que l'on ne nage pas ds le tudo bem...chacun ses petits défauts...

Rien n'est blanc ou noir, MAIS...pas de guerre civile, de mines antipersonnelles, de typhons, de tremblements de terre, d'attentats (assez efficace et imparable, comme meurtre sur voie publique...), on recommence même à avoir le droit de penser...à priori en amélioration, jusqu'à nouvel ordre...(ceci dit, même ds ces sales années, c'est tout de même resté le pays le plus "paisible" du continent...il doit bien y avoir une raison profonde...) le tout allié à des richesses naturelles fabuleuses...aux dernières infos, il semblerait que nous ayons été chassés du paradis terrestre, j'ai donc renoncé à chercher l'adresse, et j'aime bien la vie au Brésil...Rio effectivement un bon compromis entre ébullition tertiaire et apéro sur la plage...
Super ville...si je n'y vis pas,c'est plutôt la faute des petits papillons et des singes qui se balladent ds la campagne que celle des tueurs à gage...on s'attache...(aux papillons, bien sûr).

Pour consoler ceux qui ne trouveront pas à se loger à Ipanema ni Leblon ou qui aiment bien belleville...ou ce genre d'envers de carte postale qui a aussi son charme ;-)...
Le centre/central est à craquer même ds les recoins...si j'avais écouté la dame de l'aéroport la première fois, je n'aurai jamais mis les pieds à Lapa...perdant du même coup une partie de la substantifique moëlle de Rio...il paraît que "c'est un quartier à éviter, surtout la nuit" ,bref, au moment où ça devient intéressant!!! (y vivre, bon...si l'on aime le mouvement permanent de bastille pigalle clichy strasbourg st denis, yes...) On trouve de tout côté bars...du branché murs en brique coloniale beaux comme ceux d'un musée, au hall de bière le plus crado...goinfrerie musique théâtre et cie avec ou sans concept...qu'est ce qui est dangereux à Lapa? la culture?!...les prostituées?! (association fréquente d'ailleurs...je vais réfléchir à la question ;-)...) En tous cas, après quelques skol la vigilance n'étant pas au mieux;-) gloups...et bien...rien...Quant à la drogue, il semble que le relationnel se gâte quand on en achète, mais on ne m'enlèvera pas de l'idée qu'il s'était déjà gâté en amont...rewind...un non merci avec sourire, comme aux ventes de cuisines par téléphone m'a tjs suffit, et jusqu'à preuve du contraire...en bon shadock, je campe sur mes positions...

Laranjeira...très décent comme quartier basique...?! ou bien? librairies bouquinistes nike vraies et fausses linge de maison café thé chocolat glacé (super chocolatier! après garoto et surtout nestlé da Bahia, chouette!)...accès rapide à centre névralgique, immobilier abordable...sinon, hôtel propre, pas cher, spacieux,ni tapis rouge ni voiturier, mais  sonnette portier de nuit, patronne gentille surmaternante qui veut absolument caser sa tisane en cas de maux de gorge (pas de substances toxiques, j'ai goûté pour faire plaisir, beurk...) et service de baby sitting par la même mamie inclus (pas d'enlèvement, mais gavage de bonbons hors normes révoltant pour le même prix,rebeurk...)...la banca de revistas bien fournie ouverte tard le soir...sûrement pas de quoi épouvanter un marseillais de la cannebière...ni un parisien du 18e...infiniment plus tranquille...
j'y ai même accru mon patrimoine en achetant un super exemplaire du voyage au brésil de J.de léry 5 reals sur le trottoir...;-) hop!  comme quoi, le pays de cocagne est bien là où l'on en a le désir et fonction du désir...

Je suppose que tout français a les moyens d'acheter du paracétamol en cas de dengue, les vieux pneus sont cantonnés pas mal de km plus loin, et comble de la banalité, la principale cause de mortalité au brésil reste la circulation routière et la seconde le cancer...

En fait, le problème, c'est que je ne vois pas vraiment le problème...pas celui là, en ts cas...

Hors ligne

#23 2006-10-12 13:55:14

Mike
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

J´ai entendu comme tout le monde cette histoire avec ce jeune portugais, ça fait mal d´entendre des nouvelles comme ça, je savais pas qu´il avait couru.
Chose a ne jamais faire effectivement, ils t´aprennent ça maintenant quand tu passes ton permis, tu as 2 H obligatoire de théorie defensive, en cas d´attaque big_smile
Sympa:D

Sinon je sais qu´ici la plupart des gens, vont se diriger vers la Zona Sul, normal, mais moi la Zona Norte, pour y résider, je conseille pas du tout.

Des que tu passes le tunel Santa Barbara ou le Rebouças, tu entres un peu dans un autre monde quand même.
Pour Alex, la plus grande favela d´Amerique Latine est la Rocinha, derriere Leblon, a Sao Conrado.

@+

Hors ligne

#24 2006-10-12 16:06:52

Alexrio
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Les amis!

Je vis donc face à la plus grande favela d'Amérique latine!! Quelle horreur!!!

Non, je plaisante! Aujourd'hui les plages d'Ipanema se sont remplis depuis au moins 9 heures (l'heure où je me suis levé donner le Bib à ma petite carioquinha-parigo).

Ils ont fermé une partie de Vieira souto, très très agréable! Pour le moment, je ne vois aucune agression! ça me fait penser que la semaine dernière une cousine est passé avec une amie, et elles sont restées admirer la plage depuis le balcon ou alors sont montées à la cubertura voir Ipanema by night. Lorsqu'elle sont parties elles ont exigé de prendre un taxi, à cause de "l'insécurité".

Mais pas de problème, mais je n'ai jamais vu d'agression d'ici, un des endroits le plus surveillés de Rio. Alors elles m'ont répondu que ce n'est pas vrai elles venaient d'être témoins de trois agressions!

En sortant (pour le taxi), elles ont reconnu "l'agresseur" et leurs "victimes", des jeunes bourgeois cariocas en train de s'amuser et se "battre" sur la plage!!! Bien sûr leur perception a changé, mais si on n'avait pas croisé les agresseurs agréssés? Leur opinion serait de bouche à oreille étendu jusqu'en Europe : "Ipanema très dangereux la nuit, j'ai vu de mes propres yeux des agressions!!!"

Abraços

ALex

Hors ligne

#25 2006-10-13 07:31:21

atlante
Membre

Re : Parlons de l'insécurité

Je suis un peu étonné des propos de luna .. faiseuse  de rêve ? à Rio pas plus de criminalité qu'à Marseille ? 
alors expliques pourquoi les immeubles de são conrado (par exemple) sont murés, avec mirador et gardes armés ? ça doit pour empêcher les parapentistes et deltistes de rentrer...
expliques moi la raison de la présence de ces mêmes gardes armés au iate club, ou a la marina da gloria ? leur flingues c'est pour tuer les mouettes ou les frégates qui oseraient essayer de lâcher une fiente sur le yacht d'un des propriétaires ?

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2001-2013 abc-latina - Tous droits réservés
abc-latina.com - L' AMERIQUE LATINE sur Internet