AMERIQUE LATINE - index    

Forum abc-latina

Discussions sur l' Amérique Latine

Vous n'êtes pas identifié.

  • |

#1 2012-05-31 00:47:13

Carioquinho
Membre

Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Article paru sur un blog du FT aujourd'hui :

http://blogs.ft.com/beyond-brics/2012/0 … es-global/

Hors ligne

#2 2012-05-31 05:17:18

axiom
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Internationaliser les churascarias humm au prix de la viande br ?
Perso je vote pour l'acai bem gelada sous les tropiques asiatiques, Caraïbes ect .

Hors ligne

#3 2012-05-31 13:39:06

Carioquinho
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Je ne pense pas que le prix de la viande brésilienne soit un problème, le Brésil étant d'ailleurs le premier exportateur mondial de viande de bœuf et de poulet, ça doit vouloir dire qu'il est suffisamment compétitif.

Par ailleurs, le concept de churrascaria est quand même plus que sympathique et marche d'ailleurs très bien à New York, le Fogão de Chão y est toujours plein. Je suis sur que ça marcherait à Paris smile

Pour l'açai, effectivement on commence à en voir un peu partout.

Hors ligne

#4 2012-05-31 18:02:33

axiom
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Paris, Manille ou ailleurs, oui : " que viva l'internationale picanha " !

Hors ligne

#5 2012-05-31 20:07:41

riomars
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Ne confondons pas coût du produit et celui de son mode de distribution.
Le problème de la churasquaria en France ne sera pas le prix de la picanha, mais le coût du manpower pour appliquer le modèle : Une armée de serveurs qui découpent et qui passent en continu remplir les assiètes, et les verres, là ou en France on attend 20mn pour accéder à un serveur.
Je serais plutôt croyant à l'importation du système de buffet Kilo ci ce n'était que notre habitude de rester 2h à table est incompatible avec les kilos on se retrouve à la caisse 15mn après son entrée au resto, le ventre explosé.

Hors ligne

#6 2012-06-02 13:08:11

Jissay
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Les churascaria que j'ai trouvé en France et dans lesquelles j'ai mangé mon tout de même beaucoup déçues...
En Espagne un peu moins, avec de la main d'oeuvre uniquement brésilienne, par contre, le prix était toujours un peu élevé par rapport au choix proposé. En effet, il n'y avait jamais plus de 4-5 sortes de viandes, et même des fois la picanha faisait défaut ! yikes

Hors ligne

#7 2012-06-02 23:07:59

Carioquinho
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

@ Riomars : ça marche très bien aux US, ça devrait pouvoir fonctionner ailleurs.

@ Jissay : s'il n'y a pas de picanha, cela ne mérite pas le nom churrascaria smile Tu aurais du refusé de payer smile

Hors ligne

#8 2012-06-02 23:21:28

riomars
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Les charges Sociales et la "flexibilité" de l'emploi sont les mêmes aux US et en France ?

Hors ligne

#9 2012-06-03 01:16:58

Carioquinho
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Quel rapport entre la flexibilité de l'emploi et le fait d'avoir un restaurant avec beaucoup de serveurs ? Quand au coût du travail, je n'en sais rien, je te l'avoue, mais le niveau de vie est relativement similaire donc ... Par ailleurs on peut adapter le modèle. Personnellement je trouve que les serveurs dans les churrascarias sont trop présents et passent trop souvent, le rythme est effréné, les Brésiliens aiment bien mais je suis sur que les français apprécieraient de prendre plus le temps de savourer les viandes que de s'empiffrer donc pas un pb de réduire la voilure en terme de serveurs à mon sens.

Hors ligne

#10 2012-06-03 08:05:33

riomars
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

Les charges sociales sont très lourdes en France, c'est pour ça que le nombre de serveurs est toujours sous dimensionné et que l'on attend un temps fou dans les restos. C'est pour ça aussi, que pour amortir, les boissons doublent la note (afficher un menu doublé n'est pas vendeur). Le nombre important de serveurs est primordial pour une rotation rapide des tables pour faire 10 services/table la soirée (faut bien écouler les 300kg de viande qui sont sur les broches) , là où en France on fait maxi 2/tables, mais où 80% de ce qui est servi est de l'industriel qui peut rester au congel (c'est la réalité des restos français standards malheureusement). Les rotations rapides ne correspondent pas au mode français qui veut rester à table 2h, mais est indispassable à l'écoulement de grosse quantité de nourriture déjà préparée (Churasquaria, buffet, ... sauf à avoir un choix minable et donc casser l'attrait du concept). Sur la flexibilité du travail, il est difficile en France de dire à ses employés, "ce soir il n'y a personne, rentrez chez-vous, et je ne vous paie pas", sauf à un travailleur au noir et encore, faut qu'il soit en situation illégale, comme un bresilien en espagne, pour ne pas qu'il aille porter plainte à l'inspection du travail. Aujourd'hui en France même les travailleur saisonniers, souvent des étudiants, ne se laissent plus traiter comme des sans droits.

Hors ligne

#11 2012-06-20 16:32:50

Pierobzh
Membre

Re : Les marques brésiliennes partent à l'assaut du monde

riomars a écrit :

Je serais plutôt croyant à l'importation du système de buffet Kilo ci ce n'était que notre habitude de rester 2h à table est incompatible avec les kilos on se retrouve à la caisse 15mn après son entrée au resto, le ventre explosé.

Je pense que le resto kilo peut très bien fonctionner en France, sur le même concept qu'au Brésil, le midi dans les quartiers de bureau, en enlevant le samedi ou au Brésil c'est plein mais en France ou les gens veulent rester 2h à table.

Combien de personnes sortent des bureaux le midi pour manger un sandwich avec une boisson en 30 minutes...énormément!
De plus cela plairait aux femmes qui, ne vont pas nécessairement au resto parce qu'elle ne veulent pas payer un plat complet pour manger 3 feuilles de salades...au kilo on paye seulement ce que l'on mange!!! Nous avons une tradition en France de crudités, ce qui s'adapte très bien au kilo, on peut mème rajouté des viandes froides qui se mangent peu au Brésil mais beaucoup en France en salade, et en plus cela se conserve... A 25/30 Euros le kilo, celui qui veut se péter le bide payera 18/20 euros, celui qui mange peu paiera 7/8 euros soit le prix d'une formule sandwich boisson a Paris ou a peine plus pour manger pour de vrai...

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2001-2018 abc-latina - Tous droits réservés
abc-latina.com - L' AMERIQUE LATINE sur Internet