Accueil

GABRIEL GARCIA MARQUEZ

Ecrivains

Jeune, Gabriel Garcia Marquez étudie le droit qu'il délaisse ensuite au profit de la littérature. Il écrit des contes et travaille comme journaliste à El Espectador. Envoyé comme correspondant à Rome et Paris, il se retrouve sans emploi lorsque son journal ferme en 1956. Il voyage et écrit alors 'Les Funérailles de la grande Mémé' et 'Pas de lettres pour le colonel', adapté au cinéma par Arturo Ripstein. Son roman 'Cent ans de solitude' sort en 1967 et reçoit un accueil enthousiaste. Il finance avec son prix littéraire Romulo Gallos la campagne électorale du M.A.S. au Venezuela et collabore en 1974 à la fondation de l'hebdomadaire Alternativa en Colombie. La même année, il publie 'L' Automne du patriarche', un roman sur l'Amérique latine, la dictature et la folie du pouvoir, et qui se décompose en deux parties, d'un côté l'histoire officielle, de l'autre la vie réelle. En 1978, il crée la fondation Habeas qui lutte pour la libération des prisonniers politiques en Amérique du Sud, qui l'amène à rencontrer le pape et le roi d'Espagne en 1979. En 1981, son roman 'Chronique d'une mort annoncée' est publié simultanément à Bogota, Barcelone et Buenos Aires, à deux millions d'exemplaires. Gabriel Garcia Marquez est lauréat du prix Nobel 1982. Il relate ses mémoires dans 'Vivre pour la raconter' en 2002. Sympathisant du mouvement révolutionnaire, sa littérature au réalisme magique relève d'une tradition latino-américaine et le rapproche de Jorge Luis Borges et Isabel Allende.
 
Source: Evene.fr

 

Facebook

 
 
view counter