Accueil

ISLA MUJERES

Isla Mujeres, ou l'île des femmes, mesure 8 km de long, et son point le plus large est de 800 m. Son nom lui aurait été donné en 1517 par Francisco Hernández de Córdoba, qui dirigeait une expédition espagnole à la recherche de main-d'oeuvre pour exploiter les mines d'or de Cuba. Les nombreuses statues représentant des femmes qui se trouvaient dans les temples mayas de l'île auraient inspiré ce nom à Córdoba. La majorité de ces temples avaient sans doute été construits en hommage à Ix-Chel, la déesse de la Lune et de la Fécondité. Il semble que les Mayas n'ont jamais habité Isla Mujeres. L'île leur servait sans doute uniquement de lieu de pèlerinage. Aujourd'hui l'île est très appréciée pour la beauté de ses plages, ses récifs de corail, ses temples et son paysage. De plus, on y trouve de très bons restaurants, des hôtels offrant un bon rapport qualité/prix et de nombreuses boutiques d'artisanat. 
 
La ville d'Isla Mujeres, avec ses 10 000 habitants, s'étend au nord de l'île compte une quinzaine de rues qui s'entrecoupent. Les balcons en fer forgé et les murs blanchis à la chaux lui donnent un petit air tout à fait mexicain. L'essentiel des restaurants, hôtels et boutiques de l'île se situe dans cette petite ville, où il fait bon se promener en dehors des heures d'affluence.Quant à ceux qui sont à la recherche d'animation, ils ne manqueront pas de se rendre à la Casa de la Cultura (Av. Guerrero), où, deux fois par jour, la musique bat son plein et où musiciens, danseurs, peintres et autres artistes locaux s'expriment de mille et une façons.
 
Dans le sud de l'île, vous pourrez visiter la ferme Tortugranja, une ferme d'élevage de tortues. Étant donné le déclin rapide de la population des tortues dans les Caraïbes, l'organisme environnemental Eco Caribe a pris la responsabilité de procéder à l'élevage, à l'étude et à la sauvegarde des espèces menacées.
 
Autre attrait incontournable à ne pas manquer, les ruines du temple de la déesse Ix-Chel. Situées à la pointe sud de l'île, sur une falaise près du phare, les ruines ont malheureusement presque été entièrement balayées par le terrible ouragan Gilbert en 1988. Toutefois, on y devine encore aujourd'hui les murs et l'architecture. En plus d'être un lieu de pèlerinage, le temple servait également autrefois de poste d'observation astronomique.
 
Enfin, très populaire auprès des plongeurs, le parc national El Garrafón est un endroit couru par les débutants pour la plongée-tuba en raison de ses eaux calmes. Dans le parc, vous trouverez également un aquarium, un petit musée, un restaurant de fruits de mer, un vestiaire, des casiers et des douches.

Préparez votre voyage à la Isla mujeres:

 

 #

 

Facebook

 
 
view counter