Accueil

TAXCO

Localisée à 205 km au nord d'Acapulco, la ville de Taxco est connue des Mexicains pour son impressionnante église Santa Prisca, véritable chef-d'oeuvre de l'art baroque, ainsi que pour ses très nombreuses boutiques d'argenterie, témoin du riche passé de l'industrie minière. 
 
Flâner à travers ses petites ruelles bordées de jolies maisons aux toits recouverts de tuiles de style méditerranéen est un véritable plaisir pour les yeux. De plus, vous pourrez bénéficier de jolis points de vue sur les montagnes environnantes, dont celle nommée «Atachi», qui, avec ses 2 220 m d'altitude, semble surveiller au loin la trépidation des touristes. Pour certaines personnes, l'exploration des lieux peut toutefois s'avérer périlleuse, tant les rues pavées sont abruptes. Taxco est en effet littéralement accrochée au flanc du mont Atachi, mot amérindien signifiant le «Seigneur des eaux», allusion à l'énorme quantité d'eau de pluie qui dévale de la montagne lors de la saison des pluies.
 
De toutes les demeures coloniales de Taxco, la Casa Humboldt est peut-être celle qui conserve le plus grand charme. Sa façade vaut à elle seule le déplacement pour les élégants motifs d'inspiration mudéjar qu'elle comporte. Son nom lui vient du baron Alexander von Humboldt (1769-1859), un naturaliste allemand qui, grâce à ses observations de voyageur, contribua grandement à une meilleure connaissance du climat, des océans et de la géologie; il y logea lors de son périple entre México et Acapulco. Restaurée en 1991, elle abrite aujourd'hui le Museo de Arte Sacro Virreinal, consacré à l'art religieux. Même si vous n'êtes pas passionné par cette forme d'art, ne manquez pas la visite de cette demeure, car elle est un admirable exemple d'habitation coloniale, et l'excellent travail de restauration mérite le coup d'oeil. Au rez-de-chaussée, ne manquez surtout pas d'aller observer le tímulos funerarios. Il s'agit d'une curieuse stèle funéraire en bois de plusieurs étages, chacun d'eux étant décoré de peintures, de sculptures ou d'ornementation florale. En raison de leur coût important, ces stèles étaient surtout édifiées pour des membres de la noblesse ou des personnalités importantes. Dans certains cas, le cercueil du défunt était placé à l'intérieur, au centre de la stèle. Celle qui est exposée ici fut retrouvée miraculeusement en 1988 dans les sous-sols de la Santa Prisca à l'occasion de la restauration de l'édifice. Une salle est également consacrée au baron von Humboldt, et la plupart des panneaux descriptifs du musée sont rédigés en espagnol et en anglais.
 
Faisant suite à la Plazuela San Juan, la Plaza Borda, familièrement appelée «El Zócalo», constitue le coeur même de la ville. Agrémentée en son centre d'un petit jardin, elle comporte des bancs afin de vous permettre d'observer le va-et-vient des badauds. Cependant, ce qui procure réellement toute la majesté à cette place, c'est la somptueuse façade de la Santa Prisca, qui s'élève du côté ouest. Véritable chef-d'oeuvre de l'art baroque, la cathédrale fut édifiée entre 1750 et 1758 à l'initiative d'un riche propriétaire de mines d'argent, Don José de la Borda.

Préparez votre voyage à Taxco:

 

Facebook

 
 
view counter