Accueil

VALLADOLID

Située à mi-chemin entre Mérida et Cancún, Valladolid se présente comme une vieille ville coloniale qui offre aux visiteurs une ambiance agréable ainsi que quelques attraits modestes, entre autres des églises et des maisons des XVIe et XVIIe siècles. Valladolid constitue par ailleurs un excellent point de départ vers les ruines de Chichén ltzá, 40 km plus à l'ouest. 
Même aujourd'hui, aussi belles que certaines églises puissent être sur le plan architectural, leur intérieur reste souvent dénudé et austère. C'est le cas, par exemple, de la belle église de San Bernardino de Siena et de l'ancien couvent El Sisal, tout à côté. Situées dans la partie ouest de la ville, ces deux constructions furent érigées à partir de 1552 et sont considérées comme les plus anciennes du Yucatán depuis l'arrivée des Espagnols. Quelques peintures originales sont quand mêmes visibles. La cathédrale de San Cervacio (il y a plusieurs façons de l'écrire), qui fait face à la place centrale, présente une belle façade sculptée, mais un intérieur des plus austères.
 
Au Yucatán, on trouve çà et là des cenotes, soit des endroits où le terrain s'est effondré pour révéler des sources souterraines.
 
On trouve deux cenotes à Valladolid. Au Cenote Dzitnup (aussi appelé Cenote X- Keken), à 7 km à l'ouest du centre-ville, vous pourrez vous baigner dans une grotte aux eaux cristallines surmontée d'une ouverture qui laisse entrer la lumière du jour. Le Cenote Zaci, en pleine ville, est moins alléchant avec ses eaux ténébreuses et son écume verte, mais il est quand même pittoresque.

Préparez votre voyage à Valladolid:

 

Facebook

 
 
view counter